A 4 ans il est atteint d'une leucémie :

Cilaos : donner sa moelle osseuse pour sauver Mahé


Publié / Actualisé
Ce samedi 29 septembre 2019, une campagne de recrutement de donneurs potentiels de moelle osseuse est organisée à Cilaos pour venir en aide à Mahé, enfant de quatre ans atteint de leucémie. Habitant à Toulouse, le bambin a besoin d'un don de moelle osseuse, mais malheureusement aucun donneur compatible n'a été trouvé. Sa mère étant réunionnaise, sa famille a donc décidé de lancer un appel à l'aide sur notre île, pour tenter de lui trouver un donneur.
Ce samedi 29 septembre 2019, une campagne de recrutement de donneurs potentiels de moelle osseuse est organisée à Cilaos pour venir en aide à Mahé, enfant de quatre ans atteint de leucémie. Habitant à Toulouse, le bambin a besoin d'un don de moelle osseuse, mais malheureusement aucun donneur compatible n'a été trouvé. Sa mère étant réunionnaise, sa famille a donc décidé de lancer un appel à l'aide sur notre île, pour tenter de lui trouver un donneur.

"En moyenne, une personne sur quatre est compatible au sein de sa fratrie et un sur un million dans la population" explique l'association Réunion Moelle osseuse.  A La Réunion, ce chiffre est faussé du fait du métissage. "Un donneur de moelle osseuse réunionnais apporte un nouveau typage, ce qui enrichit considérablement les chances de trouver un donneur pour le malade réunionnais" continue l'association.

C'est pourquoi la famille de Mahé s'est tournée vers La Réunion pour tenter de trouver une personne qui pourrait être compatible avec le petit garçon.

Pourquoi donner ?

La greffe de moelle osseuse est un espoir de guérison pour des patients atteints de maladie grave (leucémie ou autres maladies du sang). Dans ces cas, soit la moelle ne fonctionne plus, ou elle est envahie par des cellules cancéreuses.

Mais pour qu’une greffe réussisse, il faut que le corps du malade accepte la moelle osseuse du donneur. Cette compatibilité se retrouve dans le meilleur des cas chez les frères et soeurs du patient, ce qui arrive uniquement une fois sur quatre. Sinon, le malade devra attendre le don d’une personne volontaire, en dehors de sa famille.

Comment donner ?

"Les gens s'imaginent souvent une opération longue et douloureuse, il n'en est rien" expliquait Honorine Angama à l'occasion d'une journée de sensibilisation. En effet, si vous êtes un donneur compatible avec une personne en attente de moelle osseuse, il vous suffit, après une nouvelle batterie d'examens, de subir une simple prise de sang.

Tout comme le don de plaquette, seules les cellules de moelle osseuse sont récupérées, et le sang et ré-injecté dans le corps. Pas d'opération, pas d'anesthésie, et surtout aucune aiguille plantée dans le dos. Les cellules de moelle sont extraites dans le sang.

Lire aussi : Une journée de sensibilisation sur le don de moelle organisée à Saint-Denis

www.ipreunion.com
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !