Fêtes de fin d'année :

La pêche aux langoustes interdite jusqu'au 31 mars


Publié / Actualisé
À l'approche des fêtes de fin d'année, la Direction de la mer Sud océan Indien (DMSOI) rappelle qu'il est interdit de pêcher les langoustes durant leur période de reproduction dans les eaux maritimes bordant La Réunion. La période d'interdiction de pêche et de vente des langoustes s'étend du 1er décembre au 31 mars inclus. Elle correspond à la période de fécondation et d'incubation, comme en témoigne la présence de femelles grainées, qui portent des oeufs. Cette interdiction concerne les professionnels comme les plaisanciers et tous les modes de pêche en mer, elle permet de soutenir la capacité de reproduction de l'espèce et ainsi de concourir à la durabilité de la pêche. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration Réserve marine)
À l'approche des fêtes de fin d'année, la Direction de la mer Sud océan Indien (DMSOI) rappelle qu'il est interdit de pêcher les langoustes durant leur période de reproduction dans les eaux maritimes bordant La Réunion. La période d'interdiction de pêche et de vente des langoustes s'étend du 1er décembre au 31 mars inclus. Elle correspond à la période de fécondation et d'incubation, comme en témoigne la présence de femelles grainées, qui portent des oeufs. Cette interdiction concerne les professionnels comme les plaisanciers et tous les modes de pêche en mer, elle permet de soutenir la capacité de reproduction de l'espèce et ainsi de concourir à la durabilité de la pêche. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration Réserve marine)

Les contrevenants qui ne respectent pas cette période d’interdiction mettent donc la ressource en péril et s’exposent par conséquent à des amendes pouvant aller jusqu’à 22.500 euros (cf. article L945-4 du code rural et de la pêche maritime), la confiscation des navires et engins de pêche et à des poursuites devant les tribunaux.

Pour les autres espèces, les pêcheurs sont invités à consulter la réglementation en vigueur avant toute sortie de pêche. Il est notamment rappelé que toute commercialisation des produits de la pêche de loisir est interdite et que les pêcheurs de loisir doivent procéder au marquage de leur capture par l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale. Acheter en connaissance de cause des produits issus de la pêche de loisir est un délit passible également de 22 500 euros d’amende.

Plus d'informations sur le site internet de la direction de la mer.

   

1 Commentaire(s)

Jacques, Posté
Il y aura toujours des abrutis pour braconner, ceux-la même qui viendront pleurer en disant : Il n'y en a plus maintenant...
Comme pour les bichiques, les anguilles, les chevrettes, etc...