Météo France (actualisé) :

L'alerte violette cyclonique, nouvel avertissement en cas de "danger exceptionnel"


Publié / Actualisé
Si un cyclone tropical (cyclone majeur) impacte La Réunion avec des vents cycloniques de plus de 200 km/h et représente un danger imminent, une nouvelle alerte existe dorénavant pour informer la population : la couleur violette. Déjà présentée l'année dernière, mais non utilisée, elle est remise sur la table par Météo France qui présente ce lundi 18 novembre plusieurs changements avec l'arrivée de la saison cyclonique. Dans le cas de l'alerte violette, la mesure de confinement est généralisée, la population reste confinée et ne sort sous aucun prétexte. L'alerte rouge, elle, est un peu modifiée : dorénavant,
Si un cyclone tropical (cyclone majeur) impacte La Réunion avec des vents cycloniques de plus de 200 km/h et représente un danger imminent, une nouvelle alerte existe dorénavant pour informer la population : la couleur violette. Déjà présentée l'année dernière, mais non utilisée, elle est remise sur la table par Météo France qui présente ce lundi 18 novembre plusieurs changements avec l'arrivée de la saison cyclonique. Dans le cas de l'alerte violette, la mesure de confinement est généralisée, la population reste confinée et ne sort sous aucun prétexte. L'alerte rouge, elle, est un peu modifiée : dorénavant,

Une nouvelle alerte fait son entrée chez Météo France en cas de cyclone. Il s'agit de l'alerte violette cyclonique, déployée en cas de vents à plus de 200 km/h. Ce plan avait déjà été présenté par le passé mais n'avait pas encore été présenté. Cette fois, les services de Météo France se préparent.

En effet, entre 8 et 11 systèmes sont attendus cette année. Parmi eux, 4 à 7 cyclones tropicaux. "La tendance est incertaine mais une activité proche de la normale est envisagée" avait précisé l'institut de météorologie.

Lire aussi : Saison cyclonique : entre 8 et 11 systèmes attendus cette année

L'alerte rouge, elle est modifiée. "Les services concourant à la gestion de crise continuent d'intervenir pour porter secours et assurer la sauvegarde des personnes et des biens si les conditions météorologiques du moment le permettent sur la zone d'intervention concernée" informe Météo France.

L'institut annonce être plus "précautionneux sur les niveaux d’alertes" cette année. Par exemple, avec le modèle actuel, les cyclones Fakir et Bergita seraient passés en alerte rouge. Avec le système actuel, La Réunion devrait connaître une alerte rouge environ une fois par an, contre une fois tous les cinq ans avant.

Vassili Czorny, adjoint au chef d'état-major de zone et de protection civile de l'océan Indien, explique les modifications du plan d'alerte. Regardez :

Météo France annonce également qu'il n’y aura "pas de sectorisation des alertes" : en effet, il a par le passé été demandé à ce que les alertes ne concernent pas toujours l'entièreté du département lorsque le cyclone ne devait impacter qu'une partie de l'île. Une option écartée par la préfecture et Météo France, qui considèrent que notre territoire est trop petit pour pouvoir être soumis à une sectorisation.

Par ailleurs, "afin de permettre une meilleure lisibilité du système d'alerte, tant pour la population que pour les gestionnaires de crises, il a été décidé de ne plus superposer les plans ORSEC " cyclone ", système de compte à rebours avant l'impact d'un météore, et " Evènement Météorologique Dangereux ", système de vigilance fondé sur l'intensité des pluies, des vents, de la houle et leur dangerosité".

Ainsi l'institut explique que "dès lors que La Réunion sera sous l'influence ou la menace d'un système dépressionnaire, le dispositif ORSEC " Cyclone " sera déclenché à l'exclusion de tout autre".

Jacques Billant, préfet de La Réunion, parle de la nécessité de se préparer à la saison cyclonique à venir. Regardez :

  • Alerte violette cyclonique

Danger exceptionnel pour toute ou partie de La Réunion - "Je reste confiné"

"Un cyclone tropical (cyclone majeur) impacte La Réunion avec des vents cycloniques de plus de 200 km/h et représente un danger imminent pour tout ou partie de l'île"

Il faut : rester à l'abri et ne sortir sous aucun prétexte.

 

Rappel des autres alertes

 

  • Pré-alerte jaune cyclonique

Menace potentielle pour La Réunion dans les jours qui suivent (délai de 24 à 72 heures) - "Je m'informe"

"Un événement de nature cyclonique (tempête tropicale ou cyclone) évolue dans la zone et peut représenter une menace pour La Réunion dans les jours qui suivent (délai de 24 à 72 heures)"

Il faut : rester vigilant et informé, ne pas écouter les rumeurs, noter les numéros de téléphone utiles, vérifier l'adresse du centre d'hébergement le plus proche, vérifier les réserves de nourriture, d'eau potable et de médicalments, s'équiper d'une lampe et d'une radio à piles, ne pas s'exposer et vérifier les volets et ouvertures de son habitation.

  • Alerte orange cyclonique

Danger éventuel pour La Réunion dans les 24 heures qui suivent - "Je me prépare"

"Un événement de nature cyclonique (tempête tropicale ou cyclone) évolue dans la zone et représente un danger pour La Réunion dans les 24 heures qui suivent."

Il faut : rester vigilant et informé, éviter de sortir si les conditions sont trop mauvaises, faire les derniers achats pour constituer les réserves et préparer son habitation (consolider, mettre les animaux à l'abri, rentrer tous les objets qui peuvent s'envoler, faire le plein de carburant et garer son véhicule dans un endroit protégé...)

  • Alerte rouge cyclonique

Danger imminent pour La Réunion, préavis de 3 heures - "Je me confine"

"Un événement de nature cyclonique (tempête tropicale ou cyclone) impacte La Réunion avec des effets attendus liés à la pluie ou aux vents importants à très importants sur tout ou partie du territoire."

Il faut : profiter du préavis de 3 heures pour rejoindre son habitation, s'éloigner des ouvertures, rester calme, ne pas paniquer et ne plus sortir, n'utiliser le téléphone qu'en cas d'absolue nécessité, se préparer à subir des coupures d'électricité et d'eau potable, se tenir très régulièrement informé se méfier du passage de l'oeil...)

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

 

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !