Terrorisme :

Le procès d'Anne Diana Clain, soeur des deux jihadistes réunionnais, débute ce mardi


Publié / Actualisé
Anne Diana Clain, soeur aînée des deux Réunionnais Fabien et Jean-Michel Clain, comparaît ces mardi 19 et mercredi 20 novembre à Paris pour avoir tenté de les rejoindre en Syrie. Âgée de 44 ans, elle est en prison depuis son expulsion par les autorités turques en 2016.
Anne Diana Clain, soeur aînée des deux Réunionnais Fabien et Jean-Michel Clain, comparaît ces mardi 19 et mercredi 20 novembre à Paris pour avoir tenté de les rejoindre en Syrie. Âgée de 44 ans, elle est en prison depuis son expulsion par les autorités turques en 2016.

Son nom de famille est l'un des plus connus de la "jihadosphère" française – et réunionnaise – et ses frères furent les voix francophones du groupe Etat islamique : Anne Diana Clain, soeur aînée de Fabien et Jean-Michel Clain, comparaît mardi et mercredi à Paris pour avoir tenté de les rejoindre en Syrie. Cette mère de six enfants âgée de 44 ans est en prison depuis son expulsion par les autorités turques il y a trois ans, en septembre 2016.

Entre 2014 et 2015, toute sa famille, qui fut au coeur de la nébuleuse islamiste toulousaine pendant des années, a gagné les zones tenues par les jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) en Syrie. D'abord son frère Jean-Michel Clain et ses proches, puis Fabien Clain, sa famille et leur mère Marie-Rosane. Mais aussi les deux filles aînées d'Anne Diana et sa demi-soeur, avec maris et enfants.

Avec son époux Mohamed Amri, leurs trois enfants et son fils issu d'un précédent mariage, tous mineurs, Anne Diana Clain est la dernière à partir, via la Grèce, en août 2015.

Leur périple s'arrête d'abord à la frontière gréco-turque. Refoulés, ils se replient vers la Bulgarie où ils attendront une fenêtre favorable pendant plus de huit mois. Ils passent finalement en Turquie mais sont interceptés en juillet 2016 alors qu'ils s'apprêtent à entrer en Syrie, incarcérés, puis expulsés.

Une famille radicalisée

Son frère, Fabien Clain, 40 ans, était surnommé "la voix de Daech", il a notamment revendiqué dans une vidéo les attentats à Paris du 13 novembre au nom du groupe terroriste Etat islamique. Son frère Jean-Michel, 38 ans, avait également été reconnu, prononçant des chants religieux. Les voix francophones de Daech ont été tuées en février par des frappes de la coalition internationale à Baghouz.

Lire aussi : Le djihadiste réunionnais Jean-Michel Clain n'a pas survécu à ses blessures

Converti à l'Islam dans les années 1990, radicalisé au début des années 2000, Fabien Clain, "frère Omar" avait rejoint la Syrie en mars 2015. Originaire du quartier du Moufia à Saint-Denis, lui et son frère ont grandi dans l'Orne, puis se sont installés à Toulouse où ils ont rencontré Mohammed Merah, l'auteur de la tuerie en 2012.

La cousine des Clain avait été interviewée par Réunion 1ère en novembre 2015. Elle évoquait ses souvenirs et ses impressions au sujet de Fabien et Jean-Michel, qui lui ont fait "découvrir Michael Jackson".

www.ipreunion.com avec l'AFP
 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !