La Fondation Abbé Pierre continue de se mobiliser :

A La Réunion, au moins 305 personnes sont sans domicile


Publié / Actualisé
Ce vendredi 6 décembre 2019, la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre à Saint-Denis signait le renouvellement du Contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens, à hauteur de 534 milles euros. L'État, à travers la sous-préfète Isabelle Rebattu, les associations gestionnaires de la Boutique Solidarité de Saint-Pierre (AREP) et de Saint-Joseph (Emmaüs Grand Sud) et la Fondation Abbé Pierre étaient présents.
Ce vendredi 6 décembre 2019, la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre à Saint-Denis signait le renouvellement du Contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens, à hauteur de 534 milles euros. L'État, à travers la sous-préfète Isabelle Rebattu, les associations gestionnaires de la Boutique Solidarité de Saint-Pierre (AREP) et de Saint-Joseph (Emmaüs Grand Sud) et la Fondation Abbé Pierre étaient présents.

Cet espace, dédié aux personnes sans domicile ou mal logées, accueille quotidiennement une centaine de personne. Repas, sanitaires, aides administratives et médicales... Sont mis à disposition du public.

Aujourd'hui, à La Réunion, ce sont au moins 305 personnes qui sont sans abris selon les estimations. C'est sans compter les 18 000 personnes à vivre dans des logements indignes. Une situation à laquelle Isabelle Rebattu, sous-préfète chargée de mission cohésion sociale et jeunesse, souhaite mettre un terme, à travers un plan "territoire Zéro personne SDF".

"Ce qu'il faut aujourd'hui, c'est trouver des solutions pérennes, pouvoir mettre ces personnes directement dans des logements adaptés pour avoir une solution stable afin de rentrer dans un vrai parcours d'insertion" explique-t-elle. Actuellement, ce sont 83 places qui sont disponibles en maison relais et résidences d'accueil. D'ici 2022, ce sont 235 places supplémentaires en plus qui devraient être créées.

Isabelle Rebattu explique l'importance de trouver des logements stables pour les personnes SDF, regardez :


La signature de cette nouvelle convention s'articule autour de quatre axes : renforcer les missions d'accueil et d'écoute, proposer un lieu pour que les personnes SDF puissent faire valoir leurs droits, faire de la formation et encourager la participation des citoyens pour contribuer à changer la société, et observer l'évolution de la situation sociale.

"Aujourd'hui, on ne peut pas agir seul, il faut développer notre réseau et avoir le soutien des dirigeants" souligne Mathieu Hoarau, de la Fondation Abbé Pierre. L'association insiste par ailleurs sur la nécessité d'apporter des solutions pérennes aux personnes fragilisées, afin de s'assurer de la réinsertion de ces dernières. "Beaucoup de choses ont avancé ces dernières années, mais les efforts doivent continuer pour mettre un terme à cette situation" conclut-elle.

Sonia Houas Trabelsi, responsable de la Boutique Solidarité, explique le concept de cette dernière, regardez :

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !