Visite présidentielle :

Emmanuel Macron sera à La Réunion du 23 au 25 octobre


Publié / Actualisé
Les dates de visite du président sont maintenant connues : il sera à Mayotte les 22 et 23 octobre puis à La Réunion du 23 au 25, selon nos informations. Sa visite était d'abord prévue en juin, Emmanuel Macron l'avait finalement repoussée à septembre, avant de préciser qu'elle aurait plutôt lieu fin octobre. Plusieurs reconnaissances sont en cours, et son agenda est encore en cours d'élaboration. Le président devrait être accompagné de la ministre des Outre-mer Annick Girardin. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les dates de visite du président sont maintenant connues : il sera à Mayotte les 22 et 23 octobre puis à La Réunion du 23 au 25, selon nos informations. Sa visite était d'abord prévue en juin, Emmanuel Macron l'avait finalement repoussée à septembre, avant de préciser qu'elle aurait plutôt lieu fin octobre. Plusieurs reconnaissances sont en cours, et son agenda est encore en cours d'élaboration. Le président devrait être accompagné de la ministre des Outre-mer Annick Girardin. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le 18 septembre, nous vous annoncions déjà que le staff complet du président devait atterrir fin septembre à La Réunion, afin de préparer la visite du chef de l'Etat. Des membres du groupe de sécurité du président de la République (GSPR), composé à moitié de gendarmes et à moitié de policiers d'élite, mais aussi les équipes de communication, d'organisation et les conseillers politiques du président.

Bien évidemment, de l'itinéraire au meilleur placement photo, tout sera préparé à l'avance pour ne rien laisser au hasard. Quelques jours avant la ministre des Outre-mer était sur notre île. Parmi ses missions : déminer le terrain pour préparer la venue d'Emmanuel Macron.

Lire aussi : Le staff de l'Elysée à La Réunion pour préparer la visite présidentielle et déminer le terrain

De nombreuses problématiques restent aujourd'hui sans solution. En première ligne, la vie chère et l'emploi. Le rachat possible de Vindémia par le groupe Bernard Hayot (GBH) fera sans doute également partie des discussions.

A cela s'ajoutent les nombreuses promesses faites suite aux manifestations des Gilets jaunes l'an dernier, dont beaucoup n'ont toujours pas été tenues.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Fanch, Posté
Macron promet beaucoup mais ne fait rien, c'est le classique de l'homme politique. une fois l'élection passé, il n'y a plus rien. Les réunionnais lui ont fait confiance mais maintenant, ils sont fâchés.
La vérité si je mens !, Posté
Macron : un Président très occupéâ?| à ne rien faire
Macron, ce président qui n'entend pas, ne voit pas, ne dit rien