Lutte contre la conduite addictive :

32 infractions relevées par la gendarmerie entre samedi et dimanche soir


Publié / Actualisé
Dans la nuit de samedi 23 novembre 2019, les militaires de la brigade motorisée de la Rivière Saint-Louis ont procédé sur le secteur de Saint-Leu à un contrôle routier, de 20h à minuit, dans le cadre de la lutte contre les conduites addictives. Au total, 18 infractions, dont 12 alcoolémies et 5 conduites sous stupéfiants ont été relevées. 1 refus de se soumettre au dépistage a également été constaté, tout en remarquant que 5 contrevenants, cumulaient les infractions de conduite sous l'empire d'un état alcoolique doublé d'une conduite sous stupéfiants.
Dans la nuit de samedi 23 novembre 2019, les militaires de la brigade motorisée de la Rivière Saint-Louis ont procédé sur le secteur de Saint-Leu à un contrôle routier, de 20h à minuit, dans le cadre de la lutte contre les conduites addictives. Au total, 18 infractions, dont 12 alcoolémies et 5 conduites sous stupéfiants ont été relevées. 1 refus de se soumettre au dépistage a également été constaté, tout en remarquant que 5 contrevenants, cumulaient les infractions de conduite sous l'empire d'un état alcoolique doublé d'une conduite sous stupéfiants.

Dans la journée de dimanche 24 novembre 2019, de 16h à 19h, la compagnie de Saint-Pierre et la brigade motorisée, ont mis en place un contrôle routier, dans le cadre des "retours pique nique" en vue de sécuriser les axes.

14 infractions, dont 4 alcoolémies et 3 conduites sous stupéfiants, 1 non port de ceinture de sécurité, 1 téléphone, 1 défaut de permis de conduire, 1 défaut d'assurance, 1 défaut de contrôle technique, 1 pneu lisse et 1 non homologation d'échappement ont été relevées.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Did, Posté
Cela fait combien de temps que les contrÃ'les de gendarmerie révèlent des taux d alcoolémie le samedi soir au volant.ds cette vie de stress les gens boivent certains plus que d autred et tuent des gens mais jamais on regarde d ou vient l alcool.il faudrait interdire l alcool ds les boîtes de nuit ou que ces propriétaires de boîtes de nuit soient piursuivis pour complicité .parce que a l heure d aujourd'hui si je donne quelqu un a boire a mon domicile je suis en parti responsable et poursuivie par la justice parce que c moi qui lui est donné à boire.pourquoi pas la boîte de nuit?