Question écrite de la Sénatrice Nassimah Dindar à M Delevoye :

Retraites à La Réunion, demande de mesures pour répondre aux spécificités du contexte réunionnais


Publié / Actualisé
Mme Nassimah Dindar attire l'attention de M. le haut-commissaire, auprès de la ministre des solidarités et de la santé, chargé des retraites sur la réforme à venir, qui inquiète les retraités français.
Mme Nassimah Dindar attire l'attention de M. le haut-commissaire, auprès de la ministre des solidarités et de la santé, chargé des retraites sur la réforme à venir, qui inquiète les retraités français.

En effet, depuis les années 1990, les réformes successives de la retraite semblent éroder le pouvoir d'achat des pensionnés.

À La Réunion, ce sont 80 000 retraités qui sont inscrits dans le cadre du régime général, auxquels s'ajoutent près de 35 000 retraités de la fonction publique.

À La Réunion, l'âge moyen de départ est de 63,5 ans pour les retraités de droit direct (droit acquis au titre de sa carrière personnelle) et de 69,1 ans pour les bénéficiaires du droit dérivé (pensions de réversion ou pensions de veufs et veuves servies au régime général).

Il est à noter que le montant des retraites du régime général est en moyenne de 653 euros pour les hommes et de 605 euros pour les femmes, ce qui est très peu quand on connaît le coût de vie élevé à La Réunion.

Les " gramounes " dénoncent ainsi un système " injuste ", et souhaitent que les retraites les plus basses soient revalorisées. Elle souhaite connaître les mesures qu'il compte prendre en faveur des retraités de La Réunion, compte tenu des spécificités du territoire.

Nassimah Dindar

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)