Nassimah Dindar a tenu son premier meeting ce samedi :

Municipales à Saint-Denis : la mystérieuse absence de tous les ténors de la droite


Publié / Actualisé
La sénatrice Nassimah Dindar organisait ce samedi 7 décembre 2019 son premier meeting de campagne en vue des municipales de mars 2020 à Saint-Denis. Plusieurs centaines de personnes ont répondu présent à l'invitation de l'ancienne présidente du Département. Mais contrairement à Joseph Sinimalé qui avait réussi à réunir tout ce que La Réunion compte de leaders de la droite et du centre à La Réunion, une semaine avant, Nassimah Dindar s'est, elle, retrouvée bien seule face à ses militants et sympathisants. Une absence mystérieuse qui renforce l'éventualité d'une union autour de Didier Robert qui ne cache pas ses ambitions pour Saint-Denis.
La sénatrice Nassimah Dindar organisait ce samedi 7 décembre 2019 son premier meeting de campagne en vue des municipales de mars 2020 à Saint-Denis. Plusieurs centaines de personnes ont répondu présent à l'invitation de l'ancienne présidente du Département. Mais contrairement à Joseph Sinimalé qui avait réussi à réunir tout ce que La Réunion compte de leaders de la droite et du centre à La Réunion, une semaine avant, Nassimah Dindar s'est, elle, retrouvée bien seule face à ses militants et sympathisants. Une absence mystérieuse qui renforce l'éventualité d'une union autour de Didier Robert qui ne cache pas ses ambitions pour Saint-Denis.

Un premier meeting qui devait poser les bases d’une union autour de Nassimah Dindar

C’était en tout cas le souhait originel de la sénatrice qui se lance dans la bataille des municipales. Tous les leaders politiques de la droite et du centre auraient été conviés afin de donner un élan unitaire et légitimer la candidature de Nassimah Dindar à Saint-Denis, à l’image de ce qui s’est passé une semaine auparavant autour de Joseph Sinimalé à Saint-Paul.

L’absence de Didier Robert ne surprend certainement pas, compte tenu des relations exécrables existantes entre Nassimah Dindar et le président de Région. Ce dernier a effectivement décliné l’invitation car hors du département.

L’absence de Cyrille Melchior n’étonne pas non plus, contraint au repos suite au léger malaise dont il a été victime ce jeudi 5 décembre. Jean-Paul Virapoullé se serait aussi fait excuser pour raison de santé. A noter que son fils, Jean-Marie Virapoullé, n’était pas non plus présent à ce rendez-vous.

On aurait pu penser voir Michel Fontaine, le patron des Républicains, mais il n'était pas là non plus. Peut-être parce qu'il n'a pas encore eu de consignes de la part de Paris concernant le positionnement des Républicains à Saint-Denis.

Pas de traces non plus de Joseph Sinimalé qui avait pourtant bénéficié du soutien de la sénatrice une semaine auparavant.

Des absences qui relancent l’éventualité d’une union derrière Didier Robert

Cette absence criante des ténors de la droite et du centre à ce meeting pourrait avoir un lien avec la candidature de plus en plus de Didier Robert à Saint-Denis. En effet, il se dit de façon insistante que le patron d’Objectif Réunion compte annoncer sa candidature dans les prochains jours, à l’issue d’un pique-nique organisé ce dimanche 15 décembre à la Trinité.

Cette séquence est censée lui permettre de jauger ses forces avant de se lancer, soit en tant que tête de liste, soit en soutenant une liste qui pourrait être conduite par une autre personnalité telle que Vincent Payet ou Faouzia Vitry.

En attendant cette probable officialisation, il semblerait que Didier Robert ait réussi son pari, celui d’endiguer tout ralliement massif en faveur de la candidature de Nassimah Dindar. Cela, en entretenant astucieusement le flou en lançant plusieurs candidats aux trousses de certains maires de droite (Serge Camatchy, Sylvie Moutoucomorapoullé à Saint-André – Alain Bénard, Fabrice Marouvin, Yoland Velleyen à Saint-Paul – Jean Gaëla Andra, Imrhan Moullan à Saint-Pierre), tout en maniant habilement l’art de la carotte grâce aux aides régionales aux communes.

Il faut dire que l’ancienne présidente du Département demeure une cible pour bon nombre d’élus. Si l’activisme de l’élue ne semblait pas déranger tant qu’elle restait au Palais du Luxembourg, son possible retour aux affaires à la tête de la plus grande commune d’Outre-mer n’est pas forcément vu d’un bon œil de la part de certains.

En effet, l’ancienne présidente du Département est connue pour sa capacité à être proche de la population et à attirer la sympathie des électeurs, et ainsi jouer les troubles fêtes lors des scrutins à venir. Aussi, rallier Didier Robert, malgré une côte de popularité affaiblie à la suite du mouvement des gilets jaunes, semble être un moindre mal pour ces élus qui veulent avant tout neutraliser la sénatrice.

Nassimah Dindar demeure en position favorable

Nassimah Dindar risque donc de se retrouver bien seule, prise en étau entre une union de la droite autour de Didier Robert d’un côté, et la candidature de Gilbert Annette ou d’Ericka Bareigts de l’autre. Pas de quoi déstabiliser la sénatrice qui demeure dans une position favorable quelle que soit la configuration à venir.

En effet, si elle parvient à se hisser au second tour dans un éventuel duel avec le maire sortant, Didier Robert aura beaucoup de mal à ne pas soutenir l’élue centriste. Dans le cas contraire, il devra assumer la responsabilité d’une division à droite, n’ayant pas favorisé le rassemblement de sa famille politique derrière la candidate la mieux placée au second tour. Difficile dans ce cas de se proclamer leader de l’union de la droite.

Dans l’éventualité d’un duel opposant le président de Région à Gilbert Annette au second tour, Nassimah Dindar aura tout le loisir de choisir le candidat qu’elle veut soutenir, elle qui a su travailler par le passé tant avec le patron d’objectif Réunionnais que le maire sortant.  Elle serait alors très probablement celle qui pourrait faire basculer l’élection dans un camp ou dans l’autre.

Les jeux sont encore (très) loin d'être faits...

www.ipreunion.com

   

12 Commentaire(s)

Marc, Posté
À lire ces commentaires de "cosa mi gagne", et l'amour des Réunionnais pour leurs geôliers et tortionnaires (je rappelle que "Mangrolia-Dindar" à approuvé et voté le renforcement des sanctions judiciaires contre les gilets jaunes manifestants, les considerant des lors comme des casseurs). On a les élus que l'on mérite et le degré de démocratie et de liberté qui correspond. Gardez donc vos chaînes, vous qui êtes bien incapables de repenser votre démocratie et regardez vos enfants dans les yeux.
Roselyne, Posté
Didier Robert va se prendre une déculottée sur Saint-Denis ... Le début de la fin pour lui ... sans compter les différentes affaires dans lesquelles il est mis en cause .... Il a beau mobiliser tout le personnel de la région il est fini.
Caillou, Posté
Vouloir faire porter à Mr Didier ROBERT la responsabilité de détournements par des escrocs et abrutis agents en fonction dans le service de "la continuité territoriale " est injuste et absurde. C'est du n'importe quoi.
Elias, Posté
Nassimah c'est bien mieux que Robert ... Mairie puis Région Didier laisse les caisses des collectivités vides ...
Zavirons, Posté
Qu'est-ce qui les fait temps courrir ces politiques ? Le pouvoir, l'argent ou leur imcompétence !
Kaflacour, Posté
Mme Dindar se présente à Saint-Denis hors,pour son 2ème mandat au conseil général c'est grâce à Gilbert Annette qu'elle a été élue. Pour Didier Robert,alias Ali baba,trop de casseroles qui traînent,dernier en date,détournement de fonds publics sur la continuité territoriale.Ali baba et membres veulent uniquement le pouvoir pour ne rien faire.
Caillou, Posté
Je crois savoir que la senatrice à également des casseroles et des jugements du tribunal à venir bientÃ't. C'est une vraie girouette. Ou elle gagne ou elle fera gagner l'équipe en place
Caillou, Posté
Analyse partisane et surtout fantaisiste.
ZembroKaf, Posté
Didier Robert n'a aucune chance d'être élu à Saint Denis......ces militants jusqu'à ce jour ne savent pas ses intentions pour la plupart ils savent que c'est trop tard...pour une personne qui veut se présenter dans la "plus grande ville de l'île" il est peu présent sur le terrain...loin du "peuple"...pour beaucoup de dionysiens c'est un opposant au développant de la Ville !!! Nassimah avec ou sans soutient de la droite elle a une chance d'être au second tour...et elle se positionne déjà pour les prochaines élections "Départementales" !!!
Moutien, Posté
2017, c'est loin ! Ils ont déjà d'oublier, les Melchior et consorts, ce que Nassimah a fait pour eux pour qu'ils aient la présidence du Conseil Général...
Joséphine, Posté
C'est ce qu'on appelle le courage politique, c'est ça ? Oublier ses véritables alliés avec pour seule motivation, conserver sa mairie... Quelle pitoyable droite nous avons à La Réunion !
BRANCHETTE, Posté
Tous ça casseroles et enquêtes Nena su lu, difficile de venir à la mairie de saint dénis lorsqu'à ce jour il vote encore au TAMPON ! Allez regarde si liste électoral Imazpress PRESS ou lu vote hein !