Impayés, retard, politique et polémique (actualisé) :

Saint-Leu : l'histoire tumultueuse de la construction de la médiathèque Baguett'


Publié / Actualisé
La médiathèque du centre-ville de Saint-Leu est devenue le caillou dans la chaussure de Bruno Domen, le maire de la commune. Ce projet, il n'en est pas l'initiateur, son prédécesseur et mentor supposé, Thierry Robert lui a refilé la patate chaude. L'édifice devait ouvrir ses portes en 2016, trois ans après, ce n'est toujours pas le cas. Retour sur un dossier tumultueux qui n'a pas encore trouvé son issue. Entre surcoûts, impayés, colère des entrepreneurs, polémique et politique, la médiathèque de Saint-Leu, ce bon vieux serpent de mer.
La médiathèque du centre-ville de Saint-Leu est devenue le caillou dans la chaussure de Bruno Domen, le maire de la commune. Ce projet, il n'en est pas l'initiateur, son prédécesseur et mentor supposé, Thierry Robert lui a refilé la patate chaude. L'édifice devait ouvrir ses portes en 2016, trois ans après, ce n'est toujours pas le cas. Retour sur un dossier tumultueux qui n'a pas encore trouvé son issue. Entre surcoûts, impayés, colère des entrepreneurs, polémique et politique, la médiathèque de Saint-Leu, ce bon vieux serpent de mer.

Un dossier électrique 

Le dernier rebondissement dans ce dossier date du 8 août dernier, le conseil municipal a attribué le marché de l’électricité à une entreprise. Montant des travaux : 423 150 euros toutes taxes comprises. Le 8 août 2019, pour un chantier commencé en 2014, ça fait tard, vous direz-vous. Mais comme nous vous l’expliquions plus haut, l’histoire de cette médiathèque est une éternelle succession de difficultés.

Pour le volet électricité, le marché avait déjà été attribué à une entreprise mais celle-ci avait été liquidée en fin d’année dernière, la mairie a donc du relancer un appel d’offres pour la poursuite des travaux. Des travaux qui devraient durer 14 semaines.

Mais cette problématique n’est pas à l’origine de ces plusieurs années de retard.

Un projet phare

Pour comprendre, il faut revenir au tout début. En février 2014, au moment de l’inauguration du chantier, Thierry Robert, n’était pas peu fier du projet: "une certaine personne qui se reconnaîtra cessera de dire qu’on a rien fait dans le domaine de la culture. À moins qu’elle soit aveugle !!!!!!!". Oui, sept points d’exclamation. Thierry Robert jubilait, narguant ceux qui n’avaient pas cru au projet et se vantant de lui avoir donné vie.

La descente aux enfers

Ça, c’était il y a cinq ans. Après cette inauguration, il y a eu les retards et les impayés de la municipalité aux entreprises qui travaillaient sur le chantier. Plusieurs entrepreneurs ont dit haut et fort ce qu’ils pensaient des méthodes de la municipalité de Saint-Leu de l'époque. Qualifiée de mauvaise payeuse, la ville de Saint-Leu s’embourbe dans son chantier. Thierry Robert fait fi des critiques, les tensions entre la mairie et les chefs d’entreprise sont vives.

À cela s’ajoute d’autres problèmes financiers. La médiathèque du centre-ville c'est un petit bijou de technologie, un bâtiment bioclimatique mais avec tous ces aléas, la mairie arrive rapidement à la fin des financements. Au départ, cette médiathèque devait coûter au total 5,2 millions d'euros, répartis entre les fonds propres de la commune, des subventions du TCO et de l'État. Les surcoûts ayant bien plombé le budget initial, la municipalité a donc appelé le TCO à la rescousse, l’intercommunalité a consenti à une rallonge de 900 000 euros. Certains administrés dénoncent une gabegie financière.

Un "fiasco"

Au conseil municipal, la gestion du dossier de la médiathèque fait bondir l’opposition : "équipement construite sans concertation, ni réflexion, cette médiathèque est l’un des nombreux symboles de la gestion catastrophique des deux maires LPA (La politique autrement ndlr) qui se sont succédés à la tête de la commune: ils sont tous les deux responsable de ce fiasco" s’insurge Joel Pontalba, conseiller d’opposition.

Le 29 mars dernier, Bruno Domen chassait les critiques limitant son argumentaire sur le fait que le retard était dû à la défaillance de l’entreprise spécialisée en électricité.

Aujourd’hui, les Saint-Leusiens s’impatientent et demandent des comptes. Les détracteurs de Thierry Robert voient en ce chantier qui s’éternise l’échec de la politique de l’ancien maire. Maintenant qu'il est parti, la médiathèque Baguett’ est une épine dans le pied de Bruno Domen. Elle devrait ouvrir courant septembre nous assurait-on côté mairie. Les travaux concernant d'électricité devraient commencer le 1er septembre et durer 14 longues semaines... 

fh/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Fiasco, Posté
Fiasco, vous dites ? Descente aux enfers ? Mais non ! Cette médiathèque a juste un peu de retard, mais elle se fera. Zyeutez plutôt du côté de Sinpol et vous comprendrez votre chance, amis saint-leusiens ....
Mi, Posté
C'est toujours mieux que celle de Saint-Paul !!!!
Pas de médiathèque pour une ville de plus de 100 000 habitants !!!!!!!!!
Saint-Paul est la seule commune de l'île à être dans un tel état de délabrement culturel.
Plus de Médiathèque Cimendef espace culturel de notre siècle, seulement de vieilles petites bibliothèques poussiéreuses de quartier.
Plus de festival TAM TAM non plus.
Plus de résidence non plus pour la géniale troupe du Théâtre des Alberts qui faisait notre fierté.
Saint-Paul n'a pas d'argent pour la culture !
Saint-Paul ou l'illettrisme imposé par un maire incapable.
Elec, Posté
Je pense que l'entreprise électricité a bon dos, ce sont les délais de paiement qui ont fait que ce chantier a pris du retard. Des delais allant jusqu'à 6 mois de retard, je parle en connaissance de cause..... C'est ce chantier qui nous as aidez à mettre la clefs sous la porte!
Mike, Posté
Intéressant
#toutsaufDomen, Posté
L'incapable maire de Saint-Leu, une médiathèque Baguett en souffrance, elle ouvre quand et avec qui dedans? C est beau de faire le kéké en photo mais faire est plus compliqué non? Deor en 2020 lui et toute la clique!