Défaillantes mais pas dangereuses :

L'étrange silence de la Région autour de sept piles de la NRL


Publié / Actualisé
C'est une information qu'a obtenu Imaz Press Réunion : sept piles de la Nouvelle route du Littoral (NRL) sur les 48 mises en place ont nécessité des réparations. Trois d'entre elles ont déjà été réparées, il en reste donc 4 dont une qui poserait sérieusement problème. Mais impossible d'en savoir plus sur les raisons de ces travaux. La Région s'enferme dans son mutisme, nous renvoie vers le groupement SBTPC/GTOI/VCT qui gère le chantier. Du côté du groupement, on nous renvoie vers la Région. Quant aux quelques interlocuteurs que nous avons essayé de contacter, ou bien on nous dit ne pas être au courant, ou bien on nous raccroche carrément au nez... Cette histoire de travaux, censée être pourtant bénigne, prend une tournure presque inquiétante tant le sujet semble tabou. Récit d'un parcours du combattant quand il s'agit d'obtenir des informations sur la très précieuse NRL. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est une information qu'a obtenu Imaz Press Réunion : sept piles de la Nouvelle route du Littoral (NRL) sur les 48 mises en place ont nécessité des réparations. Trois d'entre elles ont déjà été réparées, il en reste donc 4 dont une qui poserait sérieusement problème. Mais impossible d'en savoir plus sur les raisons de ces travaux. La Région s'enferme dans son mutisme, nous renvoie vers le groupement SBTPC/GTOI/VCT qui gère le chantier. Du côté du groupement, on nous renvoie vers la Région. Quant aux quelques interlocuteurs que nous avons essayé de contacter, ou bien on nous dit ne pas être au courant, ou bien on nous raccroche carrément au nez... Cette histoire de travaux, censée être pourtant bénigne, prend une tournure presque inquiétante tant le sujet semble tabou. Récit d'un parcours du combattant quand il s'agit d'obtenir des informations sur la très précieuse NRL. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Tout commence avec cette information : une source proche du groupement attributaire du marché de la Nouvelle route du Littoral (SBTPC/GTOI/VCT) nous informe que sept piles posent problème car elles sont "fendues", et qu'elles penchent de 15 centimètres. La raison selon cette même source : une pièce métallique défaillante qui provoque l'entrée de bulles d'air entre le voussoir (la partie taillée à destination de la voûte) et le béton.

De prime abord, cette information a de quoi nous interpeller à Imaz Press Réunion... Voilà que sur les 48 piles de la NRL, de 3.600 tonnes chacune, sept seraient défectueuses. Nous apprendrons par la suite que sur ces piles, trois ont déjà été réparées, trois doivent encore l'être et la dernière est un peu plus problématique.

Comme tout bon journaliste qui se respecte, nous essayons de creuser un peu le sujet. Parce que, mine de rien, des piles défectueuses sur un chantier aussi pharaonique que celui de la Nouvelle route du Littoral, ça a de quoi inquiéter.

Un spécialiste du bâtiment en lien avec le chantier de la NRL est tout à fait rassurant sur ce point. Effectivement il y a de cela trois ou quatre mois, la Région en tant que maître d'ouvrage du chantier n'a pas réceptionné (c'est-à-dire validé) sept piles en raison de défaillances mineures. Des travaux de réparation sont donc effectués sur trois piles pour commencer, à l'aide de vérins (des sortes de pistons). Les travaux ont été effectués sur le tablier du pont, la structure porteuse de la NRL.

De là à parler de bulles et de piles qui penchent... notre spécialiste est formel, c'est impossible. Les ouvriers du chantier sont sur le tablier en permanence, si des bulles se trouvaient effectivement dans le béton et si l'ouvrage penchait, ce serait une catastrophe. Ainsi il souligne: rien de grave, des travaux de réparation sur un chantier pas terminé, c'est fréquent. Les piles doivent d'ailleurs être remises sur pied d'ici le 15 septembre. Trois piles doivent encore être réparées, sur les sept. La quatrième pile serait un peu plus problématique, "mal en point" pour reprendre les mots de ce spécialiste du bâtiment qui n'est pas du tout inquiet.

A la pêche aux informations

Compte-tenu de la qualité et des compétences de notre interlocuteur, nous sommes convaincus qu'il s'agit de travaux classiques sur ce type de chantier. Afin de clore le chapitre et de faire le tour de l'information, il nous reste simplement à obtenir des détails sur l'origine du problème dit mineur et sur la nature de ces réparations dites courantes.

Une simple formalité a priori.

Que nenni, car c'est là que les choses se corsent.

Pour avoir des réponses sur l'état de la NRL et l'avancement du chantier nous commençons évidemment par interroger la Région. Nous demandons à avoir un entretien avec Nicolas Morbé, directeur adjoint à la Direction des routes. Nous l'avons déjà interviewé dans le passé et il est normal de se tourner vers lui pour ce type de sujet.

On s'y attendait, il faut passer par une demande écrite et être un peu patient, nous dit-on, avant d'espérer un retour...

Pour tromper la longue attente d'une réponse de la Région, nous continuons notre recherche d'information et décidons de nous adresser directement à Dominique Fournel, conseiller régional chargé de la NRL. L'élu a été injoignable pendant 24h. Des sonneries dans le vide, et un répondeur plein à craquer empêchant de laisser le moindre message vocal...

Alors qu'inquiétés par cette injoignabilité soudaine, nous nous interrogions sur la nécessité ou non d'alerter les autorités compétentes, voila qu'au terme d'un enième essai le conseiller régional nous rappelle. Hourra !

"Bonjour monsieur Fournel, nous sommes journalistes à Imaz Press, nous tentons d'en savoir plus sur les travaux des piles de la NRL"... "Je ne réponds à aucune interview sur la NRL" nous répond sèchement l'intéressé... "Mais avez-vous quand même entendu parler de ces trav..." Clic. Fin de la conversation.

Nous devrons nous contenter de cette (très) brève discussion et à défaut d'être renseignés sur le chantier, nous sommes rassurés : l'injoignabilité du conseiller régional n'avait rien d'inquiétant...

De la Région au groupement, du groupement à la Région

Nous relançons la Région toujours silencieuse plusieurs heures après l'envoi de notre demande écrite. Les heures d'attente s'ajoutent aux relances qui s'ajoutent au heures d'attente...

Longtemps, longtemps après on nous annonce que "Monsieur Morbé ne s'exprimera pas sur le sujet" car "c'est au groupement (attributaire du marché de la NRL - ndlr) de répondre"...

Très disciplinés nous appelons le groupement . "Allô ?"... "Oui bonjour, nous sommes journalistes à Imaz Press, nous tentons d'en savoir plus sur les travaux des piles de la NRL"... Silence... "Nous ne répondons pas aux journalistes." Plutôt sec comme retour. Nous insistons un peu : "aucune réponse ou bien juste sur ce dossier ?" "Nous ne répondons jamais aux journalistes, il faut vous tourner vers la Région."

Et vlan ! Retour à l'envoyeur ! Toujours très disciplinés, nous rappelons donc la Région. On nous dit être "étonné" de la réponse du groupement et on nous informe qu'on nous rappellera.

Retour au silence, nous n'avons jamais été rappelés...

On récapitule, nous cherchions à obtenir des renseignements que nous pensions simples concernant des travaux dits classiques sur un chantier du type de la NRL : nous nous sommes heurtés au mutisme de la Région.

Assez stressant au final... Car si ces réparations sont bénignes, pourquoi se montrer aussi secret et donc alimenter, de fait, toutes les suspicions ?

Et puis, nous avons fini par nous souvenir que lorsqu'il s'agit de répondre à Imaz Press le conseil régional est souvent frappée d'inertie...

Cela nous a rassurés quant à la nature non dangeureuse des travaux.

Mais cela nous a peinés de constater, une fois de plus, que les consignes pourtant strictes du président de Région en matière de respect de liberté de la presse et de transparence sont toujours bafouées... forcément par des malfaisants lui voulant du mal... à quelques mois d'élections importantes...

Raison pour laquelle nous rappelons au président de la pyramide inversée que nous spmmes soucieux de la libre expression de chacun et qu'il lui est bien sûr tout à fait possible de s'exprimer dans une tribune libre adressée à Imaz Press.

Nous nous engageons à respecter son anonymat s'il le demande...

mm/mb/www.ipreunion.com/redac@ipreunion.com - mis en ligne le jeudi 29 août 2019 à 03h - Actualisé

   

38 Commentaire(s)

Pile, Posté
Pas besoin d'andains ni de carrières , 2 solutions qui atteindraient l'environnement etla biodiversité de notre Île ! Il faut terminer la route en viaduc , solution moins onéreuse et moins impactante ..et la .terminer avec des piles non défaillantes! Quel projet mal ficelé dès le départ,
Rougeor, Posté
C impensable que des gens "RESPONSABLES"soient aussi négligents sur la securite des usagers de cette NRL..Espérons beaucoup mieux de ces soit disant reponsables
Marre des Grincheux, Posté
moi je dis j'en de ces Reunionnais toujours en train de se plaindre , ils ont evolué par ce qu'on leur a retirés les Charretes et l'esprit est resté au temps des Cro-Magnon
ils disent bien qu'il ont decelés 7 piles défaillantes et ben ils vont trouver une solution pour les reparées ou les faire refaire , ils auraient tres bien rien dire et qu'a un moment tout le monde tombe dans l'eau
..., Posté
Ne pas répondre aux questions dont la réponse pourrait lui faire perdre de son soit disant superbe, est une des spécialités de Robert. Une autre est celle d'exceller en surdimensionnement de l'égo : "Mon projet, rien que parce que c'est le mien, affrontera et résistera aux forces de la nature!". Et il a fait sciences po ( certes pas Paris...) pour décider, à l'heure où toute notre planète nous crie de faire marche arrière dans nos façons de faire à son égard, de concrétiser ce genre de projets bouffe-tout (temps, argent, développement de l'emploi sur le long terme et pas seulement sur la durée d'un chantier, environnement, etc.). Un politique doit accompagner l'évolution de son peuple de manière cohérente, actualisée et consciente. Que fait ce président de Région qui aille dans ce sens? J'attends les commentaires des fanatiques.
Gerudel, Posté
Cher webmaster de ipreunion je vois que cet article a été lu près de 140000 fois. C est enorme non ? Il n y aurait pas une erreur de comptage ?
(Normalement non ! Il s'agit de notre record des derniers mois sur le site Imaz Press Réunion, si vous regardez à droite c'est l'article le plus lu jusqu'ici. Bonne soirée à vous - Webmaster)
Tii Dan 440, Posté
Attend pas demoune mort pou dit que n'avait un défaut de pile ect... Tout sa l'argent la ou sa i sava don ? Investi dan un bon projet. Encore gaspillage après crie la crise. En attendant cabri mange toujours salade. Sa même créoles.
Pit, Posté
Vous êtes vraiment des journalistes à 2 balles, le problème des 7 piles et des appareils d'appuis étaient déjà abordés par la Région elle même dans le journal Le Quotidien il y a plus d'une semaine. Et contrairement à ce qui a été dit, il n'y a pas de fissuration, pas de déplacement, pas de fondation qui bouge mais juste des appareils d'appuis à pot qui ont été endommagés à la pose et qui doivent être changés par les entreprises en charge des travaux. C'est un problème identifié et qui va être corrigé comme tous les autres problèmes. Je ne pense pas que vous fassiez un article qd une porte dans un lycée se casse ni que l'on change un tuyau d'eau alors laissez travailler les compagnons qui eux travaillent et se gardent de faire des déclarations là ou il n'y a rien de spécial à déclarer.
(Merci pour votre message. Comme indiqué dans l'article, nous évoquions surtout l'absence de communication de la Région à ce sujet quand Imaz Press lui pose des questions. Sur le problème même des piles, nous disons bien que le souci est mineur et que les réparations sont en cours. Quant à comparer les piles de 3600 tonnes de la NRL et un tuyau d'eau, nous doutons fortement de la pertinence de cette comparaison... Bonne soirée à vous)
ZL, Posté
La décision, de Didier Robert, de ne pas construire le tram-train est tout simplement l'erreur du siècle pour notre île.
Egregores, Posté
Moi quand je vais acheter le pain je fait confiance au boulanger quand je vais chez le medecin je prends les medicament qu il me donne quand je monte dans un avion je fais confiance au pilote ! Donc c'est pareil pour la NRL !tous ceux qui vont l emprunter ne so t pas des ingénieurs ... a quoi bon bassiner les gens avec 7 piles ?
Jéricho , Posté
7 piles ... chiffre porte-malheur et éternel .
Pat, Posté
On est fin 2019...pas sûr que la NRL soutien service en 2020!! En attendant si le tram-train avait été maintenu, j aurai fait des économies, j aurai été soumis à moins de pollution et j aurai gagné du temps pour mes déplacements.
Jp, Posté
Commentaire du webmaster qui demande à Anna de relire l'article! (On se détend Anna, il n'est écrit nulle part que les piles sont fendues (re)lisez l'article vous verrez bien- webmaster) copie de l'article :"nous informe que sept piles posent problème car elles sont "fendues". J'avoue que ça ne fait pas très sérieux et discrédite un peu plus l'article ... (Comme vous l'avez si bien cité, le mot fendue est entre guillemet ce qui indique donc une citation et absolument pas une affirmation. Nous détaillons bien dans l'article qu'il s'agit seulement de défaillances mineures. Libre à vous d'interpréter l'article comme bon vous semble - webmaster).
Anna, Posté
Mais quand on envoie un journaliste qui n'y connait rien, on obtient ce genre de papier calomnieux. N'importe quel personne sachante en génie civil et construction vous direz que ce papier est un torchon et que vos phrases ne veulent rien dire. Aucune pile n'est fendue C'est impossible Et changer des éléments qui ont besoin de l'être est normal. Faire le buzz ça fait vibrer un journaliste mais affoler les gens sur un sujet creux ça sert a rien. Ça donne vraiment de ne plus faire confiance au journalisme de ce genre (On se détend Anna, il n'est écrit nulle part que les piles sont fendues (re)lisez l'article vous verrez bien- webmaster)
Aries974, Posté
Salut a tous. Commentaires interressants, mais la NRL va gagne roule dessus ou pas ? Si oui vu zot commentaires kisa y sa y sa porte le chapeau en cas de casse humaine causé par " défaillance " kom zot y di. Si non ben un ouvrage inutile et pas possible roule dessus. Kom tout le temps ben nous sa payé ke y roule dessus ou pas, koi ke lé pas encore fini et na déja komance payé. A+
Aaa, Posté
Interroger les ouvriers il y en a surement qui diront la vérité...en tout cas c sure pour l'avoir deja entendu qu il y a de gros soucis sur cette nouvelle route
Julian, Posté
Le silence autour de ce sujet est inacceptable, toute la Réunion est concernée par la NRL, tôt ou tard ils devront s'exprimer.
Leo, Posté
c'est bon à entendre
Hervé, Posté
Il faut savoir que contrairement aux ponts construits en rivière dont les piles sont sur des fondations de 30 mètres de profondeur, les piles du viaduc de la NRL sont simplement posées sur un socle très large et très massif directement sur le fond marin sommairement aménagé. Le calage définitif est obtenu par le coulage de sable un d'un coulis de ciment. On peut penser que certains calage sont imparfaits et doivent être revus et consolidés. Mais rien de grave qui ne puisse être corrigé. Par contre je me suis posé la question de savoir quelle serait la tenue des piles face à une très forte houle cyclonique. Serai-elles susceptibles de bouger ?
Tonneau , Posté
La route n'a i fini pas! C'est moins qui dit à zot - pff shore / egarder en sautant la mer/ ma di à zot plus en recommandé
Zoreil i li a zot , Posté
COMPETENCES du Président de Région quelles sont elles ? signer les marchés publics de l 'état et en l'occurrence réceptionner cet ouvrage d'art !!! ce groupement d'entreprises a demandé en temps et en heure la RECEPTION de l'Ouvrage
Comment voulez vous qu'il puisse vous répondre ce n'est pas son rôle de vous parler de ce PROBLEME décelé par qui posez vous la question ? pas par le Président de Région Maître d'Ouvrage de cette '' FAMEUSE '' Route du littoral
Tous les intervenants sont concernés constructeurs ingénieurs , bureaux d'études , entreprises directeurs et conducteurs de travaux , contrôleurs techniques , assurances a eux de se mettre autour de la table mais c'est déjà fait et heureusement et SANS journalistes !!! le reste n'est que palabres VENDRE DU PAPIER . Quant au Choix de construire une route sur la mer c'est un autre débat !!! NOTRE DAME DES LANDES n'a jamais vu le jour et pourtant çà a fait couler beaucoup d'encre et même un peu plus !! Vous les journalistes c'est à vous d'obtenir les RAPPORTS INTERNES ou D'EXPERTISES et il y en a trop facile de demander au président de vous les donner et de quel DROIT
Duc 974, Posté
pour info,c'est Vinci, Bouygues, Dodin, Demathieu & Bard font le viaduc (marché de travaux 3 =MT3) . SBTPC/GTOI/VCT c'est le MT5 (la digue). déjà appelez les bonnes personnes pour essayer d'avoir des réponses Les 7 piles en question doivent être concernées par un changement des appuis à pots. Pas de quoi fouetter un chat! c'est incroyable le nombre de commentaires de gens qui ne savent rien mais qui parlent! Et pis Didier premier a malheureusement été élu, maintenant on récolte .... ce choix technique a été fait pour les transporteurs, et les concessionnaires.
Hardcore, Posté
J adore c est peut-être votre consultant BTP qui du haut de son expertise est trop confiant. D ailleurs qui peut vraiment se prétendre d être expert sur un ouvrage exceptionnel sauf un individu à l ego surdimensionné ?
Bertrand, Posté
J'adore !
Comment voulez-vous que la région réponds ( un contrat signé sans la matière première )
Encore de l'abus sur le dos de l'Europe qui va pomper encore plus bientÃ't dans les taxes pour le particulier
Ces entités qui finiront par détruire l'humanité !
Quel honte pour la terre et les hommes
Renard , Posté
Et
Papangue, Posté
On ne dompte pas la nature comme cela. Vu comment ces piliers sont posés sur le sol...c'est le début du commencement pour les problèmes. Notre pays n'avais pas besoin d'une route sur la ' haute mer' ... Il y avait un tracé déjà existant ' tunnel' et pourquoi pas l'avoir pas faite passé par la montagne...ou pas la totalité en mer.. C'est une Fiasco cette route ...on ne nous dit pas tout. Quel gâchis
Joel, Posté
Normal,tellement de monde à toucher des pots de vins sur cette ouvrage qu'a l'arrivée il faut faire des économies, en plus le ferraillage venu de chines et surtout de mauvaise qualité voilà le résultat. Je vous rappel quand même que les premières études de sol étaient très mauvaises (au temp de Verges) et comme par hasard très bonne pour Didier Robert....
Nonolela, Posté
Je ne prendrai jamais cette route.... je lui aurais largement préféré le Tram train.. Nos élus sot comme les pharaons, ils règnent en seigneur et maîtres, à ceci près, que leurs édifices dureront surement moins longtemps que les pyramides..
Malou, Posté
comme d'habitude...
Zib, Posté
Les sur mi sa roule la dessu ?¨?¨
Bernard, Posté
Je pense que la route du littoral n'est pas prêt d'être en service les grand ingénieurs de France pensent dominer la nature mais ils oublient une chose ou font fi d'ignorer que nous sommes dans l'océan indien et nous avons des cyclones qu'ils n'ont jamais subit et il aurait été plus simple de faire un tunnel dans la falaise du littoral mais juste pour le confort des décideurs de l'île alors la vous allez voir qu'ils vont être puni par où ils ont pêcher par orgueil, et par appât de l'argent
La réponse , Posté
C'était évident depuis le début Ils ont été informer par des jeunes diplômée que certaine pile ne tiendrai suite a certains type d' éléments Ils ont reegnier et on fait cas leur Ils ont été preuvenu ' en tout cas En tt cas prochain cyclone la RnL sera fermée' à bon entendeur ?
Zitoune DAOUD, Posté
La Région refuse de communiquer sur ce problème. Soit ! Elle n'est pas obligée de le faire. Je pense qu'elle aurait intérêt à le faire pour éviter les rumeurs plus bêtes les unes que les autres et les théories du complot. Pour autant le travail de IMAZPRESS ne s'arrete pas là. Pas d'info de la Région, continuer à enquêter ! Il y a des dizaines d'aitres personnes liée au chantier que l'on peut sonder. A force de recouper les informations, vous trouverez si le problème est grave ou "standard" pour ce type de chantier.
La presse n'est pas muselée par la Région comme je le lis dans un des commentaires, elle a besoin de sortir de sa zone de confort qui consiste à attendre les info de la Région et de sortir ses fins limiers des bureaux pour dénicher les faits.
(Bonjour, nous avons enquêté auprès de personnes proches du groupement, ou de spécialistes en lien avec le chantier, comme dit dans l'article, ce qui nous a justement permis de comprendre que le problème n'était pas si grave. Ce que nous critiquons surtout c'est l'absence de réponse de la Région. Bonne journée)
Didier côté pile va perdre la face, Posté
Le seul vrai média indépendant, pertinent de la réunion , qui gratte où cela fait mal c'est imaz press réunion
CQFD.....
Admirateur974 , Posté
La NRL n'ais pas encore achevé et déjà des reparation sur 7 piles déjà sa nous coûte un pognon de dingue pour faire celle-ci et maintenant des reparations sur du neuf du gros n'importe quoi defaillances des constructeurs incompetence de la Region pour surveiller le chantier DR demission
CHABAN, Posté
La routine
Imaz
Vous avez renoncer définitivement à faire allégeance et ne pas réclamer à cor et à cri en misouk à une subvention ? (^^ Chaban - webmaster)
MAHE , Posté
Faire taire la presse pour éviter que la vérité se sache! IMAZ PRESS Les boss, IMAZ PRESS continuez ainsi, Life is art , Life is money !!!!!
Martin, Posté
Cela lui portera préjudice pour les élections à venir! Pour preuve il est incapable de se positionner sur une élection à ce jour!!!!!!!
KUNTA KINTÉ, Posté
Rien d'étonnant quand on sait que le mec de la pyramide inversée a disparu des radars depuis peu , on ne l'entend plus parce que ce chantier a été lancé en toute précipitation, cette route en mer est bien dans une impasse financière et technique . Où sont les demandes répétées d'une expertise financière et technique du projet de ce mec ?
"La NRL ne coûtera pas un euro de plus (que les 1,6 milliard du protocole de Matignon), les galets viendront de l'extérieur et le délai de livraison sera respecté"". Force est de constater que le coût des travaux atteint déjà les 2 milliards, que la totalité des andins provient de La Réunion ; Que 5 ans plus tard après le lancement du chantier, la route a été réalisée à 80% seulement . C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Aidez ce mec de la pyramide inversée à quitter le conseil régional de suite ... Que fait la police française péi ?