Grève du 5 décembre :

Opérations escargots : "on ralentit mais on ne bloque pas" garantissent les gilets jaunes


Publié / Actualisé
Les gilets jaunes prévoient plusieurs opérations escargots à l'occasion de la grève générale du 5 décembre. De quoi inquiéter les Réunionnais qui ont encore en mémoire les blocages des mois de novembre et décembre... Certains hésitent même à aller manifester comme prévu à Saint-Denis vu les conditions de circulation, qui s'annoncent difficiles. Pourtant les gilets jaunes se veulent rassurants : pas de panique, selon eux il s'agit surtout de "ralentir" le trafic, et non pas de le paralyser. Quoi qu'il en soit, il faut se préparer. Les opérations escargots commenceront aux alentours de 7h30 et les entrées Ouest et Est du chef-lieu s'annoncent encore plus congestionnées que d'habitude.
Les gilets jaunes prévoient plusieurs opérations escargots à l'occasion de la grève générale du 5 décembre. De quoi inquiéter les Réunionnais qui ont encore en mémoire les blocages des mois de novembre et décembre... Certains hésitent même à aller manifester comme prévu à Saint-Denis vu les conditions de circulation, qui s'annoncent difficiles. Pourtant les gilets jaunes se veulent rassurants : pas de panique, selon eux il s'agit surtout de "ralentir" le trafic, et non pas de le paralyser. Quoi qu'il en soit, il faut se préparer. Les opérations escargots commenceront aux alentours de 7h30 et les entrées Ouest et Est du chef-lieu s'annoncent encore plus congestionnées que d'habitude.

Quatre opérations escargots sont prévues sur l'île ce jeudi 5 décembre : plusieurs convois pour rejoindre Saint-Denis partant de Saint-André pour l'Est, et de Saint-Paul et du Port pour l'Ouest, et un convoi vers Saint-Pierre sans lieu précis annoncé. Un rassemblement est prévu sur le MacDonald's de Saint-Pierre dans tous les cas à partir de 7h.

"Je suis retraitée et j'aurais aimé y aller, mais étant donné que les gilets jaunes vont faire une opération escargot, et que cela va générer de gros embouteillages, je préfère rester chez moi..." commente une internaute sur notre site. Appeler à manifester et gêner la circulation, cela peut en effet sembler un peu contradictoire.

Lire aussi : Allez-vous participer à la grève du 5 décembre ?

Une voie sur deux d'occupée

"Les gens se prennent la tête pour rien", estime Victor, un gilet jaune de l'Ouest. Lui participera au convoi de Saint-Paul. "Il y a des bouchons tous les matins à Saint-Paul, ce ne sont pas les gilets jaunes qui vont créer des embouteillages", estime-t-il. Le trafic s'annonce quand même plus congestionné que d'habitude.

Cette quadruple opération escargot est davantage un "ralentissement" nous explique Kévin, qui partira de l'autre côté de l'île, à Saint-André. "Il n'y aura pas de blocage total de la circulation." De fait, seule la voie de gauche sera utilisée, celle de droite sera laissée libre. La bande d'arrêt d'urgence aussi sera libérée pour les véhicules de secours ou les forces de l'ordre. Par ailleurs, les gilets jaunes envisagent de rouler à une vitesse de 50-60 km/h pour garder une cadence, sur la Route du Littoral du moins.

Une action "nécessaire"

"Les gens seront juste un peu en retard à leur travail", ajoute Victor. "On veut les rassurer : pas de panique, ce sera simplement un convoi un peu lent avec des gilets jaunes aux fenêtres, des drapeaux, des klaxons. Mais ça roulera quand même." Pour lui, le message c'est aussi : "allez manifester plutôt que travailler", bien que chacun ait le choix de faire grève ou non. "C'est nécessaire pour montrer notre mécontentement contre la politique anti-sociale du gouvernement."

Pour Kévin, "depuis un an, rien ne change, il faut bien faire monter la pression, mais sans aller dans la violence ou l'agressivité pour autant". D'où le choix d'une opération escargot. Méthode plus coup de poing qu'une simple manifestation, mais plus douce que les blocages et barricades connues par le passé.

Une matinée chargée

Les convois seront encadrés par des cortèges de sécurité, assurés par les gilets jaunes eux-mêmes. Certains membres de l'intersyndicale auraient également faire part de leur envie de participer aux convois pour rejoindre Saint-Denis, selon les gilets jaunes contactés. Les opérations escargots ont en tout cas été signalées à la préfecture.

Les rendez-vous sont donnés vers 7h pour des départs de cortège aux alentours de 7h30, en visant une arrivée sur Saint-Denis (ou Saint-Pierre) autour de 9h, début officiel de la manifestation devant la préfecture. Un point/débat sera organisé à l'issue de la manifestation pour discuter des revendications brandies pendant cette grève générale.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Cristelle, Posté
Je soutiens les gilets jaunes... tant que cela ne sont pas des gens de la commune.
Tofolo, Posté
Sans les grévistes si décrié par certain nous n'aurions pas la semaine de 5 jours, 35 heures et 5 semaines de congés, ni de sécurité sociale etc etc etc
Colère, Posté
C'est du grand n'importe quoi!!!!
Je trouve cette opération escargot stupide car les gilets jaunes risquent d'obtenir le même résultat que les flics lors de la visite de Macron, à savoir que ceux qui veulent se rendre à la manif en seront empêchés! En ce qui me concerne, j'ai 66 ans et je ne tiens pas à être bloquée pendant des heures dans une voiture surchauffée avant de manifester pendant 2 heures en plein soleil et je ne vois pas non plus de quel droit on m'empêcherait d'aller manifester alors que cela fait longtemps que je l'ai décidé! Est-ce que les GJ sont capables de réfléchir, de temps en temps? Qu'est-ce qui leur interdit de se joindre simplement à nous ce jour-là et les jours suivants? Quant à ceux qui avancent l'argument qu'il y a des bouchons tous les jours, je répondrai que je n'ai jamais été gênée pour me rendre au Petit Marché de Saint Denis pour participer à une manif à 9h30! Pourquoi les GJ ne se sont-ils pas plutÃ't rendus devant les supermarchés pour gêner les opérations commerciales du Black Friday par exemple, s'ils tenaient à tout prix à se démarquer de notre manif ?
Jacques, Posté
Les gilets jaunes, ou la quintessence de la bêtise, leur intervention va totalement décrédibiliser ceux qui grèvent pour la réforme des retraites.
Jusqu'au trognon, ils nous feront iechr !
Happy Man, Posté
Alors là on aura tout vu ! les gars, ils vont bloquer ceux qui veulent aller à la manif. Mais qui a eu cette génial idée !!! (ah pardon, ils vont juste ralentir et faire seulement 30 km de bouchon)
PANIQUE, Posté
Aller manifester pour être bloqué par ces fameux gilets jaunes, trop de mauvais souvenirs de ces gens là, il vaut mieux rester chez-soi, on sera plus en sécurité, à vouloir gagner ,l'économie va prendre encore un coup, les petites entreprises vont périr, surtout en cette fin d'année, les syndicats s'en fichent des petites entreprises, leurs buts c'est de faire descendre des gens dans la rue et encaisser l'argent des cotisants.
Luca98, Posté
A tous ceux qui ne comprennent pas l'opération escargot prévue, l'article résume bien les choses, les bouchons sont déjà là tous les matins, arrêtez de trouver toutes les excuses du monde pour rester chez vous. C'est vos retraites qui sont attaquées, pas juste celles des gilets jaune sou des syndicats...
Et puis on ne sort pas le 5 dec pour une seule manif, on sort pour lancer une grève générale reconductible qui paralyse l'économie du pays de manière à forcer le gouvernement à retirer le plus vite possible son projet de réforme de la retraite complètement injuste.
Si tout le monde sort la première journée c'est plié rapido, par contre si vous restez chez vous de peur des bouchons vous risquez de vous prendre 2 semaines de grosses perturbations, réfléchissez bien ;)
Allez, à demain aux manifs (st pierre ou st denis)
Routierquotidien, Posté
kan ou fait 3h temps tous les jours...ou la pas envi d etre bloquée par Zilets Zefs Jaunes...
Un zour greve et bonna i vent enlev a out liberté!!!!
Donc Taille Zaune, laisse a nou notre droit demain...sinon va mal passer
Anti taille zaune, Posté
Oui.. Nous la vu le année dernière..
Mi V manifester et la zot il ça fait chier do mound.. On aura tout vu