Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Thomas Cook, musées régionaux, Didier Robert, municipales, Jacques Chirac


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 23 septembre vendredi 27 septembre 2019 sur Imaz Press :

- Le voyagiste britannique Thomas Cook fait faillite, La Réunion n'est pas impactée
- Affaire des musées régionaux : Didier Robert a quitté la gendarmerie après sept heures d'audition
- Quatre enquêtes préliminaires en début de campagne, ça fait désordre...
- Municipales 2020 : les enjeux d'un scrutin qui a les régionales en ligne de mire
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 23 septembre vendredi 27 septembre 2019 sur Imaz Press :

- Le voyagiste britannique Thomas Cook fait faillite, La Réunion n'est pas impactée
- Affaire des musées régionaux : Didier Robert a quitté la gendarmerie après sept heures d'audition
- Quatre enquêtes préliminaires en début de campagne, ça fait désordre...
- Municipales 2020 : les enjeux d'un scrutin qui a les régionales en ligne de mire

Lundi 23 septembre  - Le voyagiste britannique Thomas Cook fait faillite, La Réunion n'est pas impactée

Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé lundi 23 septembre 2019 qu'il faisait faillite après avoir échoué à trouver des fonds nécessaires pour sa survie et va être placé en liquidation. Les autorités vont devoir organiser un rapatriement massif de quelque 600.000 touristes dans le monde dont 150.000 pour la Grande-Bretagne, deux fois plus que lors de la faillite de la compagnie aérienne britannique Monarch il y a deux ans, soit l'opération la plus importante pour des civils depuis la deuxième guerre mondiale. Le tour-opérateur est présent à La Réunion et organise de nombreux voyages, mais les agences appartiennent à l'entreprise Voyage Réunion, qui est indépendante du groupe anglais. Aucune perturbation n'est donc à prévoir pour les voyageurs ayant réservé à La Réunion

Mardi 24 septembre - Affaire des musées régionaux : Didier Robert a quitté la gendarmerie après sept heures d'audition

Ce mardi 24 septembre 2019 , Didier Robert était entendu par les gendarmes à la caserne Vérines (Saint-Denis) dans le cadre de l'affaire dite des musées régionaux. Il a été entendu en audition libre pendant plus de sept heures. Dans ce  dossier le parquet de Saint-Pierre a ouvert dès le 20 septembre 2018 une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics et de recel de détournement de fonds publics. Au coeur de cette audition, le salaire de 6 800 euros attribué par le conseil d'administration de la société publique locale des musées régionaux lorsqu'il était directeur général de la structure. L'affaire avait été révélée par Imaz Press

Mercredi 25 septembre - Quatre enquêtes préliminaires en début de campagne, ça fait désordre...

A l'issue de 7 heures durant lesquelles il a été entendu sous le régime de l'audition libre par les gendarmes dans le cadre de l'affaire dite des Musées Régionaux, le président de Région, Didier Robert, a quitté la caserne Vérines sans qu'aucune mesure ne soit prise à son encontre. Il n'y a aucune indication pour le moment sur les suites éventuelles qui seront données à cette affaire. Laquelle tombe mal pour le locataire de la pyramide inversée en ce début de campagne électorale. D'autant, qu'au total, quatre enquêtes préliminaires le mettent en cause

Jeudi 26 septembre - Municipales 2020 : les enjeux d'un scrutin qui a les régionales en ligne de mire

Dans moins de 6 mois, le 22 mars 2020, nous connaîtrons les noms des 24 maires de l'île, élus ou réélus. Outre l'importance du scrutin lui-même compte tenu de l'impact sur les projets communaux, cette élection est stratégique sur plusieurs points : chasse aux dinosaures, clarification de l'échiquier politique ou encore mise en bouche avant les départementales et régionales de 2021, analyse des différents enjeux des municipales 2020.

 

Vendredi 27 septembre - Une journée de deuil national en hommage à Jacques Chirac aura lieu lundi

L'ancien président Jacques Chirac, "que nous aimions autant qu'il nous aimait", selon les mots d'Emmanuel Macron aux Français jeudi soir, est mort dans la matinée à son domicile parisien à l'âge de 86 ans. L'homme d'État omniprésent dans quatre décennies de la vie politique française et internationale s'est éteint "dans la matinée, à son domicile" de la rue de Tournon (VIe arrondissement), "très paisiblement, sans souffrir, et entouré de sa famille", a annoncé à l'AFP son gendre Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac. Une journée de deuil national en hommage à l'ancien chef de l'État se tiendra lundi et un service solennel lui sera rendu ce jour-là, à midi, dans l'église Saint-Sulpice à Paris. A La Réunion - où l"ancien chef d'Etat était venu à plusieurs reprises -, comme en Métropole et à l'étranger, les hommages à l'ancien Président se poursuivent (Photo rb/www.ipreunion.com - Jaques Chirac lors d'un séjour à La Réunion)

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !