Pour contrer les incivilités :

La CASUD inaugure sa première brigade de l'environnement


Publié / Actualisé
Ce 21 août 2019, la Communauté d'Agglomération du Sud (CASUD) a inauguré la première brigade de l'environnement. Ses agents seront chargés de surveiller le territoire sud de l'île pour contrer les incivilités et autres dépôts sauvages. (photo d'illustration : DR)
Ce 21 août 2019, la Communauté d'Agglomération du Sud (CASUD) a inauguré la première brigade de l'environnement. Ses agents seront chargés de surveiller le territoire sud de l'île pour contrer les incivilités et autres dépôts sauvages. (photo d'illustration : DR)

"Huit agents ont été recrutés pour intégrer dès aujourd'hui cette brigade. Ils seront chargés d'assurer la surveillance du territoire face aux incivilités grandissantes. " révèle à nos confrères de RTL, Nicolas Brivois le responsable de la brigade. La médiatisation sur les réseaux sociaux notamment ont encouragé la CASUD à réagir en conséquence, avec cette brigade également chargée de sensibiliser la population.

La brigade va disposer pour cela de divers moyens. Dès lors qu'une incivilitée est constatée par les agents de la brigade, un rapport photo sera transmis aux polices municipales de l'Entre Deux, Saint Joseph, Saint Philippe ou encore Le Tampon qui se chargeront eux de verbaliser les contrevenants.

"Chacun des agent va circuler en scooter sur le territoire des quatre communes de la CASUD, il seront également fourni en carnets pour les rapports et de téléphones pour les photos. Dans un premier temps il sera question d'avoir un accord amiable avec les contrevenants, la verbalisation par la police municipale ne sera appliquée qu'en l'absence d'entente" détaille Nicolas Brivois.

D'autres missions affectées

Le travail de la brigade de la CASUD ne s'arrête pas uniquement au dépôts sauvages. "L'errance animale aussi peut provoquer des accidents et donc attirer des rats par exemple on peut intervenir également" détaille Cyril Sansabas, l'un des agents de cette nouvelle brigade.

Malheureusement tous les contrevenants ne sont pas retrouvés. Dans le cas où les coupables de dépôts sauvage ne seraient pas identifiés les services de nettoyages prendraient alors le relai. Mais la brigade compte sur le bon sens de la population pour cesser les incivilités. "Il faudrait arrêter de jeter n'importe quoi, n'importe quand et n'importe où" insiste le responsable.

www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !