[PHOTOS] Fausse alerte (actualisé) :

Volcan: l'éruption a repris après une pause de 4 heures


Publié / Actualisé
Le volcan a décidé de nous jouer des tours ce jeudi 15 août 2019. Alors que la quatrième éruption de l'année s'est terminée brusquement à 4h20 du matin, elle a repris de plus belle à 8h30 au sein du cône éruptif. La reprise d'activité n'avait en tout cas pas été écartée, alors que l'observatoire volcanologique avait relevé qu'un trémor était toujours enregistré vers 7h30 et que des séismes profonds indiquaient que des mouvements de magma en profondeur étaient toujours présents. Imaz Press vous propose tout de même de retrouver toutes les images de cette éruption. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le volcan a décidé de nous jouer des tours ce jeudi 15 août 2019. Alors que la quatrième éruption de l'année s'est terminée brusquement à 4h20 du matin, elle a repris de plus belle à 8h30 au sein du cône éruptif. La reprise d'activité n'avait en tout cas pas été écartée, alors que l'observatoire volcanologique avait relevé qu'un trémor était toujours enregistré vers 7h30 et que des séismes profonds indiquaient que des mouvements de magma en profondeur étaient toujours présents. Imaz Press vous propose tout de même de retrouver toutes les images de cette éruption. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C'était donc une fausse alerte ! L'éruption du Piton de la Fournaise a pris une simple pause de quelques heures avant de reprendre aux alentours de 8h30.

L'enclos reste fermé

La préfecture a donc annoncé que l'enclos Fouqué était toujours fermé. Elle appelle aussi à la prudence concernant la qualité de l'air, des valeurs de dioxyde de soufre momentanément plus élevées ayant été mesurées sur les secteurs de Saint-Louis, Saint-Pierre et Saint-Joseph. "Bien que ces valeurs n’aient pas dépassé les seuils d’alerte, il convient de rappeler que ces substances peuvent entraîner chez les personnes vulnérables des manifestations physiques telles qu’une toux, une exacerbation d’asthme, une baisse de la capacité respiratoire ou une irritation" précise-t-elle.

 

 

Ce jeudi marque le cinquième jour d'éruption

Au début de l’éruption, deux fissures éruptives s’étaient formées "distantes l’une de l’autre de 1400 m environ, elles se sont ouvertes le 11 août 2019 dans le secteur est, sud-est de la partie haute des Grandes Pentes à 1700 et 1500 m d’altitude " indiquait l’observatoire du Piton de la Fournaise. Deux fissures que les volcanologues avaient eu du mal à observer de visu à cause de la mauvaise météo le premier jour.

Lire aussi : Eruption en cours dans l'enclos, la quatrième de l'année

Le 13 août, toutes les conditions étaient réunies pour que les scientifiques effectuent un survol du Piton de la Fournaise, en fin de matinée, les volcanologues ont indiqué qu’il ne restait plus qu’une fissure active  "ce matin à 09h30, seule la fissure la plus basse en altitude était active, sur laquelle se sont formés trois cônes distincts par accumulation de dépôts de fontaines de lave". Dans la nuit de mardi à mercredi, le volcan a offert un véritable show visible depuis la RN2 aux chanceux qui ont pu se rendre sur place.

Lire aussi : Le volcan fait le show au coeur de la nuit

Une année très active pour le volcan

Cette nouvelle éruption est intervenue seulement 12 jours après le dernier réveil du volcan. Cette troisième éruption de l'année avait démarré le 29 juillet pour se terminer le lendemain, le 30 juillet. Le phénomène s'était produit dans l'enclos, sur le flanc nord que la lave se déversait du Dolomieu. Au moins trois fissures éruptives avaient été observées au niveau de la chapelle de Rosemont.

Lire aussi : Piton de la Fournaise: toutes les images de la troisième (et courte) éruption

La deuxième éruption de l'année s'était arrêté le 13 juin 2019. Elle n'avait duré que 3 jours. Le Piton de la Fournaise s'était réveillé après trois mois de sommeil. L'activité du volcan avait diminué dès le soir même, avant de se stabiliser dans la journée.

Lire aussi : La deuxième éruption de l'année est déjà terminée

Et la première éruption de l'année, elle, s'est terminée le 10 mars 2019. Ce spectacle, exceptionnel en tout, avait duré 20 jours. Le dernier soir de l'éruption, les fontaine de lave jaillissaient de manière très intense du cratère et l'activité sismique enregistrée était forte. Un final haut en couleur avant de s'arrêter brusquement.

Lire aussi : La première éruption de 2019 a été exceptionnelle en tout

 

Pour ceux qui l'aurait manqué, Imaz Press vous propose de revivre en vidéo le survol de la coulée de lave effectué ce mercredi. Regardez :

Retrouvez ici toutes les photos, vidéos et informations des précédentes éruptions

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...