Prix du carburant :

Une légère baisse du prix du sans plomb et du gazole prévue pour septembre


Publié / Actualisé
Le prix du carburant baisse légèrement à partir du 1er septembre 2019. Le sans plomb passe à 1,44 euro et diminue donc de 1 centime, le gazole passe à 1,12 euro et diminue de 2 centimes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le prix du carburant baisse légèrement à partir du 1er septembre 2019. Le sans plomb passe à 1,44 euro et diminue donc de 1 centime, le gazole passe à 1,12 euro et diminue de 2 centimes. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Un contexte international entraîne une baisse légère des prix des carburants et une hausse du gaz

Sur les 15 premiers jours ouvrés du mois d’août, on constate une évolution des cotations moyennes des carburants orientée à la baisse par rapport au mois précédent : - 5,72  %  pour le supercarburant, - 3,81 %  pour le gazole. En ce qui concerne le gaz, la cotation mensuelle du butan augmente à 360 $/TM contre 355 $/TM le mois précédent. Par ailleurs, une baisse du fret (pour les carburants) de 6,5 % a été observée sur la même période.

De plus, à la suite d’une baisse de l’euro par rapport au dollar, la moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s’établit à 1,1148 $ pour 1 € pour le gaz et à 1,1132 pour les carburants (2 jours fériés à Singapour). Ce paramètre impacte les prix de vente du gaz (+5 cts) et du SSP (+1ct). Il est sans influence sur celui du gazole.

Les marges de gros ainsi que les marges de détail ainsi que les frais de passage qui sont fixés par arrêté préfectoral restent pour leurs parts inchangés. Il en découle ainsi :

- Pour le sans plomb
Le prix public est en baisse à 1,44 €/litre (- 1 cts). Cette évolution s’explique essentiellement par la baisse de la cotation.

- Pour le gazole
Le prix de vente diminue à 1,12 €/litre (- 2 cts). Cette évolution s’explique par la baisse de la cotation moyenne du gazole. Comme pour le SSP, le fret est en baisse et la parité se déprécie. 

- Pour le gaz
Le prix final de la bouteille est en hausse à 16,13 €. Cette évolution s’explique par la hausse des cotations mensuelles (+1,12% en cumulé) ainsi que par l’affaiblissement de la parité Euro/Dollar qui contribue à augmenter le prix final.  Le contrat de fret est inchangé. On retient toujours le prix le plus bas communiqué par les opérateurs.
 

   

1 Commentaire(s)

Leo, Posté
un petit mais bon soulagement