Fin de la campagne sucrière à Bois Rouge :

Plus de 1,7 million de tonnes de cannes réceptionnés en 2019


Publié / Actualisé
La campagne sucrière touche à sa fin dans le bassins Est-Nord de La Réunion. Dans le cas de l'usine de Bois Rouge ce mercredi 11 décembre marque la fin officielle de la campagne, 900.000 tonnes ont été comptabilisées. Quant à l'usine du Gol, la canne continue à être réceptionnée jusqu'au 17 décembre. Sur l'île, plus de 1,7 million de tonnes de cannes ont été réceptionnées. Pour Tereos il s'agit d'une campagne moyenne, qui rattrape difficilement la campagne catastrophique de 2018. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La campagne sucrière touche à sa fin dans le bassins Est-Nord de La Réunion. Dans le cas de l'usine de Bois Rouge ce mercredi 11 décembre marque la fin officielle de la campagne, 900.000 tonnes ont été comptabilisées. Quant à l'usine du Gol, la canne continue à être réceptionnée jusqu'au 17 décembre. Sur l'île, plus de 1,7 million de tonnes de cannes ont été réceptionnées. Pour Tereos il s'agit d'une campagne moyenne, qui rattrape difficilement la campagne catastrophique de 2018. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

900.000 tonnes de cannes à Bois Rouge, 820.000 pour l'usine du Gol. En tout le total de cannes réceptionnées monte à 1,7 million de tonnes pour l'année 2019. Chiffre qui peut légèrement monter car la fin de la campagne sucrière à l'usine du Gol est fixée au 17 décembre, 826.000 tonnes sont attendues lors du décompte final. Pour Bois Rouge, la campagne se termine ce mercredi, la réception se fait jusqu'à 15h30, informe Tereos.

Le groupe sucrier estime qu'il était "difficile de comparer l'année 2019 à 2018, tant la campagne sucrière a été difficile". Le total reste "en-dessous de la moyenne" et la campagne de cette année reste plutôt médiocre. "L'année 2019 a été une année tampon" nous dit-on.

Une campagne très moyenne

Le total est légèrement en-dessous des prévisions qui tablaient sur 1,75 million de tonnes, soit quasiment 1,8 million. C'est toujours mieux que l'année dernière. En 2018, année catastrophique pour la canne, on comptait 1,45 million de tonnes.

Lire aussi : La campagne sucrière a été catastrophique

Planteurs et sucrier misent énormément sur la campagne sucrière de 2020, en espérant qu'elle bénéficie cette fois d'une météo clémente, pour remonter la pente. Mais l'intensité de la saison cyclonique fait craindre un impact réel sur les champs de canne et de fait une future campagne médiocre elle aussi.

D'autant plus que l'aide de 38 millions d'euros allouée par l'Etat pour aider la filière canne dans les Outre-mer (dont 28 millions pour La Réunion) ne sera probablement pas reconduite en 2021. Si l'enveloppe a bénéficié d'un sursis pour coller aux promesses du président, elle pourrait bien disparaître l'année suivante, mettant définitivement en danger la filière canne à La Réunion.

Lire aussi : Soulagement à La Réunion: les 28 millions d'euros d'aide maintenus pour la filière canne

Lire aussi : Sans les 28 millions du gouvernement, la filière canne - sucre est menacée de disparition

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !