281 cas en trois semaines :

Les cas de gastro-entérites se multiplient à Mayotte


Publié / Actualisé
Depuis plusieurs semaines Mayotte fait face à une augmentation des cas de gastro- entérites. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés par les risque de déshydratation. L'ARS OI a rappelé la nécessité de respecter les mesures d'hygiènes et conseille une réhydratation dès que les premiers symptômes apparaissent.
Depuis plusieurs semaines Mayotte fait face à une augmentation des cas de gastro- entérites. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés par les risque de déshydratation. L'ARS OI a rappelé la nécessité de respecter les mesures d'hygiènes et conseille une réhydratation dès que les premiers symptômes apparaissent.

Depuis le début du mois de juillet le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) et les médecins constatent une recrudescence des cas de gastro-entérite sur l'île. En trois semaine, 281 cas ont été recensés aux urgences. 83% des visites concernaient des enfants de moins de 5 ans indique la préfecture de Mayotte dans un communiqué.

 

 

L'ARS rappelle les recommandations dès l'apparition des premiers symptomes tels que les vomissements, la fièvre ou les diarrhées :

- Consulter un médecin
- Se réhydrater avec de l'eau ou des solutés de réhydratation pour enfants pour prévenir la déshydratation

La population est également invitée a respecter les précautions d'hygiène

- Le lavage des mains, vecteur le plus important de transmission de la maladie. Il doit être effectué au savon et ce peu importe l'âge.
- L'hygiène des surfaces : le virus est résistant à l'environnement présent sur les surfaces telles que les poignées de porte ou les rampes d'escalier. Ces surfaces doivent être nettoyées régulièrement avec des produits adaptés(détergent ou eau javelisée) et particulièrement dans les lieux publics.

Le personnel travaillant dans les lieux d'acceuil collectif est d'autant plus concerné par les mesures d'hygiène strictes pour éviter et limiter la transmission du virus notamment pour le public le plus fragile, enfant en bas âge ou personnes âgées.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !