Plusieurs opérations réalisées dans la nuit :

A l'approche des fêtes de fin d'année, la police renforce les contrôles routiers


Publié / Actualisé
Entre ce vendredi 29 et samedi 30 novembre 2019, la Police nationale a réalisé de nombreux contrôles routiers, à Saint-Denis et Saint-Pierre. De nombreuses conduites sous l'empire d'un état alcoolique, défauts d'assurance ou de permis et utilisation d'un téléphone portable au volant ont été constatés. Deux véhicules ont été immobilisés, et un conducteur a été conduit au commissariat. La police précise quà l''approche des fêtes de fin d'année, les contrôles sont renforcés. Nous partageons avec vous leur communiqué détaillant les infractions relevés.
Entre ce vendredi 29 et samedi 30 novembre 2019, la Police nationale a réalisé de nombreux contrôles routiers, à Saint-Denis et Saint-Pierre. De nombreuses conduites sous l'empire d'un état alcoolique, défauts d'assurance ou de permis et utilisation d'un téléphone portable au volant ont été constatés. Deux véhicules ont été immobilisés, et un conducteur a été conduit au commissariat. La police précise quà l''approche des fêtes de fin d'année, les contrôles sont renforcés. Nous partageons avec vous leur communiqué détaillant les infractions relevés.

"Les effectifs du SIAAP ont réalisé hier, vendredi 29 novembre, plusieurs contrôles routiers. Certains visaient plus spécifiquement à réprimer des infractions liées à des enjeux majeurs de sécurité routière (GSM, pousse, deux roues).

Hier matin, les policiers motocyclistes ont ciblé tant à Saint-Denis qu'à Saint-Pierre les usagers circulant en deux-roues motorisés. Le dernier accident mortel, en zone de compétence police, concerne en effet, ce type d'usager particulièrement vulnérable. A St Pierre, les effectifs de la Formation Motocyclistes ont formalisé sept contraventions (quatre conduites avec un téléphone tenu en main, une circulation sur voie cyclable, une avec usage d'un kit oreillette et un non respect de signalisation).

Ils ont également formalisé trois procédures délictuelles (deux défauts de permis moto et un défaut d'assurance) justifiant deux immobilisations avec mises en fourrière immédiate.

Dans le même temps, un binôme motocycliste de St Denis a constaté sur cette circonscription neuf contraventions (défaut de port de gants, circulation d'un cyclomoteur malgré une mesure d'immobilisation, pneu dépourvu de sculpture, téléphone au volant...). Le conducteur d'un deux-roues HONDA 125 PCX s'avérant circuler sans permis ni assurance a été conduit au commissariat. Objet d'une procédure, il sera convoqué de nouveau afin de s'expliquer, son véhicule faisant l'objet d'une immobilisation.

Toujours le matin et sur Saint-Denis, trois effectifs du Groupe de Sécurité Routière relevaient vingt-trois infractions dont sept conduites en tenant un téléphone, cinq défauts de contrôle technique et un défaut de ceinture.   

Parmi les autres contrôles réalisés, l'un dans la nuit de vendredi à samedi visait à sécuriser le Boulevard Léopold Rambaud à Saint Denis. Aucune manifestation de course motorisée non autorisée n'a été constatée par la dizaine de policiers de la Section de nuit et du Groupe de Sécurité Routière. Le week-end, leur action sur ce boulevard est récurrente. Une quinzaine d'infractions sera constatée, dont des absences documentaires et des non-conformités de plaques minéralogiques, de feux ou encore une circulation en agglomération avec les feux anti-brouillard.

Il reste surprenant de constater que, malgré une présence affichée et annoncée des forces de police sur les routes et particulièrement à cet endroit, plusieurs infractions  particulièrement graves aient été constatées. Ainsi, suite au dépistage d'une quarantaine d'usagers, deux conduites liées à une alcoolémie délictuelle ont été relevées, avec les taux mesurés de 0,69 et 0,74 mg/litre d'air expiré (soit respectivement 1,39 et 1,48 l/litre de sang). Les permis des conducteurs ont été retenus en attente de suspensions administratives.

Le conducteur d'un VW Golf présentait un certificat d'immatriculation conforme à celle apparente et au modèle de son véhicule. Les investigations techniques opérées sur place révélaient que le véhicule contrôlé avait en fait une autre immatriculation et était considéré comme gravement accidenté. Une procédure pour circulation pour fausse plaque était ouverte afin de déterminer les conditions précises de mise en circulation du véhicule. Ce conducteur circulait par ailleurs sans assurance. Il était présenté à l'Officier de Police Judiciaire.

Moins de deux heures de contrôle sur un site connu pour en faire régulièrement l'objet, onze contraventions, quatre délits dont deux liés à l'alcool, deux véhicules immobilisés, deux permis retirés...

Les forces de police resteront particulièrement vigilantes concernant les usagers circulant sur ce boulevard sans précaution ou au moyen de véhicule non conforme, hors de tout cadre règlementaire strictement défini.

A l'approche des fêtes de fin d'année, plus généralement, les contrôles se poursuivront, en semaine et pendant les périodes de congés."
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !