Ça s'est passé cette semaine sur Imaz Press :

Municipales, embouteillages, dengue, esclaves marrons, travail dominical


Publié / Actualisé
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 25 novembre au vendredi 29 novembre 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 25 novembre : le bal des candidatures est bien lancé
- Mardi 26 novembre : la décongestion des routes ce n'est pas pour maintenant
- Mercredi 27 novembre : La Réunion attaquée par un deuxième type du virus de la dengue
- Jeudi 28 novembre : une erreur de communication et l'hommage aux esclaves marrons tourne à la polémique
- Vendredi 29 novembre : travail dominical, la loi est respectée mais à quel prix
Retour sur les actualités qui ont marqué la semaine du lundi 25 novembre au vendredi 29 novembre 2019 sur Imaz Press :

- Lundi 25 novembre : le bal des candidatures est bien lancé
- Mardi 26 novembre : la décongestion des routes ce n'est pas pour maintenant
- Mercredi 27 novembre : La Réunion attaquée par un deuxième type du virus de la dengue
- Jeudi 28 novembre : une erreur de communication et l'hommage aux esclaves marrons tourne à la polémique
- Vendredi 29 novembre : travail dominical, la loi est respectée mais à quel prix

• Lundi 25 novembre - Le bal des candidatures est bien lancé

A la fin d'année fleurissent les flamboyants et poussent les letchis, pour le plus grand bonheur des Réunionnais qui voient poindre l'été, les fêtes de fin d'année et toutes les joyeusetés qui vont avec. Fait plus ponctuel, la fin d'année, c'est aussi la période des déclarations de candidatures pour les municipales de 2020. Autant les letchis peuvent accuser du retard pour la saison, autant les candidats, eux, sont déjà dans les starting block. Tour d'horizon des communes à fort enjeu et des candidats déclarés.

• Mardi 26 novembre - Routes : la décongestion, ce n'est pas pour maintenant

Comme chaque matin et chaque soir, les routes réunionnaises sont embouteillées, congestionnées, asphyxiées. Impossible de prendre son véhicule sans voir poindre le spectre des ralentissements quotidiens. Ne parlons même pas en cas de pluie ou d'accident, la route devient alors un parcours du combattant, et même les chemins alternatifs censés être des " raccourcis " n'ont alors plus d'utilité. En parallèle, l'usage du transport en commun peine à se développer, certainement faute de moyen alternatif au bus. Les projets routiers sont quant à eux au ralenti, à l'image du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Tout cela au grand dam des usagers de la route

• Mercredi 27 novembre - Dengue : La Réunion attaquée par un deuxième type du virus

Ce mercredi 27 novembre 2019 marque la Journée départementale de lutte contre la dengue. Alors que l'été austral est entamé, les services sanitaires et administratives alertent sur la reprise de l'épidémie, alors qu'on estime que 75 000 personnes ont contractées la dengue depuis 2019 – dont 24 850 cas autochtones avérés. L'inquiétude est renforcée par l'apparition d'un deuxième type à La Réunion : désormais, ce sont les types 1 et 2 qui circulent dans l'île.

• Jeudi 28 novembre - Erreur de communication : l'hommage aux esclaves marrons tourne à la polémique

Les réseaux sociaux sont de nouveau montés au créneau ces mardi 26 et mercredi 27 novembre 2019. En cause cette fois-ci : une publication de l'Office de tourisme de l'Est, qui proposait de vivre pendant deux heures "l'expérience d'un esclave en fuite (le marronnage) sur le site de Mare à Poule d'eau à Salazie". La formulation est mauvaise et porte largement à confusion. Mais dans la réalité des faits, cette représentation est en fait une pièce de théâtre, de qualité qui plus est.

• Vendredi 29 novembre - Travail dominical, la loi est respectée mais à quel prix

C'est acté depuis le 18 novembre dernier : les magasins Monsieur Bricolage doivent désormais fermer le dimanche après-midi, voire toute la journée en fonction des communes. Une bonne nouvelle pour la CGTR qui a saisi le Tribunal de Grande Instance. Une mauvaise pour les étudiants et employés volontaires qui travaillent en fin de semaine afin d'arrondir les fins de mois. Ce vendredi 29 novembre ils font front devant la préfecture pour exprimer leur colère. Certes l'arrêté préfectoral (de 1966) est respecté, mais à quel prix ? Cette affaire est un symbole, celle du travail dominical, quand beaucoup ont décidé à la place des autres que le dimanche était réservé à la famille et au repos.

www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !