Parcours emploi compétences :

Contrats aidés: le dispositif suspendu jusqu'à nouvel ordre


Publié / Actualisé
Il y a quelques jours, les maires et les employeurs privés recevaient une notification leur indiquant qu'il fallait mettre le holà sur les PEC (parcours emploi compétences), le dispositif qui remplace les contrats aidés depuis 1er janvier 2018. Pour quelle(s) raison(s) ? Ce n'est pas faute d'avoir chercher à le savoir mais à l'époque, la préfecture avait décidé ne pas donner suite à nos demandes d'informations. Finalement, ce vendredi 13 septembre, plusieurs jours après nos sollicitations, par communiqué, la préfecture donne un début d'explication "une temporisation des demandes suite aux très bons chiffres du dispositif à La Réunion." En clair, cela veut donc dire que le dispositif est suspendu pour que les municipalités et les entreprises puissent tenir jusqu'à la fin d'année avec le peu de PEC restants, 1500 selon la préfecture. Et encore plus clair, cela veut dire qu'on est clairement en période de vaches maigres.
Il y a quelques jours, les maires et les employeurs privés recevaient une notification leur indiquant qu'il fallait mettre le holà sur les PEC (parcours emploi compétences), le dispositif qui remplace les contrats aidés depuis 1er janvier 2018. Pour quelle(s) raison(s) ? Ce n'est pas faute d'avoir chercher à le savoir mais à l'époque, la préfecture avait décidé ne pas donner suite à nos demandes d'informations. Finalement, ce vendredi 13 septembre, plusieurs jours après nos sollicitations, par communiqué, la préfecture donne un début d'explication "une temporisation des demandes suite aux très bons chiffres du dispositif à La Réunion." En clair, cela veut donc dire que le dispositif est suspendu pour que les municipalités et les entreprises puissent tenir jusqu'à la fin d'année avec le peu de PEC restants, 1500 selon la préfecture. Et encore plus clair, cela veut dire qu'on est clairement en période de vaches maigres.

"Le préfet de La Réunion a décidé de suspendre momentanément les prescriptions"

La préfecture a mis du temps pour faire le point sur la situation des PEC à La Réunion, sans doute pour bien choisir ses mots… Dans ce communiqué, après avoir rappelé le principe du dispositif parcours emploi compétences, la préfecture entre dans le dur avec un paragraphe intitulé "une nécessaire temporisation pour aborder sereinement la fin d’année 2019."

Après avoir expliqué qu’en 2019 – comme en 2018 d’ailleurs - 11 000 PEC ont été attribués à La Réunion, il est écrit "dans ce contexte où déjà près de 9 500 parcours emploi compétences ont déjà été signés depuis le début de l’année 2019 sur notre territoire, et devant l’intérêt toujours fort de nos partenaires, le préfet de La Réunion a décidé de suspendre momentanément les prescriptions."

En stand-by

Cela veut donc dire que la machine est à l’arrêt. Les trois prescripteurs : Pôle Emploi, missions locales et Cap emploi doivent donc mettre en stand-by leurs dossiers… et faire face aux réactions vives de personnes qui attendaient de signer leur contrat. Car certains demandeurs d’emploi - on ne sait pas combien - sont restés sur le carreau. Ils devaient embaucher le 2 septembre mais n’ont pas pu, sans, que l’on puisse leur expliquer exactement pourquoi.

Lire aussi: pénurie de contrats aidés: il faudra tenir jusqu'à la fin de l'année

La raison invoquée par la préfecture "cette pause permet de se donner le temps d’affiner la programmation et de garantir, jusqu’à la fin de l’année, un accès équilibré des différents employeurs à ce dispositif sur notre territoire, près de 1 500 parcours emploi compétences restant disponibles."

Certains demandeurs d’emploi sont donc dans l’attente, on leur dit que le dispositif reprendra incessamment sans plus de précisions. Pour ces chômeurs, c’est une nouvelle difficulté qui vient s’ajouter à une situation générale déjà compliquée. Car le dispositif PEC s’adresse à un public fragile, souvent des chômeurs de longue durée, aux carrières à trou, des seniors ou des jeunes peu diplômés…

Au goutte à goutte

On ne sait pas quand le dispositif reprendra sur son rythme de croisière "cette temporisation, qui se veut par essence courte, sera appliquée avec discernement afin de ne pas mettre en difficulté un demandeur d’emploi ou l’employeur qui était entré dans cette démarche. Les prescriptions pourront ainsi prochainement reprendre, dans un contexte sécurisé."

Si cette pause s’explique, notamment, par le " vif intérêt des acteurs du territoire " comme l’écrit la préfecture, il faut s’attendre à ce que cette problématique revienne chaque année, car le nombre de PEC, certes stable pour 2018 et 2019 devrait baisser alors que les besoins, eux, ne cessent d’augmenter.

Le point de la préfecture sur l’utilisation des 11 000 parcours emploi compétences

"L’objectif en parcours emploi compétence de La Réunion a été fixé par le Ministère du Travail à 11 000 contrats pour l’année 2019. En 2018, l’objectif en parcours emploi compétences de La Réunion avait été fixée également à 11 000 parcours emploi compétences.

Dans le cadre de ces 11 000 parcours emploi compétences et afin de permettre aux entreprises de passer le cap difficile des suites de la crise des gilets jaunes de novembre, il a été décidé de consacrer 2 000 de ces parcours emploi compétences aux secteurs marchands (BTP, commerce, industrie, services). Ces contrats ont été prescrits dans les six premiers mois de l’année 2019 : ils répondaient donc à un réel besoin et ont démontré toute la pertinence de cet accompagnement " ad hoc " des entreprises à La Réunion.

Parallèlement, plus de 7 500 parcours emploi compétences ont été signés depuis le début de l’année 2019 dans le secteur non marchand (collectivités, associations), montrant là aussi l’engouement fort du territoire de La Réunion pour ce dispositif d’insertion et d’accompagnement vers l’emploi."

fh/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Daniel, Posté
T mi t doit signer le 28 aoÃ"t et plus rien les mort les la besoin ti contrat la pou en sortir un peu et y di a ou lapu le préfet ou ne na l'argent ou vous pas ns kwe
LilipoS', Posté
Lé bien mol ! Car i met demOune dans pétrin dernier minute !! La v besoin travail .. bah la i sa chome encore plus!!
La vérité, Posté
Tres bien les maires auront les main lié et pourront areter d'acheter des voix moi je di très bien merci mr le préfet voilà un préfet certe intelligent
Laurine, Posté
Moi jai signe mon contrat le 29 aoÃ"t le 30 aout jai reçu apel comme koi le contrat pec et suspendu je demande ou va tout se l'argent je suis tre tre encoler j'avais besoin se travail
Leo, Posté
Je pense que les élections sont la dans 6mois,et c est la raison, la vraie, pour laquelle on suspend ces contrats, on le sait très bien c est du clientélisme électoral.....