[PHOTOS/VIDÉO] À l'initiative des femmes Gilets jaune (actualisé) :

"Une chaîne humaine pour poursuivre le combat main dans la main" ce samedi


Publié / Actualisé
Ce samedi 16 novembre, la veille du premier anniversaire du mouvement, les femmes Gilets jaunes de l'île, appellent au rassemblement. À créer une chaîne humaine qui partirait du Barachois (Saint-Denis) et s'étendrait aussi loin possible. Un acte symbolique pour passer plusieurs messages dont le principal "la mobilisation continue, aujourd'hui, avançons main dans la main pour que notre île sorte du fé noir." Ils sont plus d'une trentaine à avoir répondu à l'appel.
Ce samedi 16 novembre, la veille du premier anniversaire du mouvement, les femmes Gilets jaunes de l'île, appellent au rassemblement. À créer une chaîne humaine qui partirait du Barachois (Saint-Denis) et s'étendrait aussi loin possible. Un acte symbolique pour passer plusieurs messages dont le principal "la mobilisation continue, aujourd'hui, avançons main dans la main pour que notre île sorte du fé noir." Ils sont plus d'une trentaine à avoir répondu à l'appel.

Elles ne se sont pas donné d’objectif sur le nombre de participants, elles appellent tous les citoyens à les rejoindre devant les canons au Barachois, à Saint-Denis ce samedi 16 novembre à 18h. Une trentaine de participants a répondu présente, regardez :

Pour Xavier, il était important d'être là pour poursuivre le mouvement "c'est une mobilisation festive, familiale, il faut casser cette image de blocage, de casse etc. Notre slogan "agir pour ne plus subir" est un appel à se mobiliser tous ensemble puisque nous sommes tous concernés par les problèmes de La Réunion. On va tous se tenir la main et on espère que les gens vont nous rejoindre spontanément".

Pour Magalie, l'une des organisatrices de la chaîne humaine , l'objectif était surtout de sensibiliser la population autour de la problématique de la femme dans la société "c'est une introduction à l'anniversaire des Gilets jaunes puisque dans le cadre de cette mobilisation, on a eu éenormément de femmes qui ont quitté leurs foyers au vu de la situation déplorable dans laquelle elles étaient pour se mobiliser sur les barrages. Ça démontre encore une fois que la femme est toujours la gardienne de la famille, de la société et qu'en période de crise, elle est le baromètre de l'état social".

La place des femmes dans le mouvement

Que des femmes soient à l’initiative de cette mobilisation n’a rien d’anodin. Au plus fort du mouvement, elles étaient en première ligne. La plupart  d’entre elles descendaient dans la rue pour la première fois. "Nous sommes des femmes, des mères, des sœurs, parfois même des grands-mères. Nous faisons les courses, la vie chère est notre réalité. Au delà du prix, nous voudrions pouvoir nourrir nos enfants avec des produits de qualité. Faute de formation à La Réunion, nous voyons partir nos gosses en métropole pour faire leurs études, ce qui brise nos cœurs de mamans. Nous sommes aussi celles qui sont le plus frappées par la précarité notamment les familles monoparentales avec une femme seule. Il y a aussi les violences faites aux femmes, sur fond d’alcool ou de pauvreté " explique une femme Gilet jaune.

De nombreux sujets, de nombreuses revendications qui les poussent à se mobiliser, le fait que ce soit une chaîne humaine a son importance "nous voulons un combat doux, un combat d’amour, cela peut paraître Bisounours mais nous avons conscience que les blocages de l’année dernière ont pu créer de la souffrance pour certains, aujourd’hui, nous voulons composer ensemble, construire La Réunion ensemble ".

La mise en scène aura son importance "on sera dos à l’océan, tournés vers l’intérieur comme pour dire que nous sommes condamnés à vivre ensemble sur ce caillou alors construisons ensemble."

L’année dernière, ces femmes Gilets jaunes ont tissé des liens forts qui perdurent encore aujourd’hui. Elles se réunissent régulièrement même s’il n’y a pas de rendez-vous militant, échangent sur les réseaux sociaux, se retrouvent avec leurs enfants. "La mobilisation ne s’est jamais éteinte, elle a changé de forme. Pour l’une, ce sera un engagement en politique, pour une autre, un engagement écologique, une autre encore, des ateliers pour apprendre à fabriquer son savon, certaines se sont engagées dans des associations… "

fh / www.ipreunion.com avec RTL Réunion

   

3 Commentaire(s)

Ti caf bord mer, Posté
A quand une vrai révolution pour sortir notre notre île de ce coma social arrête tendre la main comme mendiant nous la pu un dignité debout la jeunesse revendique ta créolité nous le pas plus nou le pas moins un gramoune de61ans
La Réunion ansam, Posté
Je dit bravo à tout les gillets jaunes ont est et ont y restera pour notre île... pour toutes la population. Dire non à nos réformes qui nous nous détruisent
Tristan, Posté
J'y serai demain, mais mon cÅ"ur est aujourd hui avec vous mesdames. ??âoe?