La compagnie est en grande difficulté financière :

XL Airways annonce l'arrêt des ventes de billets, La Réunion est directement impactée


Publié / Actualisé
La compagnie aérienne low-cost XL Airways a annoncé ce jeudi 19 septembre 2019 l'arrêt de la vente de billets d'avion. Cette décision fait suite aux difficultés financières rencontrées par l'entreprise, qui dessert, entre autre La Réunion depuis Paris et Lyon. La compagnie va aussi demander à être placée en redressement judiciaire. "XL Airways, en grande difficulté financière, est malheureusement dans l'obligation d'arrêter ses ventes à compter du 19 septembre 2019" écrit l'entreprise sur son site. Pour le moment les vols prévus ce week-end sont maintenus, mais des suppressions de vols sont à prévoir à partir du 23 septembre. Un numéro vert est à disposition du public pour toute information : +33.3.51.86.00.51. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La compagnie aérienne low-cost XL Airways a annoncé ce jeudi 19 septembre 2019 l'arrêt de la vente de billets d'avion. Cette décision fait suite aux difficultés financières rencontrées par l'entreprise, qui dessert, entre autre La Réunion depuis Paris et Lyon. La compagnie va aussi demander à être placée en redressement judiciaire. "XL Airways, en grande difficulté financière, est malheureusement dans l'obligation d'arrêter ses ventes à compter du 19 septembre 2019" écrit l'entreprise sur son site. Pour le moment les vols prévus ce week-end sont maintenus, mais des suppressions de vols sont à prévoir à partir du 23 septembre. Un numéro vert est à disposition du public pour toute information : +33.3.51.86.00.51. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Compagnie low-cost, XL Airways proposait des aller-retours vers Paris et Lyon a des tarifs avantageux, et était donc prisée par les voyageurs au budget serré. Concernant d'éventuels remboursements, il faudra patienter pour en savoir plus. Les voyageurs sont invités à contacter le +33 3 51 86 00 51 ou de consulter leur site pour toute demande d'information.

 

 

"Depuis plus d’un an, la direction a négocié avec plusieurs repreneurs. Ces négociations n’ont pas abouti et la compagnie doit aujourd’hui se placer sous la protection du Tribunal de Commerce de Bobigny ", a expliqué la compagnie aérienne. Il y a moins de trois semaines après qu'Aigle Azur, a recouru à la même procédure. Le comité d’entreprise XL Airways a été informé jeudi, avant le lancement de la procédure. "L’objectif est d’assurer le versement des salaires et d’enclencher rapidement la recherche d’un repreneur sous la direction du tribunal de commerce de Bobigny ", a expliqué l’entreprise.

D'après nos confrères de Tour Hebdo, les personnels navigants lancent un appel aux syndicats nationaux : "tous les personnels sont la valeur ajoutée de la compagnie. Ne laissez pas tomber XL Airways". Une première audience se tiendra dès lundi après-midi au tribunal de commerce de Bobigny, à laquelle les syndicats comptent être présents. "Les repreneurs pourront se manifester jusqu'au vendredi 27 septembre prochain, ils auront donc à peine 5 jours pour se prononcer, la trésorerie ne permettant pas d'assurer les vols après jeudi soir prochain" précisent nos confrères.

Pour le moment, le site de la compagnie est encore actif mais lorsque l'on veut réserver, un message d'erreur apparraît : "Oups - Désolé, une erreur est survenue. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée, une erreur est survenue pendant le traitement de votre demande. Nous n'avons pas trouvé de recommandations pour votre recherche. Veuillez modifier vos critères et relancer une recherche".

 

 

Fondée en 1994, XL Airways est spécialisée dans les vols vers les Caraïbes, La Réunion, les États-Unis et le bassin méditerranéen. Basée à Paris-Charles de Gaulle, la compagnie emploie 570 collaborateurs et transporte chaque année près de 700.000 passagers sur quatre continents. La compagnie française avait annoncé en avril dernier qu’elle allait mettre en place un vol hebdomadaire direct entre Toulouse et Fort-de-France à compter du 16 décembre.

XL Airways avait commencé à desservir La Réunion en 2012. La première rotation Réunion-Marseille, qui n'existe plus aujourd'hui, s’était faite le jeudi 6 décembre 2012 à bord d’un A330. L’appareil s’était ainsi posé pour la première fois dans notre département le vendredi matin, 7 décembre 2012, en provenance de la cité phocééenne.

Lire aussi : L'avion d'XL Airways est arrivé à La Réunion

C'est un nouveau coup dur pour les voyageurs de la zone Océan Indien, alors que la compagnie Aigle Azur, qui louait ses appareils à Air Austral pour la liaison Mayotte - Paris, a aussi annoncé la cessation de ses activités.

Lire aussi : Aigle Azur: liquidation avec poursuite d'activité jusqu'au 27 septembre

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

LECHOT, Posté
2700 passagers de XL AIRWAYS CLOUÉS AU SOL.

Le tribunal administratif a tranché .
LIQUIDATION JUDICIAIRE DE CETTE ENTREPRISE.
Triste pour les salariés, mais catastrophique pour tous les passagers cloués au sol qui ont acheté des billets d'avion.
L'état absent dans ce dossier a ce jour pour défendre les droits des usagers.
Le premier ministre se doit de diligenter une enquête administrative au sein de cette compagnie , enquête contre les membres du conseils d'administration de XL, de son PDG Laurent MAGNIN, des entreprises gravitant autour de XL COMME DREAMJET, avec le même PDG .
Enquête au sein des banques qui ont mis de mettre en place un système de surveillance pour cette compagnie .
Un manque du devoir d'administratif des dirigeants des banques complice à ce jour de cette liquidation.

Le Premier Ministre , le ministre de l'économie est des finances , madame la Ministre des outres mers se doivent d'intervenir dans ce dossier pour donner la priorité du remboursement des créances déposés par les clients lésés par la liquidation de cette compagnie .
Mr Laurent MAGNIN, les membres du conseil d'administration doivent rendre des comptes à l'état, aux usagers, aux salariés .

Les demandes de créances sont à déposées auprès de la SELARL BALLY M.J
69 Rue d'Anjou 93000 BOBIGNY

Le cabinet de Maître BALLY PAR MAIL INFORME sur le dossier XL AIRWAYS que seuls seront traités les mails reçus sur la plateforme dédiée :
www.xlairways.online
ou par le biais de la boîte mail
( contact @xlairways.online)
Seuls seront prises en compte les déclarations de créances effectuées sur le site XL AIRWAYS à l'aide du
formulaire prévu à cet effet.

Le SITE du SERVICE PUBLIC de l'état précise que chaque créancier doit communiquer la liste de ses créances :
soit au mandataire judiciaire pour une entreprise sous sauvegarde ou en redressement judiciaire;
soit au liquidateur pour une entreprise en liquidation judiciaire.
ET d' adresser la déclaration de créances par LRAR permet de PROUVER que les délais impartis ont été respectés.

Démarche Consultable sur le site :

Déclaration de créances .

Document cerfa : N* 10021*01

Notice administrative cerfa:

N*50001#01

À Monsieur le Premier Ministre de prendre en compte le désastre des clients en favorisant le remboursement des créances des familles étant dans l'obligation de reprendre des billets retour soit vers la métropole ou la REUNION .

Les financiers ne doivent pas être prioritaires dans ce dossier administratif, mais priorité aux salariés et aux clients lésés par cette liquidation Judiciare .

A chacun s'ouvrir un dossier administratif et d'adresser un courrier personnel ou une copie du dossier à Mr le 1 Ministre pour essayer d'obtenir l'aide de l'état et du gouvernement .
Les BANQUES NE DOIVENT PAS ÊTRE PRIORITAIRE!!!!
Le PRÉSIDENT DE LA RÉGION DE LA REUNION DOIT INTERVENIR SUR CE DOSSIER .
Tout achat de vol sec doit être pris en compte au même titre que celui d'une agence de voyage.
Aucune prise en charge lors de faillite par les banques même avec un règlement par carte .
FAILLITE : Exclusion des clauses bancaires .

Mr le Premier Ministre doit prendre des mesures avec le gouvernement pour légiférer sur une loi pour la CRÉATION D'UN FOND NATIONAL DE GARANTIE PAR LA MISE EN PLACE D'UNE CAISSE DE DÉPÃ"T ET DE CONSIGNATION EN CAS DE FAILLITE D'UNE COMPAGNIE AÉRIENNE POUR PROTÉGER TOUS LES USAGERS comme cela existe pour les contacts automobiles .

Monsieur le Premier Ministre doit confié une Mission a monsieur le ministre des finances le devoir de déposer une enquête , et à la cour des comptes pour obtenir des réponses sur la faillite de XL AIRWAYS et informé les 2700 passagers lésés par cette DECISIONS prononcée le 4 octobre 2019 par le tribunal de commerce de BOBIGNY avec :

1- Examen des procédures, des décisions prises pour détecter les signes de faillites de la compagnie XL AIRWAYS

2- EXAMEN des décisions , des outils , des procédures prises par le comite de surveillance de cette compagnie

3- EXAMEN des décisions prises par le
Comite de surveillance des banques

4- Examen des entreprises gravitant autour de XL AIRWAYS ( Centre de formation . DREAMJET et autres ..)

5- Examen de l'ensemble des comptes des membres du conseil d'administration de XL AIRWAYS

6- S'engager à prendre une décision de privilégier les créances en priorité des SALARIÉS , des CLIENTS avant de prendre en compte les créances des banques ou autres créanciers .

7- Attente des résultats dans les trois mois à venir .
RIPOSTE974, Posté
La loi des séries , semble t-il ?
Malou, Posté
ça ne sera pas le dernier cas