[LIVE - PHOTOS/VIDEO] Grosse tension :

En marge de la visite présidentielle : affrontements et incendies au Port à la Possession et au Chaudron


Publié / Actualisé
Depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron à La Réunion, la tension est palpable dans le département. Ce jeudi 25 octobre 2019 dès la mi-journée des heurts ont opposé des jeunes aux forces de l'ordre. Dans la soirée les affrontements se sont poursuivis alors que des incendies ont éclaté dans la concession Peugeot de la Rivière des Galets et dans une déchetterie de la Possession. Des manifestants se sont également rassemblés au Chaudron où un fast-food a été caillassé alors que des clients et le personnel se trouvaient à l'intérieur. Déjà à l'arrivée du chef de l'Etat dans l'île ce mercredi des échauffourées ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants aux abords de l'aéroport (Photo rb/www.ipreunion.com)
Depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron à La Réunion, la tension est palpable dans le département. Ce jeudi 25 octobre 2019 dès la mi-journée des heurts ont opposé des jeunes aux forces de l'ordre. Dans la soirée les affrontements se sont poursuivis alors que des incendies ont éclaté dans la concession Peugeot de la Rivière des Galets et dans une déchetterie de la Possession. Des manifestants se sont également rassemblés au Chaudron où un fast-food a été caillassé alors que des clients et le personnel se trouvaient à l'intérieur. Déjà à l'arrivée du chef de l'Etat dans l'île ce mercredi des échauffourées ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants aux abords de l'aéroport (Photo rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live

    Nous reviendrons dès demain pour vous tenir au courant des derniers événements, notamment de la nuit passée.

    Nous suivrons aussi bien sûr la troisième et dernière journée de visite d'Emmanuel Macron.

  • IPR

    La colère gagne Saint-Pierre

    Des feux de poubelle ont démarré à Saint-Pierre, au niveau d'un McDonald's :

     

     

  • IPR

    La police intervient au Chaudron, où des manifestants ont organisé blocages et incendies à l'occasion de la venue du président

    La vidéo se déroule au rond-point Cotrans. Les policiers interviennent pour repousser les manifestants.

    On y voit également un policier viser avec un lancer de lacrymogène ou un LBD, mais sans tirer.

    Regardez :

  • IPR

    Dans des circonstanes encore indéterminées, un incendie a éclaté dans les locaux de la déchetterie de la ZAC Saint-Laurent à la Possession. Regardez cette vidéo impressionnante qu'un internaute nous a envoyée

     

  • IPR

    Des internautes utilisent Snapchat pour partager des vidéos des tensions, notamment au Chaudron, regardez :

  • IPR

    Les flammes dévorent toujours les voitures qui étaient stationnées sur le parking de la concession Peugeot. Regardez

     

  • IPR

    Les flammes dévorent toujours les voitures qui étaient stationnées sur le parking d'une concession auto. Regardez

     

  • IPR

    [L'incendie continue dans la concession automobile]

    Des dizaine de véhicules stationnés devant la concession Peugeot au Port sont actuellement en train de brûler

  • IPR

    Les forces de l'orere viennent de charger les manifestants et les ont dispersés. Les jeunes se sont éparpillés dans les rues adjacentes. Les gendarmes et les policiers prennent position aux abords du quartier

     

  • IPR

    Les forces de l'ordre ont pris position en nombre autour du rond-point de la Rivière des Galets. Une vingtaine de fourgons et camions des gendarmerie et de la police sont sur place

  • IPR

    [Incendies]

    Plusieurs feux ont pris dont un assez important au niveau de la concession Peugeot. Plusieurs centaines de manifestants sont sur place, regardez :

  • IPR

    Un incendie a éclaté sur le parking d'une concessions automobile située non loin du rond-point de la Rivière des Galets. Plusieurs voitures sont en feu comme on le voit au moin sur cette vidéo

  • IPR

    [Parmi les manifestants]

    Certains des manifestants avaient prévenu qu'une mobilisation aurait lieu aujourd'hui explique une source sur place "certains d'entre eux se trouvaient à l'aéroport hier, ils n'ont pas aimé comment ils ont été traités, être gazés comme ça alors qu'ils voulaient juste donner leur revendications au président..."

  • IPR

    La nuit est maintenant complètement tombée au Port. Les heurts entre les jeunes et les forces de l'ordre n'ont pas baissé d'intensité. Regardez  :

     

  • IPR

    [Depuis hier soir]

    "Les gars étaient chaud depuis hier soir (merdredi ndlr), ils ont vu que les gendarmes ont gazé les gens à Gillot et ils ont pas aimé" commente Melvyn, 19 ans. Depuis ce matin, il assiste de loin à la manifestation des jeunes d'abord sur le rond point du Sacré-coeur et ensuite sur celui de la Rivière des Galets situé une centaine de mètres.

    "Le gendarmes les ont fait partir à plusieurs reprises mais ils sont revenus à chaque fois" ajoute le jeune homme

  • IPR

    [Jet de galet]

  • IPR

    [AU CHAUDRON]

    Si l'atmosphère est tendue depuis plusieurs heures au Port, la situation commence aussi à s'agiter du côté du Chaudron. Une dizaine de personnes bloquent le rond-point de Cotrans avec des poubelles.

  • IPR

    [Les forces de l'ordre en nombre]

    Dans le secteur, la tension entre manifestants et forces de l'ordre est vive. Selon M. il y a plus d'une vingtaine de blindés sur place. "Au début, ils n'étaient pas nombreux, vers midi, des policiers sont venus pour essayer de discuter avec les manifestants mais comme ils ont dit qu'ils ne bougeraient pas, des renforts sont arrivés".

  • IPR

    [Pour se montrer au président]

    Les manifestants sont de plus en plus nombreux au rond-point du Sacré coeur au Port ainsi qu'à la Rivière des galets. "On sait que le président doit se rendre à Saint-Paul pour parler d'emploi justement ! s'exclame M. un portois d'une trentaine d'années avant de poursuivre "ce que veulent ces jeunes et ces moins jeunes c'est être vus par Emmanuel Macron. Qu'il comprenne que La Réunion, c'est du chômage, des gens chez eux, qui ne font rien, dont personne ne s'occupe".

    Être visibles et aussi montrer leur désaccord sur la politique socio-économique menée par le chef de l'État et son gouvernement. "En gros, là c'est la suite des Gilets jaunes, ces portois ont en assez que personne ne les regarde !" termine M.

  • IPR

    [Rivière des Galets]

    Des heurts ont éclaté entre forces de l'ordre et manifestants.

    Des grenades lacrymogènes ont été utilisées par les forces de l'ordre pour disperser la foule de plus en plus nombreuse. Regardez :

  • IPR

    La tension reste vive entre les manifestants et les forces de l'ordre aux rond-points de la Rivière des Galets et du Sacré-coeur.

    La circulation est interdite dans le sens le Port - la Rivière des Galets

    Il y a de gros embouteillages dans le secteur.

  • IPR

    Au Port, l'échangeur du Sacré Coeur est accessible, mais l'accès à la Rivière des Galets par la sortie Moulin Joli, dans le sens Le Port - Rivière des Galets est bloqué, les forces de l'ordre sont sur place

  • IPR

    Les forces de l'ordre ont été appelées en nombre pour intervenir au rond-point du Sacré Coeur, où des manifestants sont rassemblés

  • IPR

    [LE PORT]

    Face à face endus entre des manifestants et les forces de l'ordre au rond-point du Sacré Coeur. Des galets ont été placés sur la route.Une déviation a été mise en places par la police. La circulation n'est plus possible dans le secteur.

  • IPR

    Au Port, une trentaine de manifestants sont rassemblées au niveau du Sacré Coeur. Les forces de l'ordre sont sur place.

  • IPR

    [Bonjour]

    La tension monte au Port, des manifestants bloquent le rond-point du Sacré Coeur et la Rivière des galets. Dans le quartier du Chaudron à Saint-Denis, un rond-point a été bloqué par une dizaine de manifestants en fin de journée, nous sommes en live, suivez-nous

A propos

Le Président de la République poursuit sa visite dans l'île, dans le même temps, un vent de contestation souffle sur La Réunion.

À l'arrivée d'Emmanuel Macron dans notre département ce mercredi 23 octobre, une centaine de Gilets jaunes attendaient aux abords de l'aéroport pour l'interpeller et faire part de leurs revendications. Ils ont été dispersés par les forces de l'ordre à coup de gaz lacrymogène et de grenade de désencerclement. Regardez :

Lire aussi : Emmanuel Macron n'a pas fait d'annonces économiques majeures

Ce jeudi 24 octobre matin, ce sont les syndicats qui ont appelé à la grève, ils étaient plusieurs centaines à défiler dans les rues du chef-lieu pour dénoncer la politique "pour les riches et contre les pauvres d'Emmanuel Macron et son gouvernement". Regardez :

Lire aussi : Ivan Hoareau : "le passage d'Emmanuel Macron à La Réunion est catastrophique"

Depuis la mi-journée, la ville du Port est en ébullition, rond-point bloqué et les tension avec les forces de l'ordre sont vives, des heurts auraient éclaté. Les gendarmes mobiles auraient fait usage de grenades lacrymogène, comme on peut le voir sur les images de cet internaute, regardez :

Au Chaudron (Saint-Denis) depuis la fin d'après-midi, le rond-point de Cotrans est bloqué dans un sens de circulation. Un témoin s'exprimait sur les ondes d'une radio locale "ce sont des jeunes, ils bloquent le rond-point de Cadjee avec des poubelles, on ne peut pas circuler" expliquait une femme. La tension est palpable dans le département. Si l'on ne connaît pas encore les revendications des manifestants, on peut raisonnablement faire le lien avec la visite du président de la République sur notre territoire entamée hier.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

CHABAN, Posté
Vous n'avez pas chômé ces 2 jours.
Benard, depuis son mobile, Posté
vous êtes les seuls à relayer cette info.
pourquoi??
THOR, Posté
Totoche ou fait peur ! quelques gugus pour la GRÉVE GÉNÉRALE (fallait soutenir les Gilets Jaunes les syndicats sont passés à côté.....) les échauffourées au Port....bon la chaleur y monte à la Réunion y en toujours qui veulent "s'amuser" pas de chance IMAZPRESS il y a pas de scoop ou de buzz pour faire frémir de peur......la population tu es le seul depuis des semaines à annoncer que la Réunion sera à feu et à sang...je t'ai connu comme organe de presse plus disons.....pro. J'ai été Gilet Jaune je suis Gilet Jaune mais là tu tapes à côté de la plaque si tu veux que l'on te suive, toi qui était en son temps le média le plus crédible et bien continue à être pro merci et bonne continuation aux journalistes mais surtout ne perds pas ton âme, cette âme d'info VRAIES que tu as eu pendant la crise de 2018, moment où tu étais le SEUL organe presse LIBRE (Bonjour Thor, merci pour ce commentaire, pourriez-vous nous préciser ce qui vous a heurté dans notre article. Merci à vous - Webmaster)
Tristan, Posté
C'est n'importe quoi ce qui s'est passé hier....