Municipales 2020 :

Saint-Paul : Joseph Sinimalé en rassembleur de la droite et du centre (en apparence)


Publié / Actualisé
Un parfum d'union de la droite régnait ce dimanche 1er décembre à Saint-Paul où Joseph Sinimalé, a lancé sa campagne en vue des élections municipales de mars 2020. En effet, tous les ténors de la droite et du centre étaient présents pour apporter leur soutien au maire sortant, de Michel Fontaine à Nassimah Dindar en passant par Cyrille Melchior, Jean-Paul Virapoullé, Michel Dennemont, Jean-Luc Poudroux ou encore Didier Robert, lui qu'on dit proche d'autres candidats à ces municipales.
Un parfum d'union de la droite régnait ce dimanche 1er décembre à Saint-Paul où Joseph Sinimalé, a lancé sa campagne en vue des élections municipales de mars 2020. En effet, tous les ténors de la droite et du centre étaient présents pour apporter leur soutien au maire sortant, de Michel Fontaine à Nassimah Dindar en passant par Cyrille Melchior, Jean-Paul Virapoullé, Michel Dennemont, Jean-Luc Poudroux ou encore Didier Robert, lui qu'on dit proche d'autres candidats à ces municipales.

Le coup d’éclat de Joseph Sinimalé

Sur le podium ce dimanche matin à Saint-Paul, tous les ténors ainsi que plusieurs maires et parlementaires de la droite et du centre étaient présents afin d’adouber Joseph Sinimalé, candidat à sa propre succession dans la commune balnéaire.

L’élu de 76 ans signe ainsi un véritable coup d’éclat à 4 mois des municipales, et ce, alors que tout le monde pensait cette union de la droite et du centre impossible. En effet, c’est une image qu’on n’avait plus vue depuis 2017 et la poussive union lors des élections sénatoriales. Union qui a ensuite volé en éclat à l’occasion de l’élection de Cyrille Melchior à la présidence du Conseil départemental.

Depuis, Didier Robert, président de Région, ne mange plus un grain de sel, ni avec Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre, ni avec la sénatrice Nassimah Dindar. Les retrouver sur le même podium aux côtés de Joseph Sinimalé constitue donc un véritable exploit.

Le maire de Saint-Paul aura même réussi le pari de faire venir le sénateur Michel Dennemont, un des représentants majeurs de La République En Marche à La Réunion. Les Républicains main dans la main avec LREM, c’est une image rare qui mérite d’être soulignée.

Tous ont apporté leur soutien sans réserve à Joseph Sinimalé, vantant les qualités humaines du candidat, et appelant les candidats tentés de faire cavaliers seuls d’opter pour le rassemblement derrière le maire sortant. Dans le viseur, Sandra Sinimalé, Yoland Velleyen, Fabrice Marouvin ou encore l’ancien maire Alain Bénard qui ont tous des velléités de se lancer dans la batailles des municipales.

Même Didier Robert, que l’on dit proche d’Alain Bénard et de Fabrice Marouvin, a appelé à l’union derrière Joseph Sinimalé. Discours de façade ou appel sincère ? Il est fort possible en tout cas que le rappel à l’ordre récent des proches d’Emmanuel Macron vis-à-vis de Didier Robert, l’intimant de soutenir Joseph Sinimalé lors de ce scrutin, ait fait son petit effet.

Une union de circonstance

Assiste-t-on à la renaissance de l’union de la droite et du centre qui avait fait son succès de 2014 à 2017 ? C’est fort peu probable. En effet, si Joseph Sinimalé a réussi ce coup de force sur Saint-Paul, il est difficile d’envisager que cela puisse se reproduire dans les autres grandes communes telles qu’à Saint-Denis où Nassimah Dindar pourrait retrouver sur sa route une liste conduite ou soutenue par Didier Robert.

A Saint-André où Jean-Marie Virapoullé brigue la municipalité, il se dit que Serge Camatchy et Sylvie Moutoucomorapoullé auraient les faveurs du président de Région. De même à Saint-Pierre où Michel Fontaine n’attend certainement pas le soutien du patron d’Objectif Réunion. Même situation au Tampon où André Thien Ah Koon sera opposé à la députée Nathalie Bassire, soutenue ouvertement par Didier Robert qui avait d’ailleurs fait le déplacement pour l’inauguration de sa permanence de campagne.

Bref, si l’union de la droite et du centre sera certainement possible dans certains territoires, il est fort à parier que ces municipales offriront d’âpres combats au sein de cette famille politique.

www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Mi crois, Posté
Mi crois que Didier y fé vraiment sini et pas les autres. Il a besoin des maires ensuite. Mais ces pas le bon cheval si ki il mise
MACRON, Posté
Le président lors de son passage à saint-paul aide sini, pas mal.
SINI MACRON
Thomas, Posté
Ce zembrocàl est de façade
Comment élire un candidat qui ne sait pas s'exprimer lorsque qu'il faudra défendre des dossiers?
Au fait quels projets sont sortis lors de sa mandature?
Joseph, Posté
Madame Bello a une droite divisée par Didier Robert contre elle .... il a retourné sa veste voyant que les menaces contre les maires installés ne marchaient pad
Joseph, Posté
Didier Robert y soutient Fabrice Marouvin en dessous . Le gars la prepare terrain dans cabinet la Région avec Didier.
Voici voilà, Posté
Une assemblée grotesque de dinosaures gavés aux aides européennes , une palanquée de mise en examen ! Clownesque !
Exposition, Posté
Le patron de la pyramide est tellement isolé qu'il fait pour tous les candidats, tous les candidats. Il appuie Bénard, car ses lieutenants de l'école militaire sont depuis 1 an à pied d'oeuvre aux côés de BENARD, puis marouvin puis sini. Lu conné bien son jeu, et le 1èr qui sera devant lu va dit que c'est lu l'a fé toute le travail! Rémy sans famille , quel avenir????