La compagnie avait affrété un avion Wamos :

Écrans cassés, places non respectées, pas de clim... récit d'un vol catastrophique chez Corsair


Publié / Actualisé
C'est un vol bien curieux qu'ont vécu les passagers de Corsair jeudi 8 août 2019 entre Paris et La Réunion... Plusieurs voyageurs se plaignent de conditions déplorables, à cause de l'affrètement d'un avion de la compagnie privée espagnole "Wamos". Un changement de dernière minute qui reste "très rare" se justifie Corsair, car les appareils de la compagnie n'étaient pas disponibles. Toujours est-il que le confort était loin d'être le même... aucun écran, des places réservées non respectées, pas de climatisation pendant 3 heures et un équipage qui ne parlait pas un mot de français... Il y a de quoi être déçu du voyage, pour des billets qui explosent les records en période d'hiver austral. Pour répondre aux réclamations, Corsair a proposé un avoir... de 70 euros. Un dédommagement qui n'a pas calmé les mécontents, loin de là. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est un vol bien curieux qu'ont vécu les passagers de Corsair jeudi 8 août 2019 entre Paris et La Réunion... Plusieurs voyageurs se plaignent de conditions déplorables, à cause de l'affrètement d'un avion de la compagnie privée espagnole "Wamos". Un changement de dernière minute qui reste "très rare" se justifie Corsair, car les appareils de la compagnie n'étaient pas disponibles. Toujours est-il que le confort était loin d'être le même... aucun écran, des places réservées non respectées, pas de climatisation pendant 3 heures et un équipage qui ne parlait pas un mot de français... Il y a de quoi être déçu du voyage, pour des billets qui explosent les records en période d'hiver austral. Pour répondre aux réclamations, Corsair a proposé un avoir... de 70 euros. Un dédommagement qui n'a pas calmé les mécontents, loin de là. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Quand Kelly monte dans l'avion ce jeudi 8 août à 21h passées, la surprise est énorme... et plutôt mauvaise. "C'était le choc, par rapport à ce qui était prévu", nous raconte-t-elle. Première surprise : un équipage qui ne parle pas un mot de français. "Imaginez... vous passez l'embarquement, tout se passe bien, le personnel de Corsair parle français... puis vous montez dans l'avion et là, que des stewards et des hôtesses qui parlent anglais ou espagnol."

L'avion en question : un appareil qui appartient à Wamos, une compagnie privée espagnole. Finalement une seule personne parlait français. Une information confirmée par la compagnie Corsair, que nous avons pu contacter. "Il y avait bien une personne qui représentait la compagnie, c'est obligatoire", nous dit-on. Une hôtesse finalement très peu disponible en raison du nombre de passagers souhaitant lui parler, il a donc fallu faire avec.

Marie* pour sa part a eu droit aux retours de son ami, avec qui elle a fait l'aller mais pas le retour. "Il a été particulièrement frappé par la mauvaise humeur de l'équipage et le ton employé, souvent très sec." Lui avait au moins la chance de comprendre l'anglais, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.

Un vol "catastrophique"

Plusieurs passagers le disent : le vol fut "catastrophique". Kelly, elle, avait réservé des places à l'avant : "en montant dans l'appareil, j'ai constaté que mes places étaient prises... incapable de les récupérer". Contactée, la compagnie Corsair reconnaît avoir eu plusieurs remontées concernant ces sièges déjà occupés et pourtant réservés. Le changement d'appareil occasionnant parfois, selon la compagnie aérienne, ce genre de désagréments.

Kelly se souvient également de plusieurs sièges cassés... "Nous n'avons eu aucun retour à ce propos" nous explique-t-on à Corsair. "C'était pourtant notre cas", maintient Kelly qui a passé près de 11 heures de vol avec un accoudoir qui ne tenait pas. D'autres passagers se sont plaint d'assises dont le dossier ne se baissait pas.

A cela s'ajoute le manque d'écran. Aucun ne fonctionnait, ni les écrans collectifs, ni les écrans individuels. "Il y avait bien la possibilité de se connecter en wifi sur son téléphone pour regarder des films, mais ils étaient tous en anglais ou en espagnol" ajoute Kelly.

Par ailleurs, les premières heures de vol furent un enfer pour les passagers... Pas de climatisation pendant 3 heures. "Tout le monde s'éventait avec ce qu'il pouvait" raconte Kelly. Et une fois la clim en marche, et l'heure de dormir, ce sont les plafonniers qui ont décidé de n'en faire qu'à leur tête. "Quand les voyageurs voulaient allumer la lumière au-dessus d'eux, c'est parfois la lumière trois sièges devant qui s'allumait..." raconte Marie.

Ces problèmes techniques auraient presque pu être supportables si le confort avait été de mise. Mais "l'avion a tremblé comme une feuille pendant quasiment tout le vol" explique Kelly. Des turbulances pourtant, elle en a connu, mais des comme ça, très peu... "C'était un vieux coucou cet avion, avec les cendriers encore présents sur les accoudoirs !" Marie en rajoute une couche : "mon copain n'a pas peur de l'avion normalement... mais là il m'a raconté qu'il en aurait presque pleuré tellement ça secouait." La faute aux turbulances, imprévisibles, nous répond Corsair. L'état de l'appareil, lui, n'est pas remis en cause.

Les passagers ont-ils été prévenus ?

Que ce soit Kelly ou Marie, nos deux témoins, la version est la même : "nous n'avons pas été prévenues de ce changement d'appareil". Kelly poursuit : "ce qui me dérange énormément au-delà de ces conditions de vol, c'est la façon dont ça a été fait. La moindre des choses aurait été de nous prévenir par e-mail". Marie, elle, se sent trompée : "mon ami a payé son retour 650 euros, en espérant un minimum de confort, comme ce que garantit Corsair habituellement. Le vol qu'il a vécu n'est pas celui pour lequel il a payé". Elle aussi affirme que le couple n'a reçu aucun message.

Ce que dément fermement la compagnie. "Les passagers ont été avertis de ce changement d'appareil par e-mail ou SMS plusieurs semaines avant le vol" nous dit-on. Impossible cependant d'avoir obtenir un exemple de l'e-mail en question, malgré notre demande.

Corsair affirme en tout cas être à l'écoute de ses passagers et se justifie de la manière suivante : "Notre priorité est d'accompagner et d'acheminer nos clients jusqu'à leur destination, et ainsi de respecter notre programme de vols, en veillant à des conditions de sécurité optimale" nous communique la direction. Ainsi, plutôt que d'annuler ou reporter ce vol, il a été décidé d'affréter un appareil de chez Wamos, le temps que les appareils Corsair finissent leur visite obligatoire.

Un avoir de 70 euros en guise de dédommagement

Pour répondre aux réclamations des passagers mécontents, Corsair propose un avoir de 70 euros. C'est loin d'être suffisant selon Kelly. "J'ai payé mon aller-retour près de 2.500 euros pour deux adultes et un enfant de deux ans. Les 70 euros qu'on me propose correspondent finalement à l'achat des places réservées... qui n'ont finalement pas été réservées."

Autre souci : il ne s'agit pas d'un remboursement mais bien d'un avoir, ce qui oblige les usagers à reprendre un vol avec Corsair. "J'admets que le vol de l'aller s'est passé à merveille", raconte Marie, qui était cette fois avec son ami. "Mais après la mésaventure de mon copain au retour, je n'ai pas très envie de retourner chez Corsair..." Kelly, elle, est plus tranchante : "Or de question que je remette les pieds dans un avion Corsair, moi ce que j'aurais voulu c'est un remboursement, pas un avoir. Et 70 euros, c'est indécent."

Les recours sont faibles. Les deux Réunionnaises ont essayé de passer par des sites spécialisés, mais la plupart d'entre eux gèrent essentiellement les problèmes de retard, et non les conditions de vol. Corsair de son côté promet aux voyageurs que l'affrètement des avions Wamos reste quelque chose d'exceptionnel.

mm/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

30 Commentaire(s)

Mick, Posté
Également présent sur ce vol avec ma femme et mes deux enfants pour qui c'était leur premier vol. Le plus lamentable que j'ai connu jusque là. Je rajouterai en plus à la liste des problèmes déjà remontés, le petit déjeuner déplorable.
Bb, Posté
Je suis partie pour le reunion une hôtesse à ete désagréable elle servait la rangée 48h le 15/9/2019 elle pourrait sourire je sais que se travail est dur mais nous en temps que passager nous n'avons pas à supporter les humeurs des hôtesses
Stéphane , Posté
Même chose pour le vol du vendredi 9 aoÃ"t 22h30 réunion-orly, wamos affrété par corsair. On avait reçu un mail 1 mois avant. C'est donc assurément des places que corsair ne pouvait pas honorer avec ses avions. Si on voulait un vol corsair au retour, il fallait revenir 5 jours avant, le 4 aoÃ"t. Corsair à donc affrété wamos pendant au moins une semaine. Ce n'est pas un problème ponctuel d'avion. Le confort au retour n'était clairement pas celui de l'aller. Mais on s'attendait à pire, vu les commentaires sur wamos. Malgré tout : très chaud pendant les premières heures, puis trop froid par moment. Pas d'écran, ou seulement par le wifi et films en anglais et espagnol. Pas d'info sur le vol. Personnel parlant espagnol, certaines hÃ'tesses comprenaient mal l'anglais. Mais personnel sympathique. Un steward a fait 2-3 interventions en français. Beaucoup de personnes prennent corsair pour avoir du personnel parlant français. On a aidé quelques personnes pour la traduction. L'avion ancien, mais on s'attendait à pire. Le vol en lui-même correct, quelques turbulences, mais décollage et atterrissage en douceur. On avait appelé corsair avant le vol, ils proposaient aussi 70 euros d'avoir. Payer le même prix au retour pour un vol bien moins bien, ce n'est pas normal. Quand je loue une voiture toutes options, je n'accepte pas une voiture sous-marque sans option... Mais peu d'espoir de la part de corsair. Ok si action collective. D'autres compagnies utilisent aussi wamos parfois, dont airfrance, mais a priori moins fréquemment. Corsair a perdu 3 clients....
Lilune, Posté
Je faisais partie de ce vol avec mon epoux,nous avons été très surpris personne ne parlait le français, pas d'écran, chaleur, vol horrible 11h de vol je crois que ce vol n'était pas un hasard car depuis longtemps le numéro de vol avait été changé
Narcou, Posté
Je fais parti des voyageurs du 8 aoÃ"t pris en charge par Corsair et transporté par wamos. Comme il y a sans doute pas mal de problèmes je suis aussi d'accord pour faire une action de groupe. Je suis également adhérent a Que Choisir que je vais solliciter des mon retour car ce qui c'est passé est pas admissible.
Vous pouvez me contacter sur le mail.
MHug, Posté
J'ai vécu la même histoire avec Air Caraïbes le 14 août entre Orly et Fort de France. Changement d'appareil. Nous avions réservé en classe première or cet appareil n'avait que classe Eco. Pas d'ecran Individuel, écouteurs ne fonctionnait pas sur les écrans collectifs . Lumière éclairait la rangée d'à côté. Pas d'eau dans les toilettes, relents d'odeur surtout que l'on avait les sièges près des toilettes. Pas de boissons chaudes car plus d'eau. Fou rire de là chef de cabine lors des explications de sécurité donc inaudible. Et pour clore le tout quand nous avons atterri à Fort de France on nous a souhaité bienvenue en Guadeloupe
Le Sudiste, Posté
@Barbrellita par contre n'exagérez pas autant Wamos "es una porqueria" autant Luftansha c'est une des meilleures compagnies du monde au même titre que Air France (n'en déplaise à certains et malgré la honte de ces avions qui nous aménent à la Réunion). Après il ne faut pas confondre état intérieur de l'avion avec entretien mécanique de l'avion. Souvent les low-cost mettent beaucoup plus d'argent dans l'entretien que les compagnies réputées, car elles savent qu'un seul accident serait la fin de leur compagnie aérienne.
Raleur, Posté
Non mais sérieux faut arrêter de pleurnicher pour tout et pour rien. Vous auriez préférés que les passagers soient laissés sur le tarmac? On a l'impression que les gens ne supportent pas le moindre petit incident. Les avions sont des machines, et comme toute machine, il arrive qu'ils tombent en panne. Wamos est une compagnie Espagnole, on est pas non plus sur une compagnie black listée. La rudesse du staff est elle dommage mais pas de quoi en faire un article. Il n'y a rien d'autre à raconter dans le monde ?
Barbrellita, Posté
J'ai vécu la même chose sur Lufthansa pour aller en Croatie. Turbulences comme jamais, j'étais trempée car C'était pendant le service et nous avons reçu des jets de bouteille s. Je voyage souvent et je n'ai jamais eu un voyage si éprouvant, j'ai cru que j'allais mourir. Je pense qu'il faudrait exiger de connaître les compagnies lorsque nous prenons des billets. Je pense que je ne vais plus prendre l'avion pour le moment... Et choisir des destinations en Europe, en voiture... Car cela est trop grave et j'ai pris l'ampleur de l'importance de la sécurité en avion!
Jean charles, Posté
Présent sur le vol , je confirme une honte de traiter les gens comme du bétail. L union faisant la force, moi je veux 100 euros par billet minimum mais en remboursement. (supprimé car informations personnelles)
Redrog, Posté
Le vol est bien arrivé. Les français se plaignent trop. Qu'est-ce ça peut faire d'avoir du personnel navigant qui parle espagnol ou anglais? On est européen. Article nul pour faire du buzz pour rien
Dominick , Posté
Je ne sais pas à qui je dis mais je dis quand même. Je vous en supplie INTERDISEZ LES AVIONS DE WAMOS DE VOLER.
Dominick, Posté
Je peux vous dire que j'ai connu la même mésaventure avec la compagnie CORSAIR le 7 mai 2019 sur un vol Pointe-à-Pitre / Paris. J'ai acheté mon billet à AIR Caraïbes pour un vol sur un b 747-400 de Corsair et je me suis retrouvé au dernier moment dans un vieux Airbus A330 de WAMOS sans aucun confort, tablette repas cassée un équipage jeune moyenne d'âge 19 ans qui s'exprimait qu'en espagnol meme pas un mot anglais. En effet pas de clim donc chaleur intense un manquement flagrant à la sécurité des passagers. Avant le décollage j'ai demandé aux autres passagers de descendre avec moi de l'avion mais nous n'étions pas de nombre suffisant et nous risquons d'être sanctionnés alors g fait des photos des vidéos de l'appareil que j'ai envoyé via Whatsapp à mes proches mes amis relatant ce manque de sécurité au cas où car y avait une peur terrible que l'avion n'atteigne jamais Paris. Le vol fut long très long avec plein de secousses inhabituelles. Nous arrivions Dieu merci à Paris avec 1h30 de retard de ce fait j'ai perdu ma réservation de billet de train pour Orleans. Ayant fait des réclamations près de Air Caraïbes émettrice du titre de transport pour toutes réponses après plusieurs relances j'ai obtenu un avoir de 70â"¬ sur mon prochain voyage avec eux ce qui est déplorable j'ai essayé de négocier un bagage supplémentaire ce qui bien entendu fut défavorable. Ma question est la suivante a-t-on le droit de refuser de monter dans un vieux avion affrété par une compagnie si on juge sa sécurité menacée ?
Alaina, Posté
J'ai voyagé une fois avec mon épouse sur un vol corsair pour l'île Maurice première et dernière personnel super désagréable en particulier le chef de cabine pour cela rien d'étonnant que la compagnie se moque de leurs clients il faut un boycott de cette compagnie vol sur la réunion avec airaustral tout c bien passé au moins personnel agréable aurevoir corsair
Van, Posté
Je confirme il m'est arrivée la mm chose en fev pas prévenu vol Paris cdg reunion retard pas d'écran il propose une application pr les films sur les tel mais ds l'avion rien pr charger le téléphone...affreux jai cru que j'allais mourir dans cet avion avec ttes les turbulences...
Kaiser, Posté
Tout à fait d'accord! On m'impose cette compagnie filiale ( imposé car avant on découvre cette compagnie qu'a l'émission du billet ! Une fois qu'on a payé !!!) De retour des États-Unis, cela a été 11h de catastrophe ! Mon épouse n'avait aucun berceau pour le bébé, était placée derrière des gens qui s'allongeaient à 60 degrés car leur fauteuil était cassé! Le nôtre ne s'allongeait pas... Des écrans qui ne fonctionnent pas ! Un personnel désagréable ! Rationnés en boisson par l'équipage! Car il faut dire qu'à la base WAMOS est une compagnie low cost qui facture les boissons ! Un personnel disparu de nuit ! Que faisait-il ??? Un avion proche de l'implosion compte tenu de tous ses désarrois! Nous avons fait réclamation et Corsair s'est adressé à nous non pas par notre nom de famille mais par notre numéro de billet!
Un grand chapeau bas à cette compagnie qui ose vous répondre qu'ils font tout pour les passagers! Déplorable!
Sands, Posté
J ai vécu la même expérience en février 2019 sur un Paris Fort de France A l arrivée ils n arrivaient pas à ouvrir les soutes. 2H de retard + 2 heures d attente à l arrivée pour partir... sans bagage ... Donc Corsair est responsable . Impossible d ignorer l état des appareils Wamos!! Scandaleux de traiter toutes nos réclamations à coup de 70euros d 'avoir.
Franck, Posté
Même galère 2 jours avant. Comme quoi ce n'est effectivement pas fréquent. S'il y a des partants pour une tentative d'action collective.
Iaho, Posté
Ne vous etonne pas, le francais n'est pas une lange internationale. Le francais est une langue morta.
Gigi, Posté
On a pris ce vol le 6 Aout c'était la même chose avec 1hr30 de retard les hotesses qui oublient de servir le café et très énervées pas de papier dans les toilettes !! Je confirme ce que disent les autres passagers
France, Posté
2 fois de suite j.ai eu la même aventure avec air caraibes sans me prévenir j.ai payé mon billet avec air caraibes le jour j me retrouvé dans un avion affrété par la compagnie vallons j.etait mécontente et protesté l.hotesse m.a répondu si je ne suis pas contente la porte de l.avion est encore ouverte
Alimapi, Posté
Rare???? Et bien je pense qu ils se foutent de la gueule de leurs clients !!!! Vol paris fort de France le 1/02/2019...on a aussi fait le vol dans ce cercueil volant ! Et les stewards et hÃ'tesses de corsairs le savaient déjà le jeudi ! Puisqu une personne qui devait travailler sur notre vol ce jour là nous a prévenu qu ellne ferait pas le vol, la veille !!!! C edt une honte de devoir voler dans ses conditions !!!! Vraiment !!!!
Remi, Posté
Toujours pareil .
Air France aussi utilise cette compagnie quand elle a des problèmes de grèves ou d ?avions.
Toujours des vols lamentables avec des avions d ?un autre âge ...avec o service, des écrans hors fonction...Tous les affréteurs connaissent très bien ces problèmes mais ils s ?en fichent car le prix de la location doit être très bas .
Il faudrait que cela cesse ,les compagnies ont des OBLIGATIONS par rapport à leurs clients ..
Alex, Posté
Même problème fin janvier. Corsair qui affrète un avion de la compagnie Wamos. Bilan : problème de climatisation au départ causant plusieurs malaises. 5h de retard.
Certains passagers ont refusé de remonter dans l'avion car ils avaient peur de subir les mêmes conditions en plein vol... 1 seule hotesse de l'air parlant français. Je ne me souviens plus si les écrans marchaient mais on a aussi eu le problème des lumières qui s'allument plusieurs rangées plus loin.
Nano14, Posté
Ce n'est pas la première fois. Nous avons déjà eu ce problème lors de notre voyage vers la Guadeloupe en janvier dernier. J'avais d'ailleurs envoyé une réclamation auprès de Corsair qui n'a pas donné suite.
Sandro974, Posté
Ok un vol affrété n est jamais agréable mais au moins vous avez voyagé. A priori, la compagnie a fait ce qu elle pouvait pour vous faire voyager comme prévu. Toutes les compagnies ont déjà connu des affrètements ? et si le confort n est pas celui prévu, la perspective de vacances (a venir ou déjà effectuées ) devrait permettre une certaine tolérance.
Philippe, Posté
C'est indécent la conduite de cette compagnie qui ne mérite pas d'être citée ! Merci de l'information.
Val, Posté
J étais dans le même vol. Je suis tout à fait d accord ave c cela. C était notre pire vol que nous avons fait en 30 ans de réunion paris ! Nous avions bien mieux voyager dans de nombreux low cost!!
Grfa, Posté
Idem. Je crois qu'à l'avenir, je repars vers Air France. Un ami a fait un vol Wamos/Air Austral en Mai. Il dit avoir fait un vol low vost. En octobre 2018, j'ai fait un voyage à Bangkok Air Austral sur Hifly, compagnie portugaise. 1000â"¬ vacances scolaires obligent. On nous a fait embarquer comme si l'avion devait décoller à 21 h, heure prévue. On n'est resté 2 h confiné sur le tarmac. Le seul PNC parlant français était introuvable. Après un peu de bruit, on a connu le motif : l'avion faisait la mise à jour du logiciel du plan de vol depuis 10 h le matin et attendait le feu vert de la tour de contrÃ'le..c'est la 1ere fois qu'il se rendait à Bangkok. Pas d'écran, sièges ne s'inclinant pas. Pourtant sur mon billet c'était écrit vendu et opéré par Air Austral. Ce qui me tue et c'est valable pour toutes les compagnies c'est le manque d'information !
Tijacrun, Posté
En lisant votre article, je suis revenu quelques mois en arrière. Nous avons eu, ma femme et moi, la même désagréable mésaventure le 8 juin 2019. Air Austral, en panne d'appareil, avait affrété un appareil de la compagnie wamos. Le même débris on dirait ! Pas d'écran pendant 11h, personnel de bord non francophone, etc ... En prime nous avions eu, à l'époque, quelques 6h de retard à l'arrivée. Air Austral a proposé aux passagers un remboursement partiel du billet d'un montant de 100â"¬.
Arrêtons de prendre les passagers pour du bétail et surtout il faudrait interdire de vol cette compagnie poubelle.
Jacques