Encore sept disparus (actualisé) :

Le corps d'un quatrième marin retrouvé après le naufrage du Bourbon Rhode


Publié / Actualisé
Un nouveau corps de marin a été retrouvé mardi 1er octobre après le naufrage du remorqueur dans l'Atlantique. Le naufrage a eu lieu le 26 septembre, le navire Bourbon Rhode, appartenant au groupe du Réunionnais Jacques de Chateauvieux, a signalé être en difficulté au milieu de l'Atlantique à proximité d'un ouragan de catégorie 4. Il a ensuite coulé en mer. Le bilan provisoire monte à quatre morts et sept disparus, a annoncé mardi la préfecture de Martinique. (Photo Bourbon Rhode)
Un nouveau corps de marin a été retrouvé mardi 1er octobre après le naufrage du remorqueur dans l'Atlantique. Le naufrage a eu lieu le 26 septembre, le navire Bourbon Rhode, appartenant au groupe du Réunionnais Jacques de Chateauvieux, a signalé être en difficulté au milieu de l'Atlantique à proximité d'un ouragan de catégorie 4. Il a ensuite coulé en mer. Le bilan provisoire monte à quatre morts et sept disparus, a annoncé mardi la préfecture de Martinique. (Photo Bourbon Rhode)

Le bilan provisoire du naufrage du remorqueur "Bourbon Rhode" qui coulé dans l'Atlantique a été porté mardi matin à quatre morts et sept disparus. Le navire battant pavillon luxembourgeois et comptant 14 membres d'équipage, a coulé samedi en raison d'une voie d'eau alors qu'il se trouvait à proximité de l'ouragan Lorenzo, à 1.200 milles nautiques (2.222 km) de la Martinique. Il avait envoyé un appel de détresse jeudi matin, a précisé le préfet de Martinique, qui coordonne les recherches avec le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Antilles-Guyane.

La préfecture n'a pas précisé la nationalité des marins décédés. L'équipage était majoritairement ukrainien. Il comptait aussi un Croate (le commandant), un Russe, un sud-Africain et un Philippin, selon le préfet. Les trois marins rescapés sont légèrement blessés mais leurs jours ne sont pas en danger.

Lorsque le navire a coulé, il était à 60 milles nautique de l'œil du cyclone Lorenzo, qui était alors en catégorie 3, avec des vagues de plus de 10 mètres. Les rescapés "ont pu embarquer sur un radeau de sauvetage", mais "sont incapables de nous dire si leurs camarades ont pu en faire autant". Le groupe Bourbon a par ailleurs affrété un navire spécialement pour cette recherche. "Il arrivera demain sur le dispositif et va rester plusieurs jours" sur zone, a poursuivi le préfet.

La zone de recherche, qui s'étend sur une surface de 130 milles nautiques par 130 Milles (soit 230 x 230 km) est au milieu de l'Atlantique.

Lire aussi : Naufrage du Bourbon Rhode : trois rescapés, onze membres de l'équipage toujours recherchés

Voici le communiqué du groupe Bourbon :

"Bourbon a la douleur d’annoncer un nouveau décès de marin suite au naufrage du Bourbon Rhode dans l’Atlantique le 26 septembre dernier.

Le corps de ce quatrième marin a été découvert hier et embarqué sur la frégate "Ventôse" de la Marine nationale.

" Je tiens à présenter, au nom de Bourbon, nos condoléances à la famille et aux proches du marin décédé. Nous sommes à leurs côtés pour les accompagner dans cette terrible épreuve. Malgré d’importants moyens de recherche pour le sauvetage de l’équipage, le sort des disparus est une source d'angoisse toujours plus vive pour les familles. Nous restons pleinement mobilisés dans la poursuite des opérations de secours et renouvelons nos sincères remerciements à toutes les équipes qui se sont portées volontaires et nous aident dans les recherches " déclare Cyrille Le Bris, Directeur de la cellule de crise de Bourbon.

Depuis maintenant 7 jours, un dispositif de recherche d’une ampleur exceptionnelle a été déployé par le Cross Antilles-Guyane (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) et la Marine nationale, sous l’autorité du Préfet de la Martinique, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, avec le soutien des autorités américaines. D’importants moyens à la fois maritimes et aériens quadrillent aujourd’hui encore les zones de recherche.

Un nouveau point sur la situation sera diffusé prochainement."

www.ipreunion.com avec AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !