Coût estimé des travaux environ 4 millions d'euros :

Un nouveau centre de secours verra le jour à Saint-Benoit


Publié / Actualisé
Le SDIS 974 a dévoilé ce lundi 26 août, les contours du nouveau centre de secours de Saint Benoit. Situé Chemin Goyave a proximité de la RN2 et du centre commercial Jumbo de Beaulieu, il se situera sur un terrain de 8000 m2 que la commune de Saint Benoit à mis à disposition.
Le SDIS 974 a dévoilé ce lundi 26 août, les contours du nouveau centre de secours de Saint Benoit. Situé Chemin Goyave a proximité de la RN2 et du centre commercial Jumbo de Beaulieu, il se situera sur un terrain de 8000 m2 que la commune de Saint Benoit à mis à disposition.

Le centre actuel figure dans un bassin de population parmi les plus importants de l'île, 15 Sapeurs-Pompiers en assurent la garde permanente. Ils ont réalisé 2613 interventions en 2018. Le nouveau centre dont les travaux devraient débuter courant 2020 pour s'achever durant l'année 2021. Dans le détail le centre sera composé d'une zone technique pour les stationnements des véhicules légers. Un pôle administratif, une partie des espaces de vie et la zone d’alerte sont situés au rez-de jardin. La zone couverte pour les véhicules d’intervention, la tour d’exercice et les locaux techniques sont également en rez-de-jardin. Au niveau supérieur seront installées les chambres, douches et sanitaires. En tout 4340 m2 d'espaces seront disponible pour le personnel suivant l'agencement suivant.

- 171 m2 de locaux administratifs
- 324 m2 d'espace de vie
- 1064 m2 de zone d'alerte et tecnhique
- 2780 m2 d'aires extérieures

En son sein, le nouveau centre aura la capacité d'accueillir 29 Sapeurs-pompiers professionnels, 60 Sapeurs-pompiers volontaires et 6 membres du Personnels Administratifs, techniques et spécialisés placés sous le commandement du chef de centre, le Lieutenant Eribert Arginthe et le chef adjoint de centre le Lieutenant Henri Gabriel.

Plus de personnel et plus de logistique

En plus de personnel, le nouveau centre disposera de plus de moyens logistiques pour continuer à intervenir dans le bassin concerné. Lors de sa mise en service 9 engins pourront être déployés sur les zones.

- 1 Fourgon pompe tonne dévidoir automobile
- 1 Camion-citerne feux de forêt
- 1 camion-citerne grande capacité
- 1 échelle pivotante automatique
- 2 Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes
- 1 véhicule secours routier
- 1 véhicule nombreuses victimes
- 1 Véhicule Léger de Commandement

6 autres centre en projets

Le coût de ce nouveau centre représente 4 888 273 euros. 80% de cette somme vient du Département de La Réunion, les 20% restants proviennent de la commune de Saint-Benoît. Le projet du centre vient s'ajouter aux six autres nouvelles casernes déjà programmées à l'Eperon, La Plaine Saint-Paul, Le Tampon, Sainte-Suzanne, Sainte-Marie et Saint-Louis La Rivière pour un coût total de 18,5 millions d'euros.
" Après les livraisons des casernes de Saint-Pierre, de Saint-André, des Avirons et du Port en 2018, c’est un nouveau chantier d’envergure pour l’économie locale qui sera prochainement lancé et qui en appellera d’autres dans un proche avenir " indique Serge Hoarau, Président du conseil d’administration dans un communiqué.

33 millions d'euros investis depuis 2003

La modernisation et la construction de nouveaux centres de secours ont necéssité l'investissement de 33 millions d'euros. Neuf nouveaux centres ont vu le jour à Saint-Leu, Sainte-Rose, Trois Bassins, La Possession, Saint-Joseph, Les Avirons, Saint-Pierre, Saint-André et Le Port. Les casernes situées à Petite-Ile et Saint-Denis ont fait l'objet de réhabilitations plus ou moins importantes.

bh/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

 

 

 

 

   

3 Commentaire(s)

Philippe L, Posté
Bonjour, ces livraisons actées sont tres bien pour le personnel affecté, il faut maintenant du personnel pour remplir de telles casernes, il ne suffit pas d'afficher devant les élus des ambitions plus grosses que la réalité.la réalité d'aujourd'hui est telle quelle:
- Manque flagrant d'effectifs dans les centres de secours, certains centres de l'île ont du mal à armer un vehicule de Secours aux victimes
- Des délais d'interventions catastrophiques
- Des gardes opérationnelles à - 4 , - 5 Sapeurs Pompiers Professionnels par jour.
- Le véritable manque de dialogue de ce PCA à temps plein qui est très loin de la réalité malheureusement
- Un DDSIS inexistant ou qui pond des notes de services d'un autre monde
- La problematique des CIMM ou ex Retour pei qui actuellement Le sdis montre de la discrimination vis à vis des zoreils résidant sur l'île ou en metropole.
- Certains zoreils sur l'île ne peuvent devenir SPV alors qu'il s'agit d'un acte citoyen qui mérite d'être souligné.
Ne cachez pas les choses, il y a un réel manque d'effectif à tout niveaux, de Caporaux à Adjudant et cela se ressentis sur l'ensemble du département .
Il faut être solidaire de toutes ces problématiques actuelles qui deviennent urgentes, en apprenant ce matin la dramatique histoire d'un CIMM , Le SDIS devrait tellement se faire discret devant de telles drames.
Nico du 974, Posté
Monsieur Hoarau avant de vous vanter de vos casernes et engins, regardez vos effectifs avant de dire que vous maintenez la qualité des Secours à La Réunion.
Galinette du 974 , Posté
De grandes casernes sans effectifs, il manque du personnel dans toutes les casernes notamment celles ci. Après le drame d'un Retour Pei, vous devriez faire attention tout de même à recruter ! Il est temps