Visite présidentielle :

Amis restaurateurs, pas d'assiette en porcelaine, de fourchette en acier et de broc en métal à côté du président


Publié / Actualisé
Bien sûr, la visite d'un président est encadrée par un protocole bien particulier. L'accent est mis sur la sécurité, un important dispositif de forces de l'ordre, policiers, gendarmes mais aussi forces spéciales sera déployé lors du séjour d'Emmanuel Macron dans l'île du 23 au 25 octobre 2019. Restrictions de circulation, déviations, trafic régulé, sécurité rapprochée au taquet, rien d'extraordinaire pour une visite présidentielle. Parmi toutes ces modalités, un détail peut faire tiquer : quand le président de la République sera dans le coin, interdiction pour les restaurateurs dont l'établissement se situe dans les périmètres de sécurité d'utiliser des contenants et ustensiles en verre, en acier, métal, porcelaine en extérieur (Photo rb/www.ipreunion.com)
Bien sûr, la visite d'un président est encadrée par un protocole bien particulier. L'accent est mis sur la sécurité, un important dispositif de forces de l'ordre, policiers, gendarmes mais aussi forces spéciales sera déployé lors du séjour d'Emmanuel Macron dans l'île du 23 au 25 octobre 2019. Restrictions de circulation, déviations, trafic régulé, sécurité rapprochée au taquet, rien d'extraordinaire pour une visite présidentielle. Parmi toutes ces modalités, un détail peut faire tiquer : quand le président de la République sera dans le coin, interdiction pour les restaurateurs dont l'établissement se situe dans les périmètres de sécurité d'utiliser des contenants et ustensiles en verre, en acier, métal, porcelaine en extérieur (Photo rb/www.ipreunion.com)

Pour ces commerçants, ce sera donc un retour aux assiettes en carton, gobelets et couverts en plastique. Un peu paradoxal quand l'exécutif envoie depuis plusieurs années déjà le message inverse.

Protégeons la planète, bannissons tous ces contenants et ustensiles en plastique ou carton qui polluent notre atmosphère.

Cette fois, les restaurateurs, cafetiers ou tout autre gérants de commerces de bouche n'auront d'autre choix que de revenir aux couverts et contenants à usage unique. C'est sûr que c'est beaucoup moins glamour de manger sa quiche dans une assiette en plastique mais bon, sécurité oblige.

On pensait que le slogan "le plastique, c'est fantastique" n'était plus d'actualité mais on dirait bien que pendant ces deux jours et demi de visite, il va faire son grand retour pour certains commerçants.

De plus, cela pose une autre question. De quoi les services de l'Elysée ont-ils si peur ? D'un acte malveillant ? Qu'une théière en porcelaine soit balancée en direction du président ?

Qu'une fourchette en acier vole vers le cortège présidentiel ? Qu'un broc à eau métallique atterrisse dans la foule ? Autant d'inquiétudes qui traduisent un fait, côté Elysée, il semblerait que l'on présume que la côte de popularité du président n'est pas au beau fixe…

Et pour le côté pratique, il faudra repasser. Pour rappel, un pique-nique péi mettant en valeur les produits locaux aura lieu vendredi 25 octobre à Grand Anse à Petite-Île. Sans les ustensiles et contenants en verre, acier, métal ou porcelaine, ça va être coton pour les agriculteurs de faire goûter leurs bons produits !

Et on connaît les Réunionnais, les pique-niques, c'est notre spécialité. Et en général, on met les petits plats dans les grands. Comment va-t-on faire pour accueillir monsieur le président de la République sans nos casseroles, marmites débordant d'un bon cari cuit sur le feu de bois ? Va-t-on réussir à réaliser un pique-nique digne de ce nom, digne de notre réputation dans ces conditions ? Ça ne va pas être simple…

Donc amis restaurateurs, cafetiers, agriculteurs, si vous souhaitez faire goûter au président de la République nos savoureux produits locaux, ou si, par malheur, vous vous retrouvez dans les périmètres de protections déterminés par le service sécurité de l'Elysée, il faudra revenir aux ustensiles et contenants à usage unique. Pour la sécurité du président, on peut bien faire fi de l'écologie un petit instant.

fh / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Veridik, Posté
Ben non justement, dans un pique-nique on ne met pas les pti plats dans les grands
Tortue, Posté
Y test' la main ec feuille banane ...si la Pa peut y tach son zoli somise
Tilk, Posté
1500 gendarmes ?!!!! Ca fait une quinzaine d'escadron mobile à déplacer ça ! avec le matériel ! Soit prêt de 1500 euros par tête juste le voyage ! Soit 2 250 000 euros ! juste pour le voyage ! J'estime 80 personnels par escadron. Rajouter le couchage, les repas et les primes de déplacement. On est facilement à 10 millions rien que pour la sécurité et que pour la Réunion !!!!!! Doublons la note avec Mayotte ! Soit 20 millions !!!!! Rien que pour la sécurité !!!!! RAjoutons à ça toute son escorte de ministre, secrétaire d'etat et bon à rien de tout genre du type Ben Allah etc Cie..... Imaginez peuple français la facture globale pour 5 jours !!!!!!!!!!!!! A l'image du G20 et du petit prince ! un copié collé de Sarkozy là dessus d'ailleurs qui a lancé cette mode ! Chirac, Mitterand et ceux d'avant ne débauchaient pas autant !!!!! DEHORS tous ces iconoclastes impérialistes.... et il viens nous parler de misère, de retraite et profiter de l'argent du peuple pour faire campagne pour 2020 !!!! DEHORS , DEHORS , DEGAGE
Didier, Posté
Et mobiliser 1500 pandores pour la protection de ce monsieur, c'est peut-être écologique ? C'est faire preuve d'une gestion économique des deniers publics ?
Qu' un dirigeant politique ait besoin d'une telle armée autour de lui pour se déplacer dans un département français est révélateur plutÃ't de sa peur du rejet que sa politique provoque parmi les travailleurs et les plus pauvres.
Didier, Posté
C'est l'occasion de montrer qu'il mange comme le peuple réunionnais... avec ses doigts !
Ainsi il ne risque pas de se blesser avec sa fourchette et son couteau.
C'est pas manuel ces fils à papa !
Zavoca marron, Posté
Quand le taux de chômage ici redescendra à 10 ou 11%, la Réunion deviendra un vrai département français.
Seyliah, Posté
Un scandale écologique....
Tristan, Posté
Vive le plastique... ! Rdv mercredi gillot ! Ne nous laissons pas faire ! Montrons lui notre détermination à rendre la France et la Reunion meilleures.
C'est un moment historique, comme l'a été le mouvement gj reunionnais en 2018, c'est sa continuité qui se joue là.
Ne soyons pas dupes. Soyons vigilants et prêts. Mercredi jaune !
TiTomTom, Posté
On verra surtout qui sont les faillots !!