Biodiversité en danger :

La forêt de Mayotte divisée par deux en 30 ans


Publié / Actualisé
A Mayotte les arbres vont mal... Le bilan fait froid dans le dos : en 1990, on comptait 11.000 hectares de forêt, aujourd'hui on en dénombre 5.600, auxquels s'ajoutent les 715 hectares de mangrove, selon nos confrères de France Mayotte Matin. La pression de l'homme continue ses ravages. Première cause de la déforestation : l'agriculture. La création d'une Réserve naturelle nationale est sur la table, elle devrait voir le jour en 2020.
A Mayotte les arbres vont mal... Le bilan fait froid dans le dos : en 1990, on comptait 11.000 hectares de forêt, aujourd'hui on en dénombre 5.600, auxquels s'ajoutent les 715 hectares de mangrove, selon nos confrères de France Mayotte Matin. La pression de l'homme continue ses ravages. Première cause de la déforestation : l'agriculture. La création d'une Réserve naturelle nationale est sur la table, elle devrait voir le jour en 2020.

La situation est inquiétante à plus d'un titre... la forêt continue de reculer. Elle a été divisée par deux en 30 ans. Et la première cause, c'est bien l'agriculture. Des activités agricoles souvent clandestines, pointe du doigt France Mayotte Matin. Quand une parcelle est défrichée, il faut des dizaines d'années pour que la forêt se reconstitue.

La pression de l'homme se renforce

Autre conséquence : le risque des incendies comme dans le Nord de l’île et la commune de Mtsangamouji, deux régions frappées assez durement. Les feux de végétation qui ont pour objectif de nettoyer des parcelles pour améliorer les cultures peuvent rapidement devenir hors de contrôle et se propager. Un impact de plus pour la biodiversité mahoraise.

Il faut aussi prendre en compte les zébus. Les équipes de l’ONF, l’Office National des Forêts et du SRF, Service des Ressources Forestières du CD976 sont aussi régulièrement confrontées aux zébus, placés dans les forêts pour se nourrir. Ces zébus, selon France Mayotte Matin, sont souvent ceux des particuliers. Or, installer son zébu dans la forêt est passible d'une amende.

S'ajoutent à ça les collectes de bois pour l'artisanat ou l'alimentation des bêtes. Des plantes sont coupées pour la cuisine, ou pour la médecine traditionnelle. A noter que certaines d'entre elles font pourtant partie des espèces menacées répertoriées par la DEAL (Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement).

47 espèces végétales endémiques

Le Conservatoire Botanique Naturel de Mascarin (CBNM) renforce donc son étude des espèces florales présentes dans les forêts du territoire. Grâce à des fonds européens, les connaissances sur la flore de Mayotte s'améliorent. C’est ainsi que 8 nouvelles espèces inconnues dans le monde ont été identifiées.

Parmi elles, des arbres de plusieurs dizaines de mètres de haut, les Colubrina, ou des arbustes de forêts sèches à fruit ailé comme le Gagnebina. Ainsi, 22 nouvelles espèces ont été identifiées à Mayotte, des espèces déjà présentes ailleurs dans le monde. Mais aujourd'hui plusieurs d'entre elles sont menacées de disparition. Rappelons que Mayotte est constituée de 653 espèces végétales indigènes dont 47 endémiques.

Une Réserve naturelle nationale des forêts indispensable

Ce jeudi 3 octobre 2019 s'est tenue une réunion sur la création d'information sur la création de la Réserve Naturelle Nationale des Forêts de Mayotte. Le projet a été lancé en 2013 et l'année prochaine en 2020, ce sera son apogée : une partie des forêts de l'île sera classée RNN (Réserve Naturelle Nationale). Objectif : protéger les arbres de l'île aux parfums.

Six massifs forestiers, soit 2.800 hectares de forêts devraient ainsi être protégés, selon France Mayotte Matin, même si le code forestier permet déjà d'assurer en partie leur protection.

La RNN apportera aussi des moyens de surveillance et de contrôle. Ainsi, pour les massifs forestiers concernés, les règles seront renforcées concernant l'introduction d'animaux dans les forêts, la circulation des piétons et le stationnement des véhicules à proximité. Concernant les activités de loisirs, le bivouac et le camping, les manifestations sportives, éco-touristiques ou festives ainsi que les perturbations sonores et lumineuses seront interdites, annonce France Mayotte Matin. La réglementation en matière de pêche, de chasse, de randonnées ou de survol sera également renforcée.

Dès aujourd’hui et jusqu’au 11 octobre, plusieurs réunions sont organisées dans les quatre coins de l’île. L’annonce officielle de la création de cette Réserve Naturelle Nationale devrait être faite lors du congrès mondial de la Nature à Marseille qui se tiendra au printemps 2020.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com avec France Mayotte Matin

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !