Le préfet lance une consultation publique :

C'est (peut-être) le début de la fin des lâchers de lanternes à La Réunion


Publié / Actualisé
Le préfet vient de lancer une consultation du public "visant à interdire de façon permanente les lâchers de ballons à usage récréatif, commémoratif ou de loisirs et les lâchers de lanternes volantes". Les ballons et autres lanternes sont accusés de présenter des "risques avérés", "ils peuvent gêner la visibilité des pilotes, être aspirés par les réacteurs d'un avion ou retomber sur les pistes" note le préfet. Ils peuvent aussi "provoquer des feux de végétation ou des incendies sur des bâtiments" dit-il encore. Quand aux ballons de baudruche, ils "deviennent des déchets dangereux pour un certain nombre d'espèces animales, notamment marines". La consultation est ouverte jusqu'au 15 novembre. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le préfet vient de lancer une consultation du public "visant à interdire de façon permanente les lâchers de ballons à usage récréatif, commémoratif ou de loisirs et les lâchers de lanternes volantes". Les ballons et autres lanternes sont accusés de présenter des "risques avérés", "ils peuvent gêner la visibilité des pilotes, être aspirés par les réacteurs d'un avion ou retomber sur les pistes" note le préfet. Ils peuvent aussi "provoquer des feux de végétation ou des incendies sur des bâtiments" dit-il encore. Quand aux ballons de baudruche, ils "deviennent des déchets dangereux pour un certain nombre d'espèces animales, notamment marines". La consultation est ouverte jusqu'au 15 novembre. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

À La Réunion, l’utilisation de lanternes se développe de plus en plus et les "lanternes magiques" sont à présent associées à la plupart des fêtes publiques ou privées notamment durant les festivités de fin et début d’année.

Les ballons de baudruches sont également utilisés pour certaines activités festives comme les anniversaires ou certaines commémorations publiques et privées.

Ces pratiques représentent un risque pour l’aviation (ingestion par les réacteurs, gêne à la visibilité des pilotes, retombées de débris sur les pistes).

Ces lâchers génèrent également un risque incendie important tant au plan bâtimentaire (feux de toiture,…) que sur le plan environnemental (feux de végétation).

Enfin, ces lâchers de lanternes volantes et de ballons de baudruche présentent un risque avéré pour les habitats naturels et pour un certain nombre d’espèces animales notamment en domaine marin.

Une concertation des différents partenaires (aviation civile, SDIS, DEAL) a permis de préparer un projet d’arrêté réglementant ces lâchers de ballons et de lanternes. Le moment est venu d’élargir cette consultation à toute la population pour que la voix de chacun puisse être entendue.

Le préfet de La Réunion souhaite recueillir l’avis du public et lance une consultation du public du 5 au 15 novembre 2019 inclus.

Ainsi, vous pourrez participer à la consultation jusqu’au 15 novembre 2019 en envoyant vos contributions à l’adresse électronique upema.seb.deal-reunion @developpement-durable.gouv.fr

   

10 Commentaire(s)

DALI, Posté
Il faut absolument interdire ces ballons de feux volants, d'accord à 100% pour l'interdiction!
Rose Law, Posté
Toute action ayant pour effet de polluer la faune et la flore est à interdire
Les pétards sont aussi une source de nuisance pour les animaux
A proscrire
Kriké kraké, Posté
La communauté chinoise va remettre tout en ordre, et le p'tit Préfet se fera remonter les bretelles! ou bien seule la communauté chinoise (très influente) aura le droit de le faire lors de leur manifestations!
Nin, Posté
Le préfet a raison de vouloir interdire ces ballons de feux volants ,ça sera une sage décision...car on les retrouve ensuite dans nos jardins, sur notre balcon, notre voiture, nos champs...en mer. Des morceaux de fer qui traînent..et c'est dangereux pour nous et pour la planète. Le lanceur s'en fou...et bonjour les dégâts pour le receveur innocent. Merci Mr le préfet.
Ash, Posté
A mon avis il faut interdire,pour beaucoup de raisons.
Fleur, Posté
Il vaudrait mieux qu'il soit interdit les nuisances sonores comme les pétards, et les tambours malbars !
Ninilise, Posté
Moi je suis contre les lanternes.. c est évident que ce produit made in china est un danger environnemental .. je me suis tjrs demandée lors des lancées euphorisantes pour certains en bord de mer pendant les fêtes : ce qu elles devenaient après leur envolées vers le ciel.. on doit interdire sans exception..tout comme les pétards.. pollution et agressions sonores..
Brigitte, Posté
Je suis absolument contre, une lanterne envoyé par un voisin est retombé sur le fil électrique dans ma cour et a pris feu, ça a failli faire un court circuit. On a pris des risques en voulant la faire retomber avec une perche pour l'éteindre.
ACSP-ACPEGES, Posté
Mieux vaut tard que jamais.

Cela fait presque 5 années que l'Association Citoyenne de Saint-Pierre-REUNION et l'association ACPEGES ont réagi face à cette pratique de lancer de lanternes qui a explosé, lanternes qui deviennent des déchets impactant notre patrimoine naturel, en particulier marin, sans oublier les risques d'incendie en forêt ou ailleurs.

En 2017, l'Association Citoyenne avait à nouveau alerté à la fois l'Etat (Sous-prefet de Saint-Pierre), le directeur de l'ARS, le Maire de Saint-Pierre et tous les membres du CLSPD. Nous avions proposé de privilégier la symbolique du lancer plutÃ't que la quantité. Nous étions probablement trop en avance ...
Articles :
http://citoyennedestpierre.viabloga.com/news/a-quand-une-prise-de-conscience-du-necessaire-respect-de-l-environnement

http://citoyennedestpierre.viabloga.com/news/heureuse-annee-2015
Gatti, Posté
Je pense qu'il faut conserver cet usage festif. Il y a mieux a faire pour protéger l'environnement.