Comment monter un gros coup de communication :

La vidéo (très) édulcorée de l'Elysée pour résumer la visite d'Emmanuel Macron à La Réunion


Publié / Actualisé
Vous avez raté les temps forts de la visite d'Emmanuel Macron à La Réunion ? L'Elysée vous a compilé une petite vidéo de près de 9 minutes avec les meilleurs moments. Bain de foule, morceaux choisis des allocutions du chef de l'État, Emmanuel Macron discutant avec la population aux Camélias... Tout y est... enfin pas vraiment, quelques séquences ont été omises... Les rues désertes du centre-ville de Saint-Denis à cause des restrictions de circulation, l'important dispositif de sécurité entourant le chef de l'État à chacun de ses déplacements, les journalistes parqués dans des "zones presse", les échanges un peu vifs avec certains habitants n'apparaissent pas dans ce qui ressemblerait plus à un spot de campagne qu'à un véritable résumé de la visite présidentielle sur notre île.
Vous avez raté les temps forts de la visite d'Emmanuel Macron à La Réunion ? L'Elysée vous a compilé une petite vidéo de près de 9 minutes avec les meilleurs moments. Bain de foule, morceaux choisis des allocutions du chef de l'État, Emmanuel Macron discutant avec la population aux Camélias... Tout y est... enfin pas vraiment, quelques séquences ont été omises... Les rues désertes du centre-ville de Saint-Denis à cause des restrictions de circulation, l'important dispositif de sécurité entourant le chef de l'État à chacun de ses déplacements, les journalistes parqués dans des "zones presse", les échanges un peu vifs avec certains habitants n'apparaissent pas dans ce qui ressemblerait plus à un spot de campagne qu'à un véritable résumé de la visite présidentielle sur notre île.

La légende de la vidéo "face aux difficultés du quotidien à La Réunion, et particulièrement le chômage : tien bo larg pas ! On sera là." C’est devenu le leitmotiv d’Emmanuel Macron dès qu’il est question de La Réunion. Cette phrase, il la répète à tout bout de champs, à toutes les sauces, tout le temps comme pour dire aux Réunionnais qu’il les a compris. Alors, rassuré ?

La vidéo de l’Élysée, la voici, regardez :

" Face aux difficultés du quotidien à La Réunion, et particulièrement le chômage : tien bo larg pas ! On sera là. " @EmmanuelMacron

Revivez le déplacement du Président sur l’île de La Réunion 👇 pic.twitter.com/0hZAR8Q1s4


Passons maintenant au décryptage. Déjà le message. Cette vidéo n’est pas anodine, on y voit le président au contact de la population, bien sûr, les morceaux choisis ne montrent que des personnes en joie de pouvoir approcher le président. Le premier échange : sur les images, on voit le président au milieu d’une foule acquise à sa cause  bon séjour à La Réunion" lui crie une dame.

Le président poursuit le bain de foule, serrant des mains, répétant son sempiternelle "bonjour, vous allez bien ?". Une séquence qui semble assez téléphonée. Il suffirait d’élargir un peu le cadre pour se rendre compte que la foule n’est pas aussi importante qu’il n’y paraît. Ce soir-là, le président est très en retard et plusieurs grosses averses sont venues à bout de la motivation de bien des militants, badauds et curieux triés sur le volet. Ils n’étaient donc plus très nombreux à l’arrivée du chef de l’État sur la place de la Victoire.

Puis une dame interpelle le président, elle explique habiter Saint-Paul dans un logement qui, apparemment, pose problème, elle demande de l’aide " je vous en supplie " implore-t-elle, alors Emmanuel Macron, ce grand sauveur lui répond "donnez votre adresse aux services sociaux madame" en se tournant vers le préfet.

On voit ensuite le président faire une entrée très dynamique sur la scène de la Nordev pour le forum "Choose La Réunion" sous une salve d’applaudissements. Vient ensuite un morceau choisi de son allocution "Lançons avec force cette ambition pour la jeunesse, pour nos enfants, pour les générations à venir. Celle de créer massivement des emplois, de la croissance dans toute la région. Celle de donner un avenir à notre région par elle même, pour elle même. De le faire avec une ambition numérique et climatique". Un message plein de bonnes intentions. Dans le fond, l’emploi, c’est bien ce que demandent les Réunionnais depuis un moment. Et c’est au président qu’ils demandent d’en trouver, au gouvernement, aux décideurs.

-  "J’vais pas vous dire que ce n’est pas un problème" -

Sur la séquence suivante, on voit le chef de l’État en train d’expliquer à un groupe de jeunes les raisons de sa visite dans le quartier "quand on fait un programme, tout est bien huilé. Mais quand tout est trop bien huilé, on ne peut pas sentir les choses ni les voir. Alors j’ai dit hier au maire, emmène moi dans un endroit où je peux comprendre un petit peu ce qui marche, ce qui ne marche pas". Un programme trop bien huilé ? C’est rarement ce qui a été reproché à l’exécutif…

À un autre moment, le président est en grande discussion avec un homme "y’a trop peu de gens qui ont un salaire à La Réunion, donc ça, c’est la bataille de l’emploi et après, ce qui est vrai, c’est qu’il y a des prix qui ont abusivement augmenté, pour ça, on va essayer de remettre de la concurrence en les faisant baisser et on va sanctionner ceux qui les augmentent. J’vais pas vous dire que ce n’est pas un problème, vous avez raison". Toujours aussi proche du peuple, Emmanuel Macron fait un constat. Constat que les Réunionnais, eux, ont fait depuis bien longtemps, la vie chère ne date pas d’aujourd’hui et rythme leur quotidien. Il apporte des réponses sur la marche à suivre sans pour autant donner de précisions sur le calendrier, la législation, rien de concret…

- Toujours aussi proche du peuple dis donc… -

Encore un bain de foule, cette fois devant la mission locale à Saint-Paul. Nouvel extrait de l’allocution du président, cette fois sur l’emploi.
Vient ensuite la séquence dans une exploitation à Petite-Île, après un accueil très chaleureux, le président échange avec les acteurs du monde agricole local, découvre les espèces de moutons. Encore une belle parade.

Après Emmanuel Macron à la ferme, Emmanuel Macron au pique-nique. Cette fois, la classique séquence du président saluant la foule avec de grands sourires, prenant des selfies, goûtant aux produits locaux et câlinant les marmailles. Toujours aussi proche du peuple dis donc…

Pour finir sur un extrait de la dernière allocution du président "j’ai vu là, beaucoup de difficultés ressenties. Il ne faut pas chercher à masquer nou à minimiser mais une volonté de les affronter ensemble et de mon côté, il y a une volonté constante, comme à chaque fois, de dire les choses qu’on peut, qu’on ne peut pas faire. De refuser les promesses faciles. De faire, d’obtenir des résultats, d’être à la hauteur de cette histoire commune pour bâtir l’avenir" termine-t-il. C'est sûr, les Réunionnais n'attendaient pas des "promesses faciles" mais bien du concret et des engagements forts, ils ont été bien déçus...

- Pas d'images de Gilets jaunes gazés -

Bien sûr, aucune image des Gilets jaunes qui attendaient de pouvoir rencontrer le président à son arrivée à Gillot. Pas d’image non plus de la grève initiée par les syndicats le lendemain. Ni des rues désertes du centre-ville du chef-lieu, ni des embouteillages liés aux restrictions de circulation, ni de ces dizaines de blindés avec à leurs bords des centaines de membres des forces de l’ordre. On n’aperçoit pas non plus la garde rapprochée qui gravite en permanence autour du président et empêche de pouvoir l’approcher. Pas vus non plus, les journalistes parqués dans des "zones presse" qui devaient attendre leur tour pour pouvoir faire leurs images, quand ils avaient le droit d'y être... On n’aperçoit pas les échanges assez vifs, les reproches qu’ont fait certains habitants des Camélias au chef de l’État. Rien non plus sur les heurts qui ont éclaté les deux nuits où le président était à La Réunion.

Ce petit résumé tourné et diffusé par l’Elysée ressemble à s’y méprendre à un spot de campagne. Un joli coup de com’ de l’Élysée qui montre une version bien édulcorée de la visite d’Emmanuel Macron à La Réunion car la réalité, on le sait, était tout autre…

fh / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Tilmuch, Posté
Ce chef de l'Etat il ne l'a jamais été pour moi sauf pour de nombreux couillons qui ont coulé leur bulletin dans l'urne pour cet usurpateur. Personne n'a osé lui poser la question ce qu'il faisait avec l'oreillette le jour du débat présidentiel face à son adversaire M. Lepen. Tout son discours n'est que blablabla, il se montre comme étant le sauveur de l'économie française il est le meilleur des cancres après F. HOLLANDE. Réunionnaise-Réunionnais vous allez recevoir a grande pompe une autre traite aussi semblable que toute celle venue avant elle pour de la poudre aux yeux, Marlène Schiappa que vient-elle faire sur l'Île celle là...du blablabla. faudra lui demander son salaire du mois.