Kélonia :

La tortue verte récupérée à Saint-Paul a été blessée par une hélice de bateau


Publié / Actualisé
Un jeune mâle tortue a été récupéré ce samedi 26 octobre 2019 en baie de Saint-Paul. Sa nécropsie a été réalisée ce lundi 28 octobre à Kélonia. Sa mort a été provoquée par des fractures multiples au niveau de la carapace. La tortue verte a été blessée par une hélice de bateau. Kélonia rappelle l'importance d'être prudent en mer notamment lors des navigations à grande vitesse.
Un jeune mâle tortue a été récupéré ce samedi 26 octobre 2019 en baie de Saint-Paul. Sa nécropsie a été réalisée ce lundi 28 octobre à Kélonia. Sa mort a été provoquée par des fractures multiples au niveau de la carapace. La tortue verte a été blessée par une hélice de bateau. Kélonia rappelle l'importance d'être prudent en mer notamment lors des navigations à grande vitesse.

La nécropsie de ce jeune mâle, une tortue verte, a été réalisée à Kélonia. La mort de la tortue a été provoquée par des fractures multiples au niveau de la carapace et des premières vertèbres de la carapace.

L’importance de la lésion a endommagé rapidement les organes de la cavité corporelle (foie, poumons, intestins, coeur…). Par ailleurs, l’état des muscles montrent que la mort remonte à moins de 48h. L’humérus, les échantillons de muscles et d’écailles ont été prélevés pour des analyses ultérieures.

Kélonia précise que "c’est possiblement durant cette phase d’alimentation en surface que la tortue aurait été blessée par une hélice de bateau". L’identification de la tortue n’est pas possible en raison de l'importance des lésions. La carapace de la tortue présente deux cicatrices sur l’arrière, ce qui pourrait quand même permettre de retrouver cette tortue dans les bases de données photos.

Kélonia rappelle aux usagers de la mer que "les tortues marines sont régulièrement en surface ou sub-surface pour respirer, se réchauffer au soleil, mais aussi se nourrir ou lors des accouplements. Il est important de surveiller la mer sur la trajectoire du bateau, notamment lors des navigations à grande vitesse. Nou lé responsab' la biodiversité de nout' ile".

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !