En soutien à Dominique Gigan :

Pas de livraison de canne à Bois Rouge ce mardi 24 septembre


Publié / Actualisé
Le 13 septembre 2019, Dominique Gigan, le président de la FDSEA (Fédération départementale d'exploitants agricoles) se voyait condamné à un an de prison ferme pour des violences aggravées survenues le 5 décembre 2017 à Beaufonds. Depuis le 17 septembre, le dirigeant du syndicat est incarcéré. Le jour de l'incident, un ralé poussé avaient opposé des planteurs et des agents de Tereos voulant contrôler les chargements de cannes. Au cours de la bousculade un agent de sécurité avait été blessé. Ce mardi 24 septembre, les planteurs de l'est ont décidé de ne pas livrer leurs cannes en soutien à Dominique Gigan dénonçant une " condamnation trop sévère et injuste " et demandant une audience avec le juge. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le 13 septembre 2019, Dominique Gigan, le président de la FDSEA (Fédération départementale d'exploitants agricoles) se voyait condamné à un an de prison ferme pour des violences aggravées survenues le 5 décembre 2017 à Beaufonds. Depuis le 17 septembre, le dirigeant du syndicat est incarcéré. Le jour de l'incident, un ralé poussé avaient opposé des planteurs et des agents de Tereos voulant contrôler les chargements de cannes. Au cours de la bousculade un agent de sécurité avait été blessé. Ce mardi 24 septembre, les planteurs de l'est ont décidé de ne pas livrer leurs cannes en soutien à Dominique Gigan dénonçant une " condamnation trop sévère et injuste " et demandant une audience avec le juge. (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ils sont environ 80 postés sur la plateforme de l’usine de Bois Rouge à Saint-André. Pas de tension, les agriculteurs discutent entre eux, tous sont indignés, au centre des conversations, la condamnation de Dominique Gigan. Pour montrer leur colère, ils ont choisi de frapper fort " c’est historique, c’est bien la première fois que les planteurs de l’est – de Sainte-Marie à sainte-Rose – gros ou petits propriétaires ne livrent pas leurs cannes. " explique Edvin Payet, membre de la FDSEA.

Lire aussi : la FDSEA appelle les planteurs de canne à une "journée morte" le mardi 24 septembre

Les agriculteurs ne bloquent pas l’usine " toute façon, aujourd’hui les planteurs ne livrent pas. "

Selon le syndicaliste, l’industriel Tereos reçoit environ 3 500 tonnes de canne chaque jour à Bois Rouge. La perte est énorme pour l’usinier mais aussi pour les planteurs. Mais ces derniers sont n’ont pas trouvé d’autre moyen de pression pour faire entendre leur message " Dominique Gigan est avant tout un planteur, aujourd’hui en prison, il perd de l’argent et ne pourra pas préparer la prochaine campagne sucrière. Cette condamnation est trop sévère, il n’a pas tué, ni violé, ni volé " fait valoir Edvin Payet.

Cette journée morte pour les canniers entamée à 6h30 devrait se poursuivre jusqu’à 15h30, l’heure à laquelle les planteurs arrêtent de livrer en temps normal. Pour le moment, les agriculteurs n’ont pas prévu de réitérer l’opération.

Lire aussi : le président de la FDSEA s'est rendu à la gendarmerie de Saint-Benoît
 

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Titi, Posté
Mi pense q c personne t y veu organis un pinailler devant l'usine bois rouge si vraiment Zot y veu êtres solidaires à zot président pourquoi zot la pas fait un grev de la faim