François commence sa visite dans le sud de l'océan Indien (actualisé) :

3000 Réunionnais iront rencontrer le pape à Maurice


Publié / Actualisé
Ce mercredi 4 septembre 2019 marque le début de la tournée de visite du Pape François dans la zone sud de l'océan Indien. Son séjour débute ce mercredi en milieu de journée au Mozambique. Le souverain pontife ira ensuite à Madagascar et à Maurice. À La Réunion, c'est avec déception que les Catholiques ont appris il y a quelques mois que le Pape ne se rendra pas sur notre île. Qu'à cela ne tienne : environ 3000 Réunionnais se rendront à Maurice pour assister à la messe papale du lundi 9 septembre. D'autres se rendront même jusqu'à Madagascar pour pouvoir le voir. Pour sa part, Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, ira à la rencontre du pape à Madagascar et fera le déplacement avec lui vers Maurice (Photo AFP)
Ce mercredi 4 septembre 2019 marque le début de la tournée de visite du Pape François dans la zone sud de l'océan Indien. Son séjour débute ce mercredi en milieu de journée au Mozambique. Le souverain pontife ira ensuite à Madagascar et à Maurice. À La Réunion, c'est avec déception que les Catholiques ont appris il y a quelques mois que le Pape ne se rendra pas sur notre île. Qu'à cela ne tienne : environ 3000 Réunionnais se rendront à Maurice pour assister à la messe papale du lundi 9 septembre. D'autres se rendront même jusqu'à Madagascar pour pouvoir le voir. Pour sa part, Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, ira à la rencontre du pape à Madagascar et fera le déplacement avec lui vers Maurice (Photo AFP)

Certains partent seuls, d'autres en famille, et d'autres s'en vont en délégation. C'est le cas de l'Eglise 2.0, dirigée par le père Sébastien Vaast. "J'accompagnerai un groupe de 38 personnes, âgées de 18 à 32 ans lors de ce pèlerinage, explique l'aumônier des Universités. On parle au total de 3000 Réunionnais qui se rendront à Maurice". Le départ est donné samedi pour trois jours de pèlerinage, où les jeunes pourront assister pour la première fois à une messe donnée par le Saint-Père lui-même.

"C'est particulièrement intéressant pour eux, qui sont jeunes et n'ont pas connu la visite du pape Jean-Paul II il y a trente ans. Il y a une vraie effervescence autour de l'événement" explique Sébastien Vaast. Le jour même de la messe, il faudra cependant se lever aux aurores pour tenter d'avoir une place dans l'espace réservé aux fidèles. "Nous nous lèverons à 4 heures du matin, et nous partirons de chez les Sœurs de Sainte-Croix, qui nous hébergeront, pour arriver devant les portes à 5 heures" continue le prêtre.

Lire aussi : C'était il y a trente ans, le pape Jean-Paul II venait à La Réunion

"Bien sûr, nous aurions aimé le voir fouler le sol réunionnais, mais malheureusement j'imagine qu'il n'était pas possible pour lui de nous rendre visite. Ca aurait été une très belle expérience pour nos jeunes, mais pouvoir le voir à Maurice est déjà très bien, surtout qu'il a des messages forts à faire passer" termine-t-il.

La visite est placée sous le signe de la paix et la justice sociale. La veille de son départ, le pape partageait d'ailleurs un message pour les fidèles malgaches à travers une vidéo postée par le Vatican. Regardez :



- Le "pape des pauvres" -

En se rendant dans l'une des régions les plus déshéritées de la planète, frappée par les catastrophes sanitaires, le changement climatique et l'instabilité, Jorge Bergoglio, qui a côtoyé les bidonvilles d'Argentine, entend aussi tout simplement afficher sa proximité.

Le "pape des pauvres", qui effectuera du 4 au 10 septembre son deuxième voyage pontifical en Afrique subsaharienne, restera dans les capitales des trois pays du sud-est de l'Afrique.

Au risque de décevoir les Mozambicains vivant dans une grande précarité à Beira (centre), la deuxième ville du pays balayée en mars par le cyclone Idai, qui a fait 600 morts et des centaines de milliers de sans-abri. Six mois après, nombre de sinistrés manquent d'un toit et de nourriture. "J’espérais que le pape viendrait fouler le sol de Beira", a confié à l'AFP Maria da Paz, une habitante catholique de 45 ans, consolée par la présence de certaines victimes auprès du pape à Maputo, la capitale, d'où "le pape nous embrassera tous".

"Même si je ne peux pas aller au-delà de la capitale, mon coeur vous rejoint et vous embrasse tous, avec une place spéciale pour ceux qui vivent dans la difficulté", lui a fait écho en portugais le pape dans un message vidéo aux Mozambicains.

- "Note d'espoir" -

Pour marquer la venue exceptionnelle du pape dans ce pays majoritairement chrétien, le gouvernement a malgré tout consacré environ 300.000 euros aux préparatifs, selon le ministre des Affaires étrangères, Jose Pacheco. Les réparations de la cathédrale de Maputo et de rues de la capitale vont bon train.

La visite intervient un mois après la signature d'un traité de paix historique entre le gouvernement et la Renamo, l'ex-rébellion devenue le principal parti d'opposition. La guerre civile meurtrière qui les a opposés a pris fin voici vingt-sept ans mais la Renamo n'a jamais totalement désarmé.

Dans son message vidéo, le pape, a appelé à un renforcement de "la réconciliation fraternelle au Mozambique et en Afrique, seule espérance pour une paix solide et durable". "Le pape doit apporter une note d'espoir aux habitants, qui doivent relever la tête", a souhaité auprès de l'AFP l'évêque de Pemba (nord), Mgr Luiz Fernandes.

"Il s'exprimera sur les conflits, le besoin d'unir tout le monde, forces gouvernementales et société civile", spécule-t-il. "Il parlera certainement de partage des richesses, de justice sociale. Car il n'y a pas de paix sans justice sociale". François pourrait aussi s'ériger contre le fanatisme. La province de cet évêque est secouée depuis deux ans par des attaques jihadistes qui ont fait plus de 300 morts.

- Ferveur malgache -

Le pape restera le plus longtemps à Madagascar, un des pays les plus pauvres de la planète dont les trois quarts des habitants vivent avec moins de deux dollars par jour. François, qui s'y exprimera notamment devant les ouvriers d'une carrière, est attendu avec impatience sur la Grande Ile, à majorité chrétienne, qui a déjà pavoisé les rues de la capitale. "On a prévu 800.000 personnes pour assister à la grande messe célébrée par le pape", a précisé à l’AFP le révérend père Gabriel Randrianantenaina, secrétaire coordonnateur de la conférence épiscopale locale.

Un terrain de soixante hectares a été aménagé pour cette messe dans la partie nord de la capitale, où les forces de sécurité seront sur les dents car les bousculades lors de grands rassemblements publics ont déjà fait des morts dans le passé.

Le pape terminera son voyage par une visite-éclair à Maurice, "démocratie stable, à l'est de Madagascar" ainsi que le, précise l'AFP. L'évêché entend l'accueillir comme "un pèlerin écologiste" et a commencé à planter en son honneur quelque 200.000 arbres.

L'île seur majoritairement hindoue (52%), mais qui compte d'importantes minorités chrétienne (30% - principalement catholiques) et musulmane (18%), souhaite célébrer sa diversité culturelle et religieuse. "Ce ne sera pas une visite du pape catholique, mais au peuple mauricien dans toute sa diversité religieuse", a souligné le cardinal Maurice Piat, évêque de Port-Louis.

Jean Paul II avait visité ces trois pays voici une trentaine d'années.

Le programme du pape à..

... Madagascar...

Le samedi 7 septembre, dans la capitale malgache, le Pape rencontrera le président Andry Rajoelina à 9h30 au Palais présidentiel, avant la rencontre à 10h15 avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique en début de matinée. Il prononcera ensuite une homélie lors de l’office de tierce au monastère des carmélites déchaussées à 11h15, avant de déjeuner à la nonciature.

Il rencontrera ensuite les évêques du pays à 16h à la cathédrale de l’Immaculée Conception, appelée aussi cathédrale d’Andohalo (du nom du quartier dans lequel elle se situe). Puis il visitera à 17h la tombe de la bienheureuse Victoire Rasoamanarivo, et conclura la journée à 18h par une veillée avec les jeunes dans le champ diocésain de Soamandrakizay.

Dimanche 8 septembre, il célébrera la messe à 10h en ce même lieu, d’où il récitera ensuite la prière de l’Angélus. Après le déjeuner, François visitera à 15h10 le village d’Akamasoa du père Pedro, la “Cité de l’Amitié”. Il se rendra ensuite à 16h sur le chantier de Mahatzana pour y réciter une prière pour les travailleurs. Cette seconde journée sur la Grande Ile se terminera à 17h10 par la rencontre avec les prêtres, religieuses et religieux, les personnes consacrées et les séminaristes au collège Saint-Michel.

... et à Maurice

Lundi 9 septembre, François fera un aller-retour à Maurice depuis Antananarivo. Son avion partira à 7h30 heure malgache et devrait arriver à 10h40 heure mauricienne (et donc heure de La Réunion) à l’aéroport de Port-Louis. Il débutera la journée par une messe, à 12h15 au monument de Marie-Reine de la Paix.

Après le déjeuner en compagnie des évêques de la conférence épiscopale de l’océan Indien, il effectuera à 16h25 une visite privée au sanctuaire du père Laval avant de rencontrer le président Varlen Vyapoory à 16h55, puis le Premier ministre, et de s’adresser aux autorités, à la société civile et au corps diplomatique à 17h40, pour sa seconde et dernière prise de parole publique de la journée. Il reprendra ensuite l’avion pour Antananarivo à 19h, et il sera de retour à 20h sur le sol malgache pour une nuit à la nonciature.

Mardi 10 septembre, le Pape reprendra l’avion depuis Antananarivo avec une cérémonie d’adieu à 9h et un départ vers 9h20, direction Rome où il atterrira à 19h.

Lire aussi : Le pape François restera un jour au Mozambique, deux jours à Madagascar et quelques heures à Maurice

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

3 Commentaire(s)

GERARD97460, Posté
Et dire qu'il y a encore des imbéciles sur cette terre qui croient en cet homme, c'est le plus grand escroc de tous les temps depuis que la papauté existe ici bas et ils se croient envoyé de DIEU qui lui même n'existe pas. Du grand n'importe quoi de nos jours, les gens sont vraiment stupides de nos jours.. Quand est ce qu'ils vont comprendre que cet homme est le plus grand arnaqueur de tous les temps..
Malou, Posté
quel dommage qu'il ne vienne pas chez nous..
La vérité si je mens !, Posté
3000 x 400 euros ... Les compagnies régionales , surtout Air Austral , la compagnie appartenant les réunionnais , les voyageurs des îles vanilles doivent se gaver comme d'habitude !!!