La Possession :

Aux Lataniers, une partie des habitants vit sans eau courante


Publié / Actualisé
Depuis un certain temps, les habitants du quartier des Lataniers à La Possession s'indignent : une vingtaine des habitations ne sont pas alimentées en eau courante. Pourtant, il y a quelques années, on leur aurait promis l'aménagement de lignes d'eau potable. Au contraire, la mairie de La Possession leur propose aujourd'hui une autre alternative : être relogés dans le nouveau Coeur de ville, actuellement en construction. Car leurs habitations sont aujourd'hui classées en zone rouge, donc non aménageable selon la commune.
Depuis un certain temps, les habitants du quartier des Lataniers à La Possession s'indignent : une vingtaine des habitations ne sont pas alimentées en eau courante. Pourtant, il y a quelques années, on leur aurait promis l'aménagement de lignes d'eau potable. Au contraire, la mairie de La Possession leur propose aujourd'hui une autre alternative : être relogés dans le nouveau Coeur de ville, actuellement en construction. Car leurs habitations sont aujourd'hui classées en zone rouge, donc non aménageable selon la commune.

Mais la construction d'un nouveau puits au bas de leur quartier met le feu aux poudres : s'il est possible de construire un puits, pourquoi celui-ci n'alimente-t-il pas leur quartier, s'interrogent-ils. En réalité, le forage actuel, situé en face d'un puits alimentant déjà une partie du quartier et d'autres de la ville, va servir à remplacer l'ancien. Pas question alors d'alimenter de nouvelles habitations, ce sont les mêmes recevant l'eau du puits actuel qui seront alimentées par le nouveau.

"Il faut savoir que depuis 1998, le puits des Lataniers est endommagé : alors qu'il avait une capacité de 60m3 d'eau, depuis 20 ans, il n'en a plus que 20cm3" explique-t-on du côté de la mairie de La Possession. Le puits en forage devrait, lui, avoir une capacité de 150m3. "La population de la ville augmente, et ses besoins en eau aussi" souligne la commune.

Une zone rouge en réalité aménageable

Mais qu'en est-il des habitants du quartier des Lataniers ? "Cette zone a été placée en zone rouge en 2018, en raison de risques de crues de la rivière, de glissement de terrain et d'éboulis" explique la commune. S'il est vrai que le quartier est bien en zone rouge, une grande partie de la commune l'est aussi.

De plus, selon la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL), les "travaux d’infrastructures, réseaux techniques (eau, assainissement, électricité, télécommunication, etc.) nécessaires au fonctionnement des services publics sont autorisés quelle que soit la zone réglementaire du PPR (plan de réduction des risques) sous réserve que le maître d’ouvrage prenne les dispositions appropriées aux risques".

Pourtant, la mairie ne semble pas décidée à faire ces aménagements. Un scandale pour certains habitants, qui ne se satisfont pas d'un relogement possible en appartement. "Ce sont les terres de nos ancêtres, plusieurs générations de nos familles ont habité ici, en pleine nature. Il est hors de question que l'on soit parqués dans des immeubles" s'indigne Ludovic, habitant des Lataniers.

"Il y a eu une réunion avec la maire et un représentant de la Région l'an dernier, qui nous indiqués qu'ils souhaitaient qu'on quitte le village pour le cœur de ville, alors qu'il y a six ans on nous a promis une étude de faisabilité de travaux d'infrastructures" accuse-t-il. La mairie, de son côté, confirme bien qu'une réunion a eu lieu, sans qu'une solution acceptable pour les habitants ne soit trouvée. Elle nie cependant une quelconque promesse d'amégement d'un réseau d'eau courante.

En parcourant le programme de Vanessa Miranville lors des dernières élections municipales, on peut effectivement lire qu'une étude serait réalisée pour déterminer la faisabilité de l'aménagement. Une étude qui a donc été menée selon la mairie par une équipe municipale, qui a estimé que la zone n'était pas aménageable. "Faire des travaux, ce serait cautionner l'illégalité" indique-t-on du côté de la commune.

Cependant, après les indications données par la DEAL concernant la faisabilité des travaux à conditions de prendre en considération les risques, la mairie n'a plus répondu à nos questions.

En attendant, les habitants des Lataniers se sont adaptés : ils ont construit eux-mêmes des raccordements à la rivière, pour avoir accès à l'eau, au moins pour faire leur toilette.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Mart, Posté
Il ne s'agit pas de nouvelle construction helas renseigner vous bien avant de dire m'importe quoi de + les habitants payent des taxes fonciers et taxes d'habitations pourquoi pour qui si ils ont aucun avantage c du vol
Defrevile, Posté
Zone rouge amenageable selon la DEAL c'est du rêve pour toutes les communes de l'île car ce n'est pas le cas!!! Légalement pas possible en zone rouge c'est la loi pas de spécificité accordées pour certaines villes!
Avant les personnes construsait ou ils pouvaient (héritage familial) c'est pour cela que les constructions anciennes sont raccordées car la réglementation leur a permis de rester mais à partir du moment ou le volet sécurité à été mis en avant pour protéger ces personnes la réglementation s'applique aux nouvelles constructions c'est la loi malheureusement
Eulalie, Posté
C'est La triste réalité pour beaucoup de monde a la réunion mais moi j'ai toujours su pour avoir souhaiter construire que si on est en zone rouge on ne peut pas bénéficier de raccordement c'est la loi c'est auprès de nos sénateurs qu'il faut aller plaider! La Possession ne veux pas cautionner ben elle a raison au fond si c'est en zone non constructible même si tout le monde a droit à un toit
Ludo, Posté
Bj à tous je remercie imazpress pour leur travaille vous voyer bien qu' il peux y avoir des solution pour les lataniers mai la mairie se cachent des incapable qui ne veux pas pendre des responsabilité et ils veulent être à la tête de la mairie ????????? Pense si il faut se révolter
Doudou, Posté
mi conné pas qui sa la ecrit cet article . mais en capacité i raisonne pas en m2 mais en m3 (metre cube si ou vé bien . et puis comment ou donne a zot do lo avec une adjoint a l'urbanisme inélligible et une maire qué lé pas la avec zot !!!!! zot néna encore pou attendre . (Bonjour, effectivement l'auteur voulait bien dire mètre cube, merci pour le signalement ! Belle journée à vous - webmaster)
Ti coq, Posté
Mensonge et mensonge cette municipalité ils ne s'arrêteront jamais oui elle a promis passerelle eau etc aujourd'hui son adjointe habitant le quartier en dit quoi
Encore un mensonge, Posté
Un de plus, la belle image de la maire se fissure de plus en plus et les gens découvrent avec le temps qu'elle est une véritable politique qui n'a rien à envier à nos dinosaures péï! Sauf que son discours officiel est je suis en dehors de l'échiquier politique et bla bla bla...six ans après le vernis s'effrite!