Les transporteurs ont rencontré la Région :

NRL : une nouvelle table ronde prévue la semaine prochaine


Publié / Actualisé
Les transporteurs rencontraient le président de Région ce jeudi 12 décembre. La réunion prévue la veille a finalement été décalée. Il était bien évidemment question de la suite du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Didier Robert a expliqué aux transporteurs que la décision de résilier le marché n'avait pas encore été prise. Une autre réunion, sans les transporteurs, est prévue ce vendredi 13 décembre entre le préfet, le ministère des Transports (par vidéo ou audio conférence), la Région et le groupement. Les transporteurs se disent plutôt satisfaits dans l'ensemble, tout en affirmant attendre le compte-rendu de la réunion de ce vendredi. Une nouvelle table ronde est donc prévue lundi ou mardi, rassemblant l'ensemble des acteurs. Deux solutions : ou bien la route se finira finalement avec le groupement GTOI-SBTPC-Vinci, ou bien le marché sera résilié et il faudra alors lancer un nouvel appel d'offres. Dans ce cas, la Région garantit aux transporteurs une poursuite de leur travail en imaginant la création d'une plateforme dédiée pour stocker les andains réunionnais et assurer la continuité du chantier.
Les transporteurs rencontraient le président de Région ce jeudi 12 décembre. La réunion prévue la veille a finalement été décalée. Il était bien évidemment question de la suite du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Didier Robert a expliqué aux transporteurs que la décision de résilier le marché n'avait pas encore été prise. Une autre réunion, sans les transporteurs, est prévue ce vendredi 13 décembre entre le préfet, le ministère des Transports (par vidéo ou audio conférence), la Région et le groupement. Les transporteurs se disent plutôt satisfaits dans l'ensemble, tout en affirmant attendre le compte-rendu de la réunion de ce vendredi. Une nouvelle table ronde est donc prévue lundi ou mardi, rassemblant l'ensemble des acteurs. Deux solutions : ou bien la route se finira finalement avec le groupement GTOI-SBTPC-Vinci, ou bien le marché sera résilié et il faudra alors lancer un nouvel appel d'offres. Dans ce cas, la Région garantit aux transporteurs une poursuite de leur travail en imaginant la création d'une plateforme dédiée pour stocker les andains réunionnais et assurer la continuité du chantier.

Bien que cette réunion en annonce d'autres à venir, les transporteurs ne semblent pas mécontents de leur rencontre avec Didier Robert. "La réunion s'est très bien passée, on a avancé sur pas mal de points", assure Didier Hoareau,  président du syndicat OTI.

De réunion en réunion

Les discussions ont porté sur la continuité du chantier : "la Région est en train d'oeuvrer pour ne pas arriver à une résiliation du marché" continue Didier Hoareau. Une nouvelle réunion doit avoir lieu ce vendredi, sans les transporteurs, avec le préfet, l'Etat et les directeurs des groupements Vinci et Colas pour réfléchir à "une solution juridique", le terme employé en boucle durant cette réunion selon les syndicats.

Par la suite, un compte-rendu sera présenté aux transporteurs lundi 16 ou mardi 17 décembre au cours d'une nouvelle table ronde qui rassemblera normalement l'ensemble des acteurs liés au chantier de la NRL. 

Lire aussi : Fin de la table ronde, la digue sera construite avec des roches locales

Une solution doit être trouvée pour les transporteurs. Il a été évoqué la création d'une plateforme pour stocker les andains, afin de continuer à alimenter la route et de surcroît donner du travail aux transporteurs. "Ça pourrait être la solution : on amène les andains, que le Département peut stocker le temps que l'appel d'offres soit lancé s'il y en a un, pour qu'on puisse continuer à travailler sur le chantier", explique Joël Mongin, président du syndicat STOI. "Une chose est sûr, faut qu'on s'accélère".

Lire aussi : Chantier de la NRL : "nous n'avons collectivement pas su être au rendez-vous" déclare Macron

Les cubes de béton, "de la fantaisie"

Les transporteurs avaient pourtant manifesté leur mécontentement face aux commandes promises de roches massives qui ne viennent pas. Sur les 2,6 millions de tonnes d'andains recensés par la Région et la SAFER, seules 50.000 tonnes ont été commandées jusqu'ici. La Région a donc voulu rassurer les transporteurs en affirmant la continuité de leur travail.

Lire aussi : Faute de nouvelles commandes de roches, les transporteurs préparent une action forte

La Région a en tout cas démenti la création de caissons de béton pour combler les roches manquantes, comme Imaz Press Réunion le révélait dans un précédent article. "C'est de la fantaisie selon lui", ajoute Didier Hoareau.

Lire aussi : NRL : une route digue en cubes comme à Monaco...

Plus de problème de financement

Idem sur les supposés problèmes de financement entre groupement et Région évoqués par les syndicats eux-mêmes il y a de ça quelques jours : "Didier Robert a assuré que la Région et le groupement avaient les moyens de continuer". Joël Mongin confirme : "Didier Robert a assuré qu'il n'y avait plus de problème de financement".

Lire aussi : NRL : des murs à plus de 10 millions d'euros pour protéger le chantier

Seul problème, "ils ont déjà dépassé le montant autorisé du marché, la loi ne leur permet pas d'aller plus loin. C'est pour ça que la Région doit trouver une 'solution juridique' mais Didier Robert a dit qu'il avait bon espoir".

Résilier ou ne pas résilier, telle est la question

Finalement peu de concret est ressorti de cette réunion mais les transporteurs se reposent sur la Région. "Plan A : on continue avec le groupement pour terminer la route. Plan B : on résilie et on refait un appel d'offres et nous on continue à alimenter avec les andains", résume Joël Mongin. Dans le deuxième cas, les transporteurs sont tout de même plus inquiets : "si nouvel appel d'offres il y a, cela veut dire que pendant 10 mois on ne bosserait pas" estime Didier Hoareau. "C'est aussi pour ça que la Région privilégie la continuité du marché actuel."

Lire aussi : Rencontre transporteurs / Région : encore une réunion pour rien...

Y aura-t-il une vraie sortie de crise annoncée lundi ou mardi ? Rien de certain, en tout cas les transporteurs demanderont à signer "un protocole d'accord pour avoir des garanties". Il y a en tout cas peu de chances qu'une action forte soit envisagée en réponse à ces réunions de la part des syndicats.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com
 

   

4 Commentaire(s)

Cata 974, Posté
Et on continue dans l'erreur. La digue avec les andains de toute l'ile c'est le pire scénario pour la totalité de la Réunion. Déjà que les carrières c'étaient des catastrophes, alors là, c'est le bouquet!!!! Quand est ce que ces gens vont redescendre sur terre ??
Pas de digue avec les cailloux de la Réunion, avec le sol de la Réunion, avec les racines de la Réunion
Aret ékout bankié, ékout domon
Oula, Posté
Donc ils vont continuer à défoncer les champs et à déstabiliser les terrains alors qu on n'aura peut-être pas besoin des andains ? Mais que fait la Prefecture ??? La DEAl ? Ya quelqu'un la haut ??
Christina, Posté
I tourne à zot en bourrique zot i croit même - la coupe crocodile pou zot koué! Rouvert zot cannette
Dep974, depuis son mobile, Posté
J'ai rarement vu un groupe de personnes mettre autant d'énergie à passer pour des idiots. Soit ils le sont, soit ils participent d'une vaste mascarade destiné à gagner du temps...