Pour son fonnkèr "Adié Gramoun" :

Prix LanKReol-Daniel Honoré 2019 : Cindy Refesse lauréate du concours


Publié / Actualisé
Cindy Refesse remporte le prix LanKReol-Daniel Honoré 2019 pour son fonnkèr "Adié Gramoun". Serge Ulentin et Patrick Cazanove se classent second et troisième. Le prix a été remis en présence des membres des Conseil éducation, culture et environnement ultramarins.
Cindy Refesse remporte le prix LanKReol-Daniel Honoré 2019 pour son fonnkèr "Adié Gramoun". Serge Ulentin et Patrick Cazanove se classent second et troisième. Le prix a été remis en présence des membres des Conseil éducation, culture et environnement ultramarins.

"Daniel Honoré jusqu’au bout il a écrit et pensé le monde", se souvient Céline Huet de l’Union de la défense de l’identité Réunionnaise. Un an après la disparition de l’écrivain Réunionnais, ce prix LanKReol-Daniel Honoré 2019 est l’occasion de lui rendre un hommage en grand.

Initiateur du prix LanKReol, le conteur, poète, raconteur d’histoires et écrivain a des héritiers littéraires. Le prix, porté par le Conseil régional, le Conseil culture éducation et environnement, Lofis la Langue et l’UDIR, porte désormais son nom. Il a été créé en 2004 pour soutenir la création en langue Créole autour des textes courts poésie et nouvelles. Les lauréats reçoivent un prix en numéraire ainsi que la publication de leurs textes.

Présidente du CCEE de Guadeloupe, Lucette Vairac a annoncé que son île avait également créé un concours inspiré du LanKReol qui entame sa seconde édition.

C’est Cindy Refesse qui remporte le premier prix pour son texte "Adié Gramoun", dédiée au "Gramoun Honoré". Elle est suivie par Serge Ulentin en second prix et Patrick Cazanove en 3e prix. Dominique Deniset, Stéphane Maillot, Jessica Tourville, Patrick Atide et Jérémy Hubert reçoivent un coup de cœur des membres du jury, présidé par Patrice Treuthard.

Ce sont 160 textes qui ont été reçus, composés par une quarantaine de personnes.

À l’issue de la remise des prix, Fabrice Legros a donné un concert. Cette soirée festive clôt le colloque inter Conseil Culture Education et Environnement ultramarins. L’exposition consacrée au créateur du prix quittera le Moca pour rejoindre son lieu de naissance à Saint-Benoît, où elle sera exposée à la médiathèque dans les semaines à venir.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !