Le dossier est en cours d'instruction :

Plusieurs maisons construites en pleine zone rouge à La Possession


Publié / Actualisé
Au pied du chemin des Anglais à La Possession se trouve un amas de maisons, qui formeraient presque aujourd'hui un petit quartier. Problème : ces constructions ont été faites en pleine zone rouge, exposée à des risques naturels selon la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL). Et la mairie de La Possession le dit clairement, il n'y a eu aucun permis de construire pour ces maisons. Au coeur de ces constructions, deux propriétaires en profond désaccord. Si le premier s'estime envahi dans la plus grande injustice, l'autre affirme être dans son droit et nie toute construction illégale. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Au pied du chemin des Anglais à La Possession se trouve un amas de maisons, qui formeraient presque aujourd'hui un petit quartier. Problème : ces constructions ont été faites en pleine zone rouge, exposée à des risques naturels selon la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL). Et la mairie de La Possession le dit clairement, il n'y a eu aucun permis de construire pour ces maisons. Au coeur de ces constructions, deux propriétaires en profond désaccord. Si le premier s'estime envahi dans la plus grande injustice, l'autre affirme être dans son droit et nie toute construction illégale. (Photos rb/www.ipreunion.com)

L'affaire pourrait ressembler à simple histoire de voisinage : deux propriétaires s'accusent mutuellement de constructions et d'aménagements malhonnêtes dans la zone dite de l'Entrée du Tunnel, au début du chemin des Anglais à La Possession.

Mais l'affaire dépasse le simple litige car aujourd'hui la DEAL s'en mêle, et pour cause : la zone concernée est située en zone rouge du Plan de Prévention des Risques (PPR) inondation et mouvements de terrain de la commune de La Possession.

Cadastre, 17 février 2018

C'est un habitant qui donne l'alerte. En 2008 il hérite de la maison de ses parents, après leur décès. Cette habitation, construite depuis longtemps, est en zone rouge, mais elle n'a pas à subir de démolition. "On ne vise pas les maisons construites avant 2012, il y a prescription" nous explique Joël Cadudal, responsable de l'Antenne Ouest de la DEAL. Quatre maisons sont concernées, et restent donc hors d'atteinte.

Celle de l'habitant en question fut achetée en 1991 par ses parents et a été construite dans les années 1970 selon lui. Il n'emménagera dans la maison qu'en 2014. Avant cette date officielle, le Possessionnais fait plusieurs allers retours et très vite il se rend compte que quelque chose cloche sur les terrains d'à côté.

Des chantiers sont en route, des maisons de tôle commencent à sortir de terre. "Depuis le décès de mes parents il n'y a eu aucun frein" nous raconte-t-il. Très vite les parcelles qui lui font face se transforment en "village entier". Aujourd'hui 5 ou 6 maisons de fortune sont construites. Et le Possessionnais l'affirme haut et fort : "sans permis de construire". 

20 personnes, 1 famille, 0 permis de construire

"Ces constructions ont été faites sans autorisation du service urbanisme de la mairie, aucun permis de construire n'a été délivré", confirme Leïla Dufner, directrice du pôle Aménagement à La Possession. "En zone urbaine, ce type de construction illégale est régularisable, mais en zone rouge comme ici on fait appel aux services de l'Etat."

C'est là qu'intervient la DEAL, qui conforte la position du voisin donnant l'alerte. Pourtant cela ne fut pas immédiat.

Dès 2015, après son installation officielle dans la maison de ses parents, il affirme avoir multiplié les courriers envoyés à la mairie de La Possession. "Les maisons ont eu le temps d'être finies, de nouvelles sont sorties de terre", regrette-t-il.

"On était bien au fait", confirme Leïla Dufner, qui estime de son côté que "dès que la commune a été alertée sur ces constructions illégales, nous avons contacté la DEAL". Si l'affaire a pris du temps, c'est à cause "des délais de procédure" ajoute-t-elle.

D'autres riverains se seraient également plaints de ces nombreuses installations. Aujourd'hui une vingtaine de personnes de la même famille vivent sur place, réparties dans 5 ou 6 maisons.

Le riverain qui lance l'alerte est dépassé aujourd'hui. "Je me fais réveiller à 6h du matin, j'entends des tractopelles, des chiens, de la musique, des pétards, il y a des cabris sur la falaise qui font tomber des cailloux…"

"La DEAL est mal renseignée"

Bien évidemment le principal intéressé nie toute illégalité. Documents en main, le propriétaire des parcelles affirme avoir eu l'autorisation de la mairie. "Vous voyez, c'est une enveloppe de La Possession" nous dit-il. Certes, mais à l'intérieur, un seul et unique document de construction. Il s'agit d'une "déclaration de travaux exemptés de permis de construire".

Le document date de juillet 2007, il est effectivement tamponné par la mairie mais il s'agit d'une "modification de l'aspect extérieur d'une construction existante" (façade et toiture) et donc de simple aménagement, pas d'une construction nouvelle.

"Les maisons étaient toutes déjà construites depuis longtemps" affirme le principal intéressé. Impossible puisque la DEAL parle bien de 4 maisons avant 2012. Les autres n'ont donc pas lieu d'être. "La DEAL est mal renseignée" affirme le propriétaire aux multiples maisons.

DEAL qui a pourtant dressé trois procès-verbaux sur cette unité foncière, nous indique Joël Cadudal. Une construction a même été verbalisée et a fait l'objet d'un arrêté d'interruption de travaux (AIT).

Espace plus que classé

Le responsable de l'Antenne Ouest de la DEAL complète en lisant tout ce qui fait de cette zone un quartier totalement inconstructible : "c'est un espace classé 'préservation zone naturelle et paysage', on se trouve au début du chemin des Anglais qui est inscrit au patrimoine historique de La Réunion depuis 2014, et c'est un espace naturel classé 'espace remarquable du littoral' dans le plan de l'urbanisme".

Il s'agit aussi et surtout d'un terrain situé en zone rouge du Plan de Prévention des Risques (PPR) de 2012, revu et approuvé le 13 juillet 2018 par arrêté préfectoral. "Ces zones sont inconstructibles car exposées à des risques naturels."

Plan de prévention des risques (PRR), 15 novembre 2012

Joël Cadudal le dit : "cette zone bénéficie quand même d'un certain nombre de couches de protection". Pourtant les constructions se poursuivent, même si le propriétaire des parcelles nie toute construction. "On connaît bien ce site et nous sommes en totale collaboration avec la mairie sur ce dossier."

Selon plusieurs sources croisées, le propriétaire, du haut de sa lignée bien installée dans la zone, est également considéré comme "un personnage assez obtus" et qui continue ses installations malgré l'intervention des services de l'Etat.

Démolitions possibles

Aujourd'hui le dossier est en cours d'instruction pour une prochaine audience du Tribunal de Grande Instance (TGI) de La Réunion. "Ce sera au procureur de décider, mais puisqu'aucune régularisation n'est possible, on peut demander dans ce cas la démolition des habitations."

Selon Joël Cadudal, une trentaine d'habitations de ce type finissent au tribunal dans l'Ouest, "entre 70 et 80 sur toute La Réunion", ajoute-t-il.

Pour le propriétaire, c'est insensé. "Il y a des familles dans ces maisons, une dizaine d'enfants…" Du côté du service Aménagement de La Possession, on garantit que les familles seront aidées "le temps de trouver une solution de relogement".

A la fin de notre entretien avec lui, le propriétaire tente quand même quelques explications sans pour autant avouer les maisons construites illégalement. Il affirme alors qu'il essaie "d'aider" les membres de sa famille en leur offrant un toit. "Vous savez c'est difficile de se loger aujourd'hui, les loyers sont trop hauts." Une justification qui risque de ne pas suffire devant le TGI.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Justice, Posté
Dans les hauts de la possession le dos d'âne il y a beaucoup de maison en zone rouge
Sergio Foutan, Posté
Plusieurs cazes. Après 2010 ??? Espace ravine dangereux, chemin des anglais grand raid, littoral, zone boisement sans défricher, coeur de parc terla à coté. Néna la digue NRL devant la ravine là, non ? Et mwin mi gagn pas faire une extension de mon caze car mon jardin est en zone agricole. Ah ah ah. La police lé sérieux seulement. Bravo. Nou lé en France vraiment ? Regarde la Marianne et garde ton fièrté un peu !
Doudou, Posté
ce qu,il faut comprendre , c'est que le PPR de la possession a été mis en application très récemment; peut être que ces maisons ont été construites avant ce ppr , c'est a dire en toute légalité ;par contre en ce moment, il ne pourrait etre délivrer un permis dans cette zone . donc sujet très sensible et très compliqué à régler .
Pirouet, Posté
qui leur à installé l'eau , edf , le tel , une adresse adressage c'est bien avec l'accord des politiques de cette commune