Leur nièce Jennifer placée en garde à vue :

Cinq petits-neveux et petites nièces des frères Clain de retour en France


Publié / Actualisé
Ce sont nos confrères de France Inter qui ont révélé cette information : deux femmes de djihadistes ont atterri sur le territoire national ce mardi 24 septembre. Elles sont accompagnées de leurs neuf enfants âgés de 3 à 13 ans. Les deux femmes ont été placées en garde à vue, les autorités connaissent leur identité, l'une d'elle est Jennifer Clain, nièce des frères Clain. Ses cinq enfants ainsi que ceux de l'autre femme qui l'accompagne ont été placés à l'Aide sociale à l'enfance.
Ce sont nos confrères de France Inter qui ont révélé cette information : deux femmes de djihadistes ont atterri sur le territoire national ce mardi 24 septembre. Elles sont accompagnées de leurs neuf enfants âgés de 3 à 13 ans. Les deux femmes ont été placées en garde à vue, les autorités connaissent leur identité, l'une d'elle est Jennifer Clain, nièce des frères Clain. Ses cinq enfants ainsi que ceux de l'autre femme qui l'accompagne ont été placés à l'Aide sociale à l'enfance.

" Cinq des neuf enfants qui viennent d’atterrir ce mardi matin à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle sont d’ailleurs des petits-neveux et petites-nièces de Fabien et Jean-Michel Clain, les médiatiques djihadistes qui avaient enregistré la revendication des attentats du 13 novembre 2015. " écrivent nos confrères de France Inter.

Les deux Réunionnais sont déclarés morts depuis février dernier, lors d’une frappe de la coalition à Baghouz en Syrie.

Lire aussi : la coalition internationale confirme la mort du djihadiste réunionnais Fabien Clain

Lire aussi : le djihadiste réunionnais Jean-Michel Clain n'a pas survécu à ses blessures

Jennifer Clain " était alors activement recherchée par des magistrats antiterroristes français, qui avaient émis contre elle un mandat d’arrêt " expliquent les journalistes de France Inter. Elle a été arrêtée à la frontière turco-syrienne en juillet par les soldats turcs alors qu’elle tentait de fuir la Syrie. Son mari et père de ses enfants, Kevin Gonot, avait été condamné à mort en Irak, pour avoir rejoint Daech quelques semaines plus tôt.

Depuis 2014 et la signature d’un accord avec la France, les djihadistes sont automatiquement expulsés vers Paris. À sa descente d’avion, Jennifer Clain a été placée en garde à vue, elle pourrait rester sous ce régime durant 96 heures " dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste " précisent nos confrères. Même processus pour la femme qui est arrivée avec elle.

Les neufs enfants, ont été placés à l’Aide sociale à l’enfance, " L’ASE 93 qui prend déjà en charge depuis plusieurs années, d’autres neveux et nièces des frères Clain " détaillent les journalistes de Fance Inter. Les enfants seront suivis par des juges, des éducateurs et des psychologues.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

, depuis son mobile, Posté
Renseignez vous sur le terme entrisme et vous aurez compris à quel point nos dirigeants sont naïfs.