Elections :

Municipales à Saint-Denis : Didier Robert cherche le soutien de Paris


Publié / Actualisé
Une candidature de Didier Robert ou d'une liste soutenue par le président de Région à Saint-Denis dans le cadre des municipales de 2020 se précise. En effet, à l'occasion d'un déplacement à Paris, Didier Robert a rencontré un membre de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron afin de lui faire part de ses velléités. Il estime avoir les meilleures chances de remporter le chef-lieu face à la sénatrice Nassimah Dindar et au maire Gilbert Annette. Pour ce faire, Didier Robert cherche des soutiens à tout va, de La République en Marche jusqu'aux Républicains.
Une candidature de Didier Robert ou d'une liste soutenue par le président de Région à Saint-Denis dans le cadre des municipales de 2020 se précise. En effet, à l'occasion d'un déplacement à Paris, Didier Robert a rencontré un membre de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron afin de lui faire part de ses velléités. Il estime avoir les meilleures chances de remporter le chef-lieu face à la sénatrice Nassimah Dindar et au maire Gilbert Annette. Pour ce faire, Didier Robert cherche des soutiens à tout va, de La République en Marche jusqu'aux Républicains.

La rumeur bruisse depuis plusieurs mois déjà. Didier Robert voudrait être dans la bataille des municipales à Saint-Denis en 2020. Et pour cause, ce scrutin est un avant goût des départementales et des régionales de 2021. Didier Robert a l’obligation de peser de tout son poids sur ces élections et d’enregistrer de bons résultats s’il veut pouvoir engranger des points pour les scrutins suivants. C’est la raison pour laquelle le président de Région s’intéresse de très près à Saint-Denis où il retrouverait face à lui la sénatrice Nassimah Dindar, qui a d’ores et déjà officialisé sa candidature, ainsi que le maire sortant, Gilbert Annette, ou la députée Ericka Bareigts. 

Didier Robert lorgne du côté des Républicains...

Dans cette course, Didier Robert veut un maximum de soutiens à commencer par celui des Républicains 974. En froid avec Michel Fontaine, le patron des Républicains à La Réunion, le président de Région veut jouer la carte de René-Paul Victoria pour ramener la droite dionysienne dans son giron. L’ancien maire reste en effet un des piliers de la droite à Saint-Denis. En l’intégrant à sa liste, Didier Robert espère ainsi pouvoir ratisser dans le camp des Républicains qui, pour l’heure, se retrouvent orphelins de candidat crédible et de poids.

... et de la République en Marche

Didier Robert espère aussi pouvoir surfer sur la dynamique de La République en Marche. Le Président de Région n’a jamais caché sa proximité avec le parti d’Emmanuel Macron depuis que ce dernier dirige la France. Il souhaite désormais avoir le soutien officiel du parti présidentiel en vue des municipales à Saint-Denis. C’est ce qu’il aurait plaidé ce mercredi 20 novembre à Paris à l’occasion d’une rencontre avec un membre de la garde rapprochée du Président de la République.

"Didier Robert a affirmé avoir la meilleure liste pour l’emporter à Saint-Denis. Il a demandé le soutien de La République en Marche", confie un observateur bien informé de la vie politique. Pour l’instant, pas de réponse de la part de Paris mais le président de Région espère bien obtenir l’onction présidentielle.

Tête de liste ou pas ?

Pour l’heure, le doute plane sur le nom de la personne qui conduirait cette liste. Longtemps attendu comme tête de liste, il se dit que Didier Robert aurait finalement décidé de ne pas aller au combat frontalement. Il serait davantage dans l’optique de soutenir une liste, voire d’y figurer en bonne place, mais pas de la conduire. Alors quid de cette tête de liste ? Selon des sources proches de la Pyramide inversée, siège dionysien de la Région, c’est le jeune conseiller régional Vincent Payet qui tiendrait la corde pour ferrailler à Saint-Denis. D’autres noms circulent tels que celui de Jean-Jacques Morel, de Serge Hoarau, ou encore de René Paul Victoria, des personnalités pressenties pour être au moins sur la liste voulue par Didier Robert.

"Didier Robert est prêt à tout sacrifier dans son propre intérêt"

Selon l’analyse d’un habitué des joutes politiques dionysiennes pour qui la démarche de Didier Robert est purement guidée par des "intérêts personnels". "Il manque 60 millions d’euros pour boucler le budget de la Région. Sa collectivité est endettée. Il fait l’objet de plusieurs enquêtes préliminaires. Il se dit que le marché de la digue de la Nouvelle Route du Littoral, d’un montant de 300 millions d’euros sera bientôt résilié. Didier Robert est aux abois. Il est prêt à tout sacrifier dans son propre intérêt", confie notre interlocuteur qui poursuit : "il est prêt à entraîner tout le monde, et toute La Réunion, dans son sillage."

Paris somme Didier Robert de soutenir Joseph Sinimalé

Si le président de Région n’a pas reçu l’assurance d’un soutien de la République en Marche à Saint-Denis, cette rencontre aura permis aux proches d’Emmanuel Macron de demander à Didier Robert de clarifier certains de ses positionnements, lui qui est habitué à brouiller les pistes et à jouer sur plusieurs tableau. C’est ainsi que le patron d’Objectif Réunion qui ne cache pas sa proximité avec Alain Bénard a été sommé d’apporter son soutien au maire sortant, Joseph Sinimalé, qui devrait repartir au combat sur Saint-Paul. Didier Robert voulait de la clarification, force est de constater qu’il en a eu !

www.ipreunion.com

   

19 Commentaire(s)

Joseph, Posté
Didier Robert y courre après une nouvelle collectivité à plumer... il a vidé les caisses au Tampon puis, La Région... maintenant que la collectivité est endettée il faut se retrouver un nouveau mandat ....
Marilou, Posté
Arrête manipule la population et moin en particulier zordi n'a pu la droite ?la gauche ?lo milieu ? lo centre ? et surtout les à côté ð??- arrête manipule Réunionnaises et Réunionnais allons ouvre tout sa na pou ouvert et surtout les futurs Élus lo peuple RÉUNIONNAIS I SOUFFRE ?· le conseil Municipal est là base car les ÉLUS SONT CENSÉS ÊTRE AU PLUS PRÈS DES PERSONNES ARRÊTE PROFITER PARTAGE IN PEU
Meredith, Posté
vincent payet, apparement un jeune plein de dynamisme en politique ! Un renouvellement qui ferait du bien à St Denis.
Roselyne, Posté
Au fait Didier Robert c'est bien le gars président de Région qui à été exfiltré de chez lui à La Montagne dans les beaux quartiers de Saint-Denis par le GIPN pendant la crise des Gilets jaunes pour des menaces sur sa vie .... Wha le gars la pas peur marche tort ... MORT DE RIRE ... vivement lu viens passe la case pour fait porte à porte ... MA DIS A LU SEQUE MI PENSE DE LU ... Un cheval bascule y fouille le trou dans la poche son administré ... ICI AU TAMPON NOU PAYE ENCORE POU LA GESTION DIDIER ROBERT
Sandra, Posté
Son efficacité n'est plus à prouver ....
Mairie du tampon.... route du littoral.... mais c e qui est formidable c'est qu'il doute de rien.....
Briandoht, Posté
L alternance est nécessaire pour la démocratie et remettre St Denis à la déroute sur les rails.
Chistophe, Posté
Si on met un Payettt à la tete de la liste c'est comme si on revenait à l'ere LEGROS
Souvenez vous , toute la famille était employé ( chef de garage , pompier , chef de service et j'en passe )
Alos , c'est le retour à la dynastie des ''Gros Zozo '' Y q"a voir les noms qui circulent même les rats de ville n'en veulent plus
Moltisanti, Posté
Le soutiens de quoi la bas eux-mêmes ont plus du tous la cÃ'te ?£?£?£
FloFlo, Posté
Aidez le , toutes la droites réunies à s'en aller loin loin loin..... avec bécassine ....
Babouk loswoir, Posté
Et moi, qu'est-ce que j'en pense de tout ça, moins de 4 mois du 1er tour en mars de l'année prochaine ?
Tout ce ramdam vole au raz des pâquerettes...
Juste pour un tout petit rappel, au 1er tour de la présidentielle d'avril 2017, le candidat de la République en marche n'a fini qu'en 3ème position, derrière Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. Et, récemment la liste soutenue par LREM, MoDem, Agir, Mouvement Radical de droite, le 26 mai dernier (Jour de la fête des maman en France ) n'a enregistré que 10,5% des suffrages exprimés très loin derrière celle soutenue par le RN (ex FN), avec 31%!
LREM n'a que six élus siégeant au sein du Parlement européen (comprenant 751 euro-députés ).
Emmanuel Macron n'a été élu que pour faire barrage à Madame Le Pen, c'était largement prévisible.
Concernant les municipales, le président de la République et son gouvernement recherchent évidemment un ancrage territoriale afin d'avoir un avenir pour 2022...
S'agissant du chef-lieu, c'est le plus gros réservoir de voix ici, donc tout le monde (politiques) lorgne dessus !
Mais, on est très loin des préoccupations des familles modestes et celles vivants dans la grande précarité, d'une part, et d'autre part personne n'a un projet de redynamisation de cette agglomération diffuse. On étouffe à Saint-Denis: il n'est plus possible de circuler quel que soit le jour ou le moment de la journée. Cette ville est asphyxiée.
La région n'a pas su enlevé ce point noir dans le trafic de grand transit: permettre de franchir directement depuis Ste-Marie jusqu'à la Possession et vice versa: pour tous les modes... Notre territoire est en souffrance depuis des décennies.
Donc, j'ai un peu de mal à accepter qu'on veuille maintenant "prendre une maire" et pas n'importe laquelle, juste pour augmenter ses chances de repasser lors des prochaines élections régionales en mars 2021.
Dans cette histoire, tout le monde utilise ou veut instrumentaliser tout le monde ! Le pire, ils ne connaissent pas la population : ses besoins, ses attentes, ses désirs, ses rêves...
Le monde avance, la Réunion recule (délinquance, violence intra-familiale, vols, alcool au volant, accidents de la route de plus en plus fréquents sur des petites routes, triches abus de biens sociaux, corruption, collusion, ententes illicites, monopoles, concentration économique, faibles revenus, chÃ'mage des jeunes et seniors, faible retraite : certes en fonction cotisations et métiers exercés, durée...).
Quand je marche à Lima (Pérou), ou bien à Christchurch ou à Santa Monica, ou dans les rues d'Amsterdam, de Budapest ou Vienne : je me sens mieux...
Volcan974, Posté
La République En Mensonges j y suis et je ne suis pas, qui suis je? Il doit attendre une protection suite aux bruits des casseroles. Il manque Sinimale Fontaine Benard Lacouture l ex maire de Saint Louis l
Ce sera une belle brochette ah j ai oublié l autre Robert comment intéresser les jeunes à la politique comment dire le tout et son contraire la nomination de Juppe au conseil constitutionnel
Harley Davidson, Posté
Le discours de vincent payet ce lundi à la ccir était d'un niveau cours élémentaire. Il vaut mieux qu'on se marre avec de tel candidat .... life is money Life is travelling, Life is bat karé
Zan rené, Posté
Coup' crocodiles & zébus, amarr' fil toute coulèr, do moun là fini compri ke ou travay pou out l'intérêt et sek out famylle. ANNETTE premiè tour i avale la droite zembrokal - partou la parol sé Aid' à où ek out parti objectif reunion dehor!
Visiteur, Posté
Je pense que morel l'avocat, est un potentiel candidat est aura fière allure
KUNTA KINTé, Posté
C'est Noël avant l'heure et un désastre aux municipales
Frigidaire, Posté
Si ananas va avec Didier c'est comme Bareigts avec Ratenon. De même Jean-Jacques ne peut oublier les coups de Didier.
Macatia, Posté
Quoi, c'est du délire, après avoir mis le Tampon sur la paille puis redressée par TAK, la région dans le rouge, il veut mettre ma commune Saint Denis en faillite. quand est-ce qu'il va arrêter de nous piller pour lui, sa famille et ses amixs? Repose en paix avec tout ce que tu nous pompes en fric et ton APL de 2300 euros par mois.
Depain, depuis son mobile, Posté
c'est la première fois que je regrette d'avoir quitté Saint Denis,c'est avec grand plaisir que j'aurais participé a sa défaite électorale...
CHABAN, Posté
Qu'il cherche des Galets, pour une fois il sera utile.