Politique :

Municipales 2020 : pas d'inquiétude, Imaz Press n'oublie aucun candidat


Publié / Actualisé
Ce lundi 25 novembre 2019, nous avons publié un article faisant un tour d'horizon des têtes de listes déjà déclarées pour les élections municipales de mars 2020. Il nous a été signalé, à de nombreuses reprises, que certains candidats n'étaient pas mentionnés. Pas d'oubli de notre part, au contraire : le but de cet article n'était pas d'apporter une présentation exhaustive des nombreux candidats aux mairies réunionnaises, mais d'analyser l'échiquier politique en décortiquant les alliances et défiances qui semblent se mettre en place petit à petit (Photo archives rb/www.ipreunion.com)
Ce lundi 25 novembre 2019, nous avons publié un article faisant un tour d'horizon des têtes de listes déjà déclarées pour les élections municipales de mars 2020. Il nous a été signalé, à de nombreuses reprises, que certains candidats n'étaient pas mentionnés. Pas d'oubli de notre part, au contraire : le but de cet article n'était pas d'apporter une présentation exhaustive des nombreux candidats aux mairies réunionnaises, mais d'analyser l'échiquier politique en décortiquant les alliances et défiances qui semblent se mettre en place petit à petit (Photo archives rb/www.ipreunion.com)

Il est bien sûr essentiel de recenser tous les candidats, de gauche, de droite, du centre, en marche ou sans étiquette et cela sera fait de manière exhaustive lorsque toutes les candidatures seront déclarées en préfecture.

Si des internautes nous ont signalé ce qu'ils pensaient être des oublis, c'est avec un zèle tout particulier que la directrice de communication de Mathieu Hoarau, candidat à l'Etang-Salé, nous a sollicités, re sollicités, re re sollcités et re re re sollicités. Au fil des très nombreux mails, messages privés, commentaires et appels, le ton est passé de la demande à la menace.

Sous peine d'alerter "les confrères", "les syndicats" et "les autorités compétentes", la directrice de campagne nous intime l'ordre de parler de son mentor.

Nous imaginons bien, chère madame, que la perspective d'être la future directrice de cabinet de la mairie de l'Etang-Salé - car il est bien sûr certain que Mathieu Hoarau sera élu dès le premier tour -, vous fasse trépigner, mais est-il réellement nécessaire d'en arriver à telles extrémités ?

Evidemment vos menaces ont déclenché un immense éclat... d'effroi au sein de notre rédaction.

Le syndicat national des journalistes va-t-il se fendre d'un communiqué assassin à notre encontre ? Nos confrères locaux, nationaux et internationaux vont-ils éditorialiser sur notre manque criant de compétence ? Le procureur général, la ministre des Outre-mer et le Président de la République vont-ils nous sommer de répondre de notre très grande faute ? Peut-être devrions-nous guetter par nos fenêtres l'arrivée des forces de l'ordre venant nous interpeller...

Bon, pour le moment il n'y a rien de tout cela...

Quoi qu'il en soit, point d'inquiétude, tous les candidats bénéficieront de la couverture médiatique qui leur est due. D'ailleurs, Mathieu Hoarau avait lui-même déjà eu le droit à pas une, mais deux tribunes sur notre site.

Comme quoi, il suffit juste de lire Imaz Press.

La rédaction d'Imaz Press

   

4 Commentaire(s)

Marie étang sale, Posté
Je pense qu'elle a simplement voulu que tout le monde soit cité dans le but de luter contre un éventuel Â" favoritisme Â" à fin de ne pas influencer le choix et de permettre une égale représentation des candidats.
Le ton employé dans cet article me paraît assez radical et virulent.
Les Â" menaces Â" mentionnées dans l'article ne tiennent qu'à votre (vous journalistes) interprétation de celles-ci.
Étaient-ce vraiment des menaces ? Sans preuves nous n'en savons rien.
Elle a peut être été très maladroite dans ses propos, mais cet article encore une fois me paraît très radical et très subjectif.
Il est du devoir des médias d'informer l'opinion publique et une bonne analyse avec tous les candidats auraient été sincère. Seul clain était mentionné comme seul candidat. Ça me questionne vraiment beaucoup en tant que jeune citoyenne en étude de droit.
Mais quand certains articles relèvent d'opinions subjectives pouvant porter atteinte à l'intégrité de la personnes je trouve ça dommage, d'autant plus que l'ordre public n'entre ici pas en jeu.
De plus, en commentant la page de mr clain j'ai été supprimé et bani de sa page. Ça en est en plus interrogeant.

Mais liberté de la presse oblige..
Ce n'était que mon humble avis.
Jean Philippe Desby, Posté
Ce qui compte en démocratie c'est de dire ce que l'on a l'intention de faire si on est élu avec une majorité de conseillers municipaux, ensuite pendant six ans de faire réellement ce qu'on a promis durant la campagne. Si jamais on y arrive pas : il faut avoir le courage et la décence de démissionner.
Cela ne sera pas aisé d'être maire ou adjoint au maire pour la période à venir, cela sera même très compliqué...
Que les médias parlent ou parlent de tel ou telle autre future tête de liste dans tel village de 5000 habitants ou petite ville de 12 000, voire dans de gros bastions de plus de 60 milles habitants, ce n'est pas là-dessus que se forge une opinion ou que naît la confiance envers un candidat ou une candidate ou intention de candidature... Intéressez vous à l'électorat (ses attentes, ses besoins, ses rêves...).
L'électeur doit aussi "grandir" et avoir plus que jamais son libre arbitre.
Volcan974, Posté
J espère qu il n est pas un pro ROBERT D.?
Marilou, Posté
Super