Ils sont par contre satifsaits de la discussion avec le Département :

Transporteurs : sans réponse de la Région, menace de blocage dès mercredi


Publié / Actualisé
Ce lundi matin 7 octobre 2019, les transporteurs routiers étaient reçus par Cyrille Melchior, le président du Département, pour discuter de l'avenir de la Nouvelle route du littoral. Toujours très remontés contre la Région, qu'ils accusent de ne pas avoir tenu ses engagements, ils sont tout de même ressortis de leur entretien plutôt satisfaits. "Cyrille Melchior a à coeur de nous écouter, et nous le remercions de nous avoir reçu" a déclaré Jean-Gaël Rivière, président de la Fédération nationale des transporteurs routiers (Fntr). Si le Département n'est pas directement impliqué dans le dossier, il peut cependant apporter des solutions en matière d'exploitation de terrains agricoles pour y extraire des andins. "Le Département n'est pas signataire mais il n'empêche que j'ai des responsabilités, il m'en devait donc d'intervenir et d'inviter tous les acteurs à un tour de table pour tenter de trouver une solution ensemble" a déclaré de son côté Cyrille Melchior. Les transporteurs attendent désormais une réponse de la Région avant mardi soir, sous peine de bloquer les administrations. (Photo AS/www.ipreunion.com)
Ce lundi matin 7 octobre 2019, les transporteurs routiers étaient reçus par Cyrille Melchior, le président du Département, pour discuter de l'avenir de la Nouvelle route du littoral. Toujours très remontés contre la Région, qu'ils accusent de ne pas avoir tenu ses engagements, ils sont tout de même ressortis de leur entretien plutôt satisfaits. "Cyrille Melchior a à coeur de nous écouter, et nous le remercions de nous avoir reçu" a déclaré Jean-Gaël Rivière, président de la Fédération nationale des transporteurs routiers (Fntr). Si le Département n'est pas directement impliqué dans le dossier, il peut cependant apporter des solutions en matière d'exploitation de terrains agricoles pour y extraire des andins. "Le Département n'est pas signataire mais il n'empêche que j'ai des responsabilités, il m'en devait donc d'intervenir et d'inviter tous les acteurs à un tour de table pour tenter de trouver une solution ensemble" a déclaré de son côté Cyrille Melchior. Les transporteurs attendent désormais une réponse de la Région avant mardi soir, sous peine de bloquer les administrations. (Photo AS/www.ipreunion.com)

C'est principalement sur la questions des andins que le groupe s'est réuni ce lundi. "J'ai senti un homme, réunionnais, qui veut terminer la NRL coûte que coûte, et qui est à notre écoute pour faciliter l'exploitation des andins" a expliqué Joël Mongin. Inquiet de l'arrêt du chantier, il appelle, comme ses collègues, a une table ronde au plus vite. "On nous accuse de ne penser qu'à nos intérêts, mais il y a des ouvriers dont le travail est en jeu : c'est l'économie de La Réunion qui va mal" s'est-il exclamé. "Aujourd'hui, l'heure est grave" a-t-il terminé.

Joël Mongin résume la rencontre avec Cyrille Melchior, et menace de blocage sans réponse de la Région. Regardez :

"J'ai vu ce matin des transporteurs remontés mais dans un état d'esprit de dialogue, a commenté Cyrille Melchior. Aujourd'hui, il faut discuter pour trouver des solutions ensembles. Mon rôle de président du Département est d'être un facilitateur de dialogue, bien que le Département ne soit pas directement concerné par le dossier de la NRL". Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de terminer la NRL rapidement, et a invité tout le monde à un tour de table. "Il faut envisager toutes les solutions pour terminer ce chantier" conclut-il.

Cyrille Melchior se dit soucieux de la paix société et la promotion de La Réunion. Regardez :

"Nous demandons à Cyrille Melchior des assouplissements en matière d'exploitation des terrains agricoles, mais nous sommes conscients que c'est le maître d'ouvrage, c'est-à-dire la Région, qui a les cartes en main" a de son côté expliqué Jean Gaël Rivière. "Il faudrait que tout le monde mette la main à la pâte pour trouver une solution" a-t-il continué.

Jean Gaël Rivière s'exprime après la rencontre avec le Département. Regardez :

Ils se disent en tout cas satisfaits de ce que leur a dit le président de Département, mais attendent toujours la Région pour organiser une rencontre avec la préfecture et la DEAL.

Didier Robert, qui était hors département jusqu'à ce dimanche, a donc jusqu'à mardi soir pour répondre favorablement à une rencontre avec les transporteurs, sous menace d'un blocage des administrations.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Hector, Posté
La seule économie de l'île qu'il pense c'est leur poche
LEGROS SE, Posté
Laisse à lu ek bécassine promener en France , la di à zot 14 octobre, après l'anniv Lé bon quoi! Reste tranquille les zozios et tout le monde attend le 14 octobre. Non mais allÃ' quoi
Volcan974, Posté
Tiens CAROUPAYE n embrasse plus son ami président de la région
Toto, Posté
Arrêté déconner qd il fallait aider les gjvous étiez où. Y bloquent pas rien la.