Le chantier démarre :

Saint-Philippe: forage de reconnaissance à Takamaka


Publié / Actualisé
Ce jeudi 22 août 2019 a eu lieu l'inauguration du chantier de forage de reconnaissance sur le secteur de Takamaka (Saint-Philippe). "C'est la deuxième mise en oeuvre concrète, après celle de l'inauguration de la pose de la première pierre de l'unité de potabilisation du Tampon la semaine dernière, du premier Contrat de Progrès de La Réunion. Il a été signé à la préfecture en juillet dernier entre la Casud, l'Etat et les collectivités territoriales' indique la Casud dont nous publions ci-dessous le communiqué
Ce jeudi 22 août 2019 a eu lieu l'inauguration du chantier de forage de reconnaissance sur le secteur de Takamaka (Saint-Philippe). "C'est la deuxième mise en oeuvre concrète, après celle de l'inauguration de la pose de la première pierre de l'unité de potabilisation du Tampon la semaine dernière, du premier Contrat de Progrès de La Réunion. Il a été signé à la préfecture en juillet dernier entre la Casud, l'Etat et les collectivités territoriales' indique la Casud dont nous publions ci-dessous le communiqué

"Coût de l’opération : plus d'un million d'euros. Les travaux devraient durer 8 mois à compter d’août 2019. L'installation de la foreuse et les travaux de forage devraient débuter en octobre-novembre. En février 2019, ce sera l'heure des essais de pompage.

L’alimentation en eau potable de la commune de Saint-Philippe se fait historiquement au travers des ressources suivantes :

- Le forage de Basse Vallée, situé au Sud-Ouest de la commune
- L’importation depuis la commune de Saint-Joseph (en provenance de la galerie Langevin), arrivant au Sud-Ouest de la commune au travers d’une canalisation. Mais celle-ci est soumise à de fortes contraintes qui engendre des casses fréquentes et des fuites conséquentes.

Pour palier cette situation, la CASUD a engagé des recherches pour mobiliser une nouvelle ressource sur la partie Nord-Est de la commune et ainsi rétablir un équilibre sur le réseau qui permettra :
- D’améliorer le rendement de réseau en réduisant les pertes,
- De sécuriser l’alimentation sur les communes : de Saint-Philippe en permettant le secours du forage Basse Vallée, de Saint-Joseph en allégeant le besoin en importation.

Travaux de forage jusqu’à 222 mètres de profondeur

La réalisation d’un forage de reconnaissance est chose rare à ce jour sur le département. Le projet Takamaka se situe de surcroît sur la zone du massif de la Fournaise, dont le fonctionnement hydrogéologique est encore peu connu. Cela place ce projet comme une opération innovante et pionnière, dont les résultats pourraient contribuer à améliorer l’état de la connaissance scientifique sur le secteur.

Le forage de reconnaissance est situé sur la partie Nord de la commune de Saint-Philippe au lieu-dit Takamaka, à 171 m d’altitude et à 1 km de la côte. Il est situé sur une parcelle faisant partie du domaine départemento-domanial, géré par l’ONF.

Les travaux de forage se feront jusqu’à 222 mètres de profondeur maximum, en fonction de la localisation de la nappe phréatique. A l’issue des travaux de forage, des tests de pompage seront réalisés afin d’apprécier les paramètres techniques indispensables à une éventuelle exploitation, notamment pour vérifier que la ressource sera disponible en quantité, qualité et débit suffisants.

Plusieurs aménagements

Si les résultats sont concluants, le forage sera exploité ultérieurement pour l’alimentation en eau potable de la commune de Saint-Philippe, qui ne dispose actuellement que d’une seule ressource propre, le forage de Basse Vallée.

L’équipement du nouveau forage de Takamaka et son intégration dans le réseau d’alimentation en eau potable de la commune de Saint-Philippe feront alors l’objet d’une seconde opération, inscrite d’ores et déjà au PPI de la CASUD pour un montant prévisionnel de 1,2 million d'euros.

Un partenariat avec l’Office de l’eau de la Réunion est prévu afin de réaliser des interventions pédagogiques auprès des écoles du territoire de Saint-Philippe. L’objectif est de saisir l’opportunité de la réalisation de ces travaux exceptionnels pour sensibiliser les plus jeunes au cycle de l’eau et à l’importance de sa préservation".

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !