Elle a été jugée responsable de la contamination d'un cheptel :

Leucose bovine : la Sicalait expose les mesures prises pour faire disparaître la maladie


Publié / Actualisé
Le vendredi 15 novembre 2019 la Sicalait a été jugée "responsable de la contamination de l'élevage exploité par Joseph Payet dans les années 1998 à 2002" par la Cour d'appel de Saint-Denis. Une décision sans précédent qui devrait faire jurisprudence. La Sicalait avait immédiatement indiqué se pourvoir en cassation. La société a tenu à communiquer sur les mesures prises pour éradiquer la leucose au sein des cheptels réunionnais. Nous partageons avec vous ce communiqué. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le vendredi 15 novembre 2019 la Sicalait a été jugée "responsable de la contamination de l'élevage exploité par Joseph Payet dans les années 1998 à 2002" par la Cour d'appel de Saint-Denis. Une décision sans précédent qui devrait faire jurisprudence. La Sicalait avait immédiatement indiqué se pourvoir en cassation. La société a tenu à communiquer sur les mesures prises pour éradiquer la leucose au sein des cheptels réunionnais. Nous partageons avec vous ce communiqué. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

" Je prends acte des deux décisions de justice rendues par la cour d’appel de Saint Denis le mercredi 30 octobre vis-à-vis de notre coopérative. Une de ces décisions nous est favorable, l’autre nous condamne. Sur cette dernière décision, la justice n’a pas encore dit son dernier mot : nous allons faire appel devant la Cour de Cassation. Je ne peux donc pas la commenter pour l’instant. Je laisse la justice faire son travail. Nous aurons l’occasion d’en reparler", affirme Martha Mussard, Présidente de la Sicalait (Société Intérêt Collectif Agricole du Lait).

D’une part, tout en ne commentant pas la décision de justice qui condamne la Sicalait, Martha Mussard rappelle que la Sicalait est avant tout une coopérative agricole réunionnaise travaillant pour l’intérêt de l’ensemble de ses adhérents que sont des éleveurs laitiers. Elle précise que la Sicalait est mise en cause pour avoir vendu à un éleveur des vaches porteuses de leucose, entre 1997 et 1999. Cependant, la Sicalait a toujours respecté les règlementations sanitaires en vigueur à La Réunion. D’autre part, notons que dans une autre affaire, toujours sur le sujet de la leucose, un autre éleveur laitier a vu sa plainte être rejetée par le tribunal.

Sans attendre les décisions de justice d’octobre 2019, le nouveau conseil d’administration de la Sicalait et la nouvelle Direction – qui sont en fonction depuis 2016 – ont pris des engagements forts pour répondre aux interrogations et attentes des éleveurs laitiers réunionnais, sur la maitrise sanitaire des cheptels laitiers ces trois dernières années.

-       Depuis 2016, avec l’aide des services de l’Etat, la Sicalait a mis en place un protocole qui permet d’obtenir des animaux indemnes de leucose à La Réunion, pour repeupler les cheptels.

-       En août 2018, la Sicalait a installé le premier jeune éleveur réunionnais avec des animaux indemnes de leucose. A ce jour, toutes ses vaches sont en parfaite santé. Et ce jeune éleveur produira à terme des vaches indemnes, qui seront intégrées à d’autres élevages.

-       Depuis 2018, tous les nouveaux éleveurs laitiers sont installés en zéro leucose, à l’exemple d’un couple de jeunes éleveurs qui démarrera son activité en janvier 2020.

-       En mai et septembre 2019, deux élevages ont été assainis, dont celui du lycée agricole de Saint-Joseph qui forme les futurs éleveurs réunionnais.

Depuis plusieurs années, la Sicalait a pris des engagements plus larges auprès de ses éleveurs-adhérents. De manière claire, la Sicalait a toujours eu pour objectif d’accompagner tout éleveur réunionnais à élever des animaux sains dans un environnement protégé, tout en respectant le bien-être de l’animal et en offrant des conditions de travail dignes à chaque éleveur. En ce sens, les équipes terrains de la Sicalait offrent, entre autres, à chaque éleveur – quel que soit son niveau d’expérience - un accompagnement personnalisé dans la gestion technico-économique de son exploitation.

Ajoutons que sur la leucose et l’ensemble des aspects sanitaires de l’élevage laitier, les échanges entre la Sicalait et les services de l’Etat sont réguliers. La coopérative agricole salue l’initiative du Président de la République qui, lors de sa venue dans l’île en octobre 2019, a accepté la demande de la filière de l’accompagner dans un plan global de maîtrise sanitaire. Aussi, la Sicalait s’associe déjà pleinement aux discussions et aux réflexions qui ont débutées dans les jours qui ont suivi les annonces du Président. Lors du discours de Grande Anse au monde agricole réunionnais, Emmanuel Macron avait annoncé sur le sujet de la leucose que " (l’Etat ferait) progressivement disparaître cette exception réunionnaise qui conduit à ce que la règlementation nationale, plus protectrice, ne s’applique pas à La Réunion ".

" 2020 sera l’année où l’ensemble des Réunionnais pourront venir à la rencontre des éleveurs laitiers réunionnais, à l’occasion de journées " fermes ouvertes ", pour mieux comprendre la réalité de leur métier. Je vous donne donc rendez-vous à l’édition 2020 de Miel Vert. ", conclut Martha Mussard, Présidente de la Sicalait.

Lire aussi : Leucose bovine : la Sicalait jugée responsable de la contamination d'un élevage

   

3 Commentaire(s)

Lettre ouverte à Martha, Posté
Chère Martha,
On a aussi vu dans la presse que beaucoup de vaches et de veaux meurent chez toi tous les ans. Si la Sicalait se targue de "...élever des animaux sains dans un environnement protégé, tout en respectant le bien être de l'animal...", tu ne crois pas qu'il serait temps de donner ta démission? Tu donnes une mauvaise image de l'élevage laitier et manifestement tes propres animaux ont besoin que tu leur prodigues tes soins à la maison. Certes, tu perdras ta paie associée à ta fonction de présidente, mais c'est peu de chose par rapport à la passion que tu as pour ton métier.
Aussi, Martha, pourquoi attendre 2020 pour me convier chez toi? Je ne pense pas que tu aies as besoin de temps pour faire le ménage ou cacher des cadavres, alors prends exemple sur le président de la Sica-Révia et ouvre tes portes maintenant. A moins que par "journées fermes ouvertes", tu entendes me convier seulement au cirque de Miel-Vert. Ce serait une véritable déception.
Enfin Martha, je félicite la Sicalait d'enfin obtenir des animaux négatifs à la leucose. Mais j'ai cru comprendre qu'il n'y en avait assez que pour installer un éleveur en 2018 et assainir deux autres élevages. Si j'ai bien compris, il y a trois élevages totalement indemnes de leucose à la Réunion? Pardonne ma curiosité, mais combien d'élevages sont encore positifs alors? J'imagine que la Sicalait collecté séparément le lait des élevages indemnes? Avec si peu de lait, la Sicalait en fait quoi, au juste de ce lait propre? Vu que la Sicalait n'a pas assez de génisses négatives pour tout le monde, je suppose qu'ils vendent toujours des génisses positives aux autres. Martha, je me répète, mais démissionne vite avant de te trouver encore au tribunal avec la Sicalait.
Bien à toi,
Lol, Posté
un peu tard!!! si le scandale n'avait pas éclater nous serions au même point. Résultat: confiance rompue, des jours sinistres s'annoncent pour ces fillières....
Vérité, Posté
En gros, après avoir bénéficié de moult subventions pour faire entrer des vaches malades à la Réunion, désormais la SICALAIT va également recevoir des subventions pour éradiquer ce qu'elle a importé ? Astucieux comme business.