[VIDEOS/PHOTOS] Elles et ils ont survécu :

Grand Raid 2019 : hommage à toutes les folles et à tous les fous


Publié / Actualisé
Ce lundi 21 octobre 2019, le Grand Raid est officiellement terminé. La dernière personne à avoir franchi la ligne d'arrivée est arrivée dimanche à 16 heures... Et c'est d'ailleurs Nathalie Cutrone qui a clôturé ces quatre jours de course, après des dizaines d'efforts, de douleurs et d'espoir. Une belle performance pour cette raideuse de 53 ans. Comme elles des milliers de folles et de fous ont couru, marché et boité sur es sentiers de l'île pour la Diagonale, le Trail de Bourbon, la Mascareignes et la Zembrocal. Beaucoup ont franchi la ligne d'arrivée. D'autres au bout de l'effort et de la souffrance ont dû arrêter. Elles et ils reviendront tou(te)s fort(e)s la prochaine fois. En photos et en vidéo, Imaz Press a choisi de rendre hommage à toutes les folles et à tous les fous (Photo: Grégoire Curmer, vainqueur de la Diagonale et Nathalie Cutrone la dernière de la Diagonale - rb/www.ipreunion.com)
Ce lundi 21 octobre 2019, le Grand Raid est officiellement terminé. La dernière personne à avoir franchi la ligne d'arrivée est arrivée dimanche à 16 heures... Et c'est d'ailleurs Nathalie Cutrone qui a clôturé ces quatre jours de course, après des dizaines d'efforts, de douleurs et d'espoir. Une belle performance pour cette raideuse de 53 ans. Comme elles des milliers de folles et de fous ont couru, marché et boité sur es sentiers de l'île pour la Diagonale, le Trail de Bourbon, la Mascareignes et la Zembrocal. Beaucoup ont franchi la ligne d'arrivée. D'autres au bout de l'effort et de la souffrance ont dû arrêter. Elles et ils reviendront tou(te)s fort(e)s la prochaine fois. En photos et en vidéo, Imaz Press a choisi de rendre hommage à toutes les folles et à tous les fous (Photo: Grégoire Curmer, vainqueur de la Diagonale et Nathalie Cutrone la dernière de la Diagonale - rb/www.ipreunion.com)

Le jeudi

C'est de la Ravine Blanche de Saint-Pierre que se sont élancés les fous de la Diagonale comme chaque année. Au départ de la course, ils étaient 2713. A la fin, 1913 d'entre eux ont passé la ligne d'arrivée.

Cette Diagonale a d'abord été marquée par une erreur de balisage, probablement due à un acte malveillant, qui a lancé le peloton de tête sur un mauvais sentier. Cette erreur a été fatale pour certains, comme Benoit Girondel, qui ont préféré tout arrêté.

C'est Grégoire Curmer, "l'outsider", qui a créé la surprise en remportant haut la main l'épreuve mythique. Il a traversé la ligne d'arrivée 23 heures et 33 minutes après son départ ! Il a été suivi par Nicolas Rivière et Ludovic Pommeret qui sont arrivés ex-aequo.

Le podium féminin est lui composé de l'américaine Sabrina Stanley, de Marion Delespierre en seconde position, et de la Réunionnaise Alexandra Clain en troisième.

Revivez en image le départ de la course :

Le vendredi

Le vendredi a donc été marqué par la course des Fous, mais aussi ceux de la Zembrocale et la Mascareignes. Pas de couac de leur côté, tout s'est déroulé comme prévu. Chez les relayeurs, ce sont les gagnants de l'an dernier qui ont remporté une nouvelle fois le titre : l'équipe des Dalon o lé !

Pour la Mascareignes, c'est le métropolitain Alexis Sevennec qui a décroché la première place en 7 heures, 43 minutes et 55 secondes. Pour les femmes, c'est la canadienne Claudine Soucié qui a remporté la première place. Elle se place d'ailleurs en 12ème position sur le classement général de la course, une très belle performance

Revivez la journée de vendredi en images :

Le samedi

Du côté de la Bourbon, les traileurs se sont élances vendredi à 21 heures depuis Cilaos pour 111 km. Rapidement, l'écart s'est creusé entre le peloton de tête et les suiveurs. Et c'est Lambert Santelli, un Corse, qui a remporté cette épreuve haut la main avec une heure d'avance sur son adversaire. Il a réalisé une course impeccable, qu'il a bouclé en 15 heures 34 minutes et 56 secondes, soit avec 45 minutes sur le temps de Benoit Girondin, vainqueur de 2018. C'est ensuite le Réunionnais Guy Noël Lebon qui a terminé cette course  après 17 heures et 5 minutes, pour être suivi 8 minutes plus tard par l'Américain Avery Collins avec qui il était au coude à coude.

N'oublions pas de mentionner l'incroyable Canadienne Anne Champagne, non seulement première du podium féminin mais aussi sixième sur le classement général. Une performance impeccable, qui n'a pas manquée de la faire remarquée ! Elle a d'ailleurs été suivie par sa compatriote Elisabeth Cauchon, qui a fini deuxième, mais plus de deux heures après elle. C'est dire la performance ! Elles ont finalement été suivie par la Réunionnais Emilie Marotaux, première Réunionnaise a clôturer la Bourbon.

Revivez la journée de samedi en images :

Le dimanche

Enfin, le dimanche a été consacré aux derniers du Trail de Bourbon et de la Diagonale. La journée a été intense, le soleil et la chaleur étant au rendez-vous. Petit à petit, le nombre de participant a diminué, à la fois grâce à l'arrivée de certains, mais aussi à cause de la fermeture des postes au fur et à mesure que la journée avancée.  Nathalie Cutrone, qui a clôturé la Diagonale, a été acclamée à son arrivée après avoir reçu le soutien des bénévoles dès son arrivée au Colorado.

L'heure était ensuite aux remises de prix et au festivité au stade de La Redoute. Une belle édition que cette année 2019. A l'année prochaine !

Revivez la journée du dimanche en images :

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Sev, Posté
Pas de couac sur la zembrocal et mascareigne?
On en parle des passages de relais catastrophiques pour les premiers ?
On ne.les attendait à aucun poste
Sur une vidéo on voit la première équipe arriver et personne pour assurer la mise en place de la puce et donner le dossard
Alors que le 3eme relayeur leur avait dit que son ami allait arriver bientôt!
Pour la masca cest environ 250 coureurs qui ont du abandonner car ils sont restés dans plus d'1h d'embouteillages à l'arrêt complet et ça dans la fraîcheur matinale genre 4 degré! Et sont donc arrivés hors délai pour le poste de pointage
Embouteillage à une rivière que les coureurs devaient franchir sur des galets et un sentier étroit donc plus de 1000 coureurs qui arrivent évidemment que ça ralentit
Super le discours de mr chicaud dimanche a la redoute en disant que les coureurs auraient du faire partie des coureurs de tête pour éviter les embouteillages ! J'ai été choquée!!!