Après une vague de suicides :

Les syndicats de police manifestent à Saint-Denis


Publié / Actualisé
Les syndicats de police se mobilisent ce mercredi 2 octobre 2019. SGP Police, UNSA et Alliance police nationale sont rassemblés sur le parvis de l'hôtel de police Malartic à Saint-Denis. Plusieurs dizaines de personnes sont sur place pour exprimer leur colère, en écho au mouvement national qui se déroule également ce mercredi. Ils réagissent à la vague de suicides qui subit dans leurs rangs depuis le début de l'année : cinquante policiers sont morts, en raison notamment des mauvaises conditions de travail.
Les syndicats de police se mobilisent ce mercredi 2 octobre 2019. SGP Police, UNSA et Alliance police nationale sont rassemblés sur le parvis de l'hôtel de police Malartic à Saint-Denis. Plusieurs dizaines de personnes sont sur place pour exprimer leur colère, en écho au mouvement national qui se déroule également ce mercredi. Ils réagissent à la vague de suicides qui subit dans leurs rangs depuis le début de l'année : cinquante policiers sont morts, en raison notamment des mauvaises conditions de travail.

Les policiers dénoncent très majoritairement des conditions de travail dégradées : horaires à rallonge et inadaptés à une vie de famille, surcharge de travail, locaux vetustes… La liste des doléances est longue. Des conditions qu'ils dénoncent par ailleurs depuis longtemps maintenant.

Lire aussi : La Police rend hommage au policier qui s'est suicidé à Paris

Les différents syndicats étaient présents ce matin. Regardez :

Si aucun suicide policier n'est à déplorer cette année à La Réunion, les syndicats alertent sur la santé mentale des agents réunionnais. "Ce n'est pas parce qu'on en parle pas dans les médias que ça n'existe pas ici" alerte d'Edwige Guesneux, déléguée syndicale unité SGP Police.

L'intersyndicale a observé une minute de silence pour rendre honneur aux 50 agents qui se sont suicidés depuis le début de l'année. "Notre profession connait un malaise profond, il est temps que notre administration trouve des solutions" termine-t-elle.

Idriss Rangassamy, secrétaire départemental d'Alliance Police, explique les réclamations des forces de police. Regardez :

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Citoyen, depuis son mobile, Posté
Cet appel en interdyndicale de tous les corps de la police nationale devait se faire sans drapeaux ou banderoles. L'ensemble des OS ont respecté cette consigne sauf une... son nom comme par A comme Ãne...
Le Sudiste, Posté
Et oui à force de les traiter comme des moins que rien sur les pages tels que radar974 ou toutes les pages de gilets jaunes, ils en arrivent à des extrémités...
RIPOSTE974, Posté
Faites appel au gilet jaune , du renfort supplémentaire ...