Modification du schéma d'aménagement régional :

Début de l'enquête publique sur l'intégration des carrières dans le SAR 2011


Publié / Actualisé
Depuis ce lundi 30 septembre 2019 et jusqu'au 6 novembre, une enquête publique est ouverte dans le cadre de la modification du schéma d'aménagement régional (SAR) de La Réunion. Parmi les points principaux, l'intégration de deux carrières, celles de Bois-Blanc et celle des Lataniers. Ceux qui le souhaitent peuvent donner leur avis en ligne et en mairie, après consultation papier ou numérique du dossier. (Photo d'illustration Bois Blanc rb/www.ipreunion.com)
Depuis ce lundi 30 septembre 2019 et jusqu'au 6 novembre, une enquête publique est ouverte dans le cadre de la modification du schéma d'aménagement régional (SAR) de La Réunion. Parmi les points principaux, l'intégration de deux carrières, celles de Bois-Blanc et celle des Lataniers. Ceux qui le souhaitent peuvent donner leur avis en ligne et en mairie, après consultation papier ou numérique du dossier. (Photo d'illustration Bois Blanc rb/www.ipreunion.com)

La Région Réunion a engagé la procédure d’enquête publique du projet de modification du SAR 2011 qui se déroulera jusqu'au 6 novembre. Tous les documents sont consultables en ligne ou en mairie.

Parmi les points de modification évoqués, l'intégration des carrières de Bois-Blanc et des Lataniers au schéma :

Le collectif Touch pa nout roche se mobilise déjà sur le sujet et appelle tous ceux qui le souhaitent à donner leur avis.

L'imbroglio des carrières

Attention, cela ne veut pas dire que l'exploitation des carrières sera permise par ce document, il s'agit de l'inscrire au schéma. Mais Bois-Blanc reste bloquée pour l'instant, après un refus net du Conseil d'Etat d'autoriser son exploitation.

Lire aussi : Bois Blanc : le conseil d'Etat refuse (encore) l'exploitation de la carrière

Rappelons que l'Etat a lancé la modification du schéma départemental des carrières qui pourrait justement permettre d'inscrire Bois-Blanc et permettre son exploitation, mais l'Autorité environnementale doit encore donner son avis, rien ne peut se faire sans son accord.

Lire aussi : Bois Blanc : l'Etat mise tout sur la modification du schéma des carrières

Les alternatives évoquées

Rappelons aussi que le député Jean-Luc Poudroux a récemment soumis l'idée d'exploiter une nouvelle carrière, située à Sans Souci. Un projet simplement évoqué pour l'instant, sans que la Région donne un avis clair à ce sujet.

Lire aussi : Jean-Luc Poudroux, l'homme qui a résolu (dans son imaginaire) le problème de roches massives

Autre projet évoqué, importer des roches de Maurice. Projet qui ne fait pas l'unanimité, loin de là... et la polémique enfle petit à petit.

Lire aussi : Cachez donc ces roches mauriciennes qu'on ne saurait voir

Dernière information en date : sans roches massives, le chantier pourrait s'arrêter dans quelques mois... L'État et la Région sont toujours empêtrés dans les procédures juridiques sur le dossier des carrières, pendant ce temps-là, le chantier de la Nouvelle route du littoral tourne au ralenti. Ce qui n'est pas bon pour les affaires des entreprises attributaires du chantier rassemblées en un groupement d'intérêt économique. Le GIE perd de l'argent, "une hémorragie financière" confient des sources proches du projet. La perte est telle que le groupement a fait une annonce cruciale aux prestataires : si le statu quo sur les roches massives perdure, il arrêtera le chantier en mars 2020.

Lire aussi : Chantier de la NRL : tout s'arrêtera au plus tard en mars 2020

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !