A cause de séjour présidentiel :

Les annonces d'E. Macron pour l'économie c'est plus tard, les bouchons c'est maintenant


Publié / Actualisé
Mauvaise surprise ce jeudi matin 24 octobre 2019 pour les milliers d'automobilistes qui ont tenté d'aller de la Possession à Saint-Denis en passant par la route du littoral. Et il faut bien écrire "tenter" puisque ces milliers d'usagers de la route - se rendant à leur travail, à un rendez-vous important, à l'aéroport... -, ont dû faire face à de gros embouteillages, le trafic se faisant pare-choc contre pare-choc (Photo www.ipreunion.com)
Mauvaise surprise ce jeudi matin 24 octobre 2019 pour les milliers d'automobilistes qui ont tenté d'aller de la Possession à Saint-Denis en passant par la route du littoral. Et il faut bien écrire "tenter" puisque ces milliers d'usagers de la route - se rendant à leur travail, à un rendez-vous important, à l'aéroport... -, ont dû faire face à de gros embouteillages, le trafic se faisant pare-choc contre pare-choc (Photo www.ipreunion.com)

"Barachois fermé" clignotaient de loin en loin, les panneaux à messages variables.

Mais que se passait-il donc, se sont demandés, inquiets et agacés les milliers d'automobilistes bloqués sous la falaise.
Barrages des gilets jaunes, barricades des transporteurs, manifestation de l'intersyndicale ? Point du tout. Le Barachois était fermé pour cause de présence à la préfecture.... du Président de la République.

Mais oui bien sûr, vous savez bien, Emmanuel Macron… Le Chef de l'Etat… Celui qui mercredi, devant un parterre de chefs d'entreprise à la Nordev, n'a fait aucune annonce concrète en faveur du développement économique… C'est pour lui que le Barachois a été bloqué, ce qui a provoqué, une perturbation économique grave.

Plutôt ballot lorsque l'on dit vouloir œuvrer en faveur du développement économique. D'autant que s'il est évident que le Premier personnage de l'Etat doit évidemment être protégé, la nécessité de bloquer tout le centre-ville du chef-lieu et pénaliser des milliers d'automobilistes reste à démontrer…

L'affaire a évidemment fortement énervés les usagers de la route. Surtout que, letchi sur le gateau patate, ils ont été obligés de se serrer sur les côtés pour laisser passer les voitures accréditées Elysée et le bus transportant la presse nationale de leur hôtel de l'ouest vers la préfecture…

Vers 10 heures les embouteillages ont commencé à se résorber. Pour beaucoup d'automobilistes, il aura fallu deux heures pour relier la Possession à Saint-Denis….

Et encore merci pour tout Monsieur le Président

mb/www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

, depuis son mobile, Posté
Bravo pour Macron le président de soi-disant tous les Français. Lui, censé stimuler l'activité économique, fait de l'île un blockhaus au point que tout s'arrête. Je dirais que là où Macron passe, toute l'activité trépasse. Bonjour l'homme de la relance. Il a si peur du peuple qu'il s'en éloigne, mais il s'en éloigne tellement qu'il n'a plus aucun lien avec réalité. Il pourra toujours compter sur sa baraguineuse de service qui promet tout sans vergogne, j'ai cité Yannick Girardin responsable de l'ancien ministère des Colonies.
Tristan, Posté
Pas besoin des gilets jaunes pour bloquer la réunion, manu le chimique s'en charge. C'est quoi ce pays ounquandnlz'oresident se déplace bloqué des dizaines de milliers de personnes, fait fermer les magasins,bloque l'activité économique. C'est hallucinant.