Le taux de grévistes est d'environ 70% selon les syndicats (actualisé) :

Transports : Citalis en grève illimitée, le réseau tourne au ralenti


Publié / Actualisé
Les salariés du réseau de bus Citalis (Sodiparc) à Saint-Denis sont en grève illimitée à partir de ce mercredi 18 décembre 2019. "Le préavis de grève a été déposé après l'échec des négociations sur les conditions de travail" indique l'intersyndicale UR974 et FO. Un piquet de grève est installé devant le dépôt de l'entreprise au Chaudron. Le taux de grévistes à la Sodiparc est d'environ 70% selon les syndicats et 42% selon la direction de la Sodiparc. De grosses perturbations sont à prévoir sur le réseau de transport en commun dionysien, comptez environ un véhicule par ligne. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les salariés du réseau de bus Citalis (Sodiparc) à Saint-Denis sont en grève illimitée à partir de ce mercredi 18 décembre 2019. "Le préavis de grève a été déposé après l'échec des négociations sur les conditions de travail" indique l'intersyndicale UR974 et FO. Un piquet de grève est installé devant le dépôt de l'entreprise au Chaudron. Le taux de grévistes à la Sodiparc est d'environ 70% selon les syndicats et 42% selon la direction de la Sodiparc. De grosses perturbations sont à prévoir sur le réseau de transport en commun dionysien, comptez environ un véhicule par ligne. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour monter dans le bus c'est compliqué ce mercredi matin. Un exemple parmi tant d'autres : une cinquantaine de personnes étaient rassemblées à un seul arrêt, Le Mail du Chaudron. Les lignes 5, 6, 8 y passent, elles font partie des lignes en circulation mais qui connaissent d'importants retards.

Côté Sodiparc, "le taux de grévistes est d’environ 70%" explique Jimmy Boyer, de FO. Le réseau est très perturbé, les syndicats FO et UR974 qui sont majoritaires et qui sont ceux mobilisés devant le dépôt parlent d’un véhicule par ligne, ce qui est très faible.

Les conditions de travail dégradées sont aussi pointées du doigt par les agents de surveillance de la voie publique (ASVP), transférés de la mairie de Saint-Denis à la Sodiparc. "On est confrontés aux mêmes problèmes que les chauffeurs, qui empêchent le service public d'être efficace", estime Alex. "La direction préfère noyer le poisson dans plusieurs petits motifs. Les Dionysiens payent pour avoir un service de qualité."

La démission du directeur général, première revendication

Le préavis de grève illimitée a été déposé il y a 5 jours. Les syndicats demandent le départ de Jean-Jacques Fong, directeur général délégué de la Sodiparc depuis 9 ans. C’est leur première revendication. "Il a démantelé les services, aujourd'hui on ne peut plus continuer à travailler" estime Eric Talassia, syndicat de l'UR974.

Dans la zone du Chaudron, ils étaient une petite centaine à manifester devant le dépôt et se disent prêts à continuer le mouvement tant qu’ils n’auront pas obtenu la démission de Jean-Jacques Fong. 80.000 voyageurs montent dans les bus Citalis chaque jour. "Sa gestion nous a emmenés au plus bas", déclare Jimmy Boyer.

Eric Talassia raconte le "ras-le-bol des salariés" : "nous constatons la dégradation de nos conditions de travail. Monsieur Fong a ramené le réseau à un niveau d'imperfection jamais connu. La Sodiparc était le numéro 1." Selon lui, "ça fait bien longtemps que le dialogue social est rompu", difficile donc de faire remonter leurs revendications.

Bus non climatisés, bondés, en panne

Le reste des réclamations concerne les conditions de travail, les véhicules en panne, non climatisés ou encore des objectifs de rotations inatteignables. Réclamer une qualité de service doit passer par la grève selon les syndicats, "nos clients souffrent". Malgré les difficultés de circulation aujourd'hui les syndicats estiment se battre pour le confort des voyageurs.

"On transporte deux fois plus de personnes dans le même nombre de véhicules, l'offre n'est pas adaptée", ajoute Eric Talassia. "Les bus sont tout le temps bondés, et les usagers restent à quai."

Les nombreuses demandes d'entretien des bus de la part des agents sont restées sans réponse, estiment les syndicats. "On se bat pour les voyageurs" déclare Jimmy Boyer.

Plusieurs lignes impactées

Dans un communiqué publié ce mercredi matin Citalis informe sa clientèle que les perturbations sont en cours sur les lignes: 5, 6, 7, 8, 10, 11, 13, 14, 15 et 16.

Les lignes 5, 6, 7,8 sont en circulation mais connaissent des retards.
Les lignes 10, 11,12 et 14 circulent à raison de 1 bus sur 4.
Les lignes 13,15 et 16 circulent à raison de 1 bus sur 3.

Toutes les autres lignes fonctionnent normalement.

L'agence commerciale du Petit Marché ainsi que les espaces bus du Chaudron, Petit-Marché et Sainte-Marie sont ouverts selon les horaires habituels.

Il a y en revanche des modification des horaires d'ouverture pour les points de ventes suivants:
• espace bus de l'Hôtel-de-Ville de Saint...Denis : de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
• espace bus de l'Hôtel-de-Ville de Sainte-Suzanne: de 8h à 12 et de 13h30 à 16h

Plus d’informations sur :
- www.citalis.re
- Numéro Vert : 0800 655 655 (appel gratuit depuis un poste fixe)
 

   

1 Commentaire(s)

Hobaya Abdallah, depuis son mobile, Posté
toujours en grèves nous sommes général en grève supposons droits des grèves aussi réformer journée des grèves non payé es que ont est tous d'accord ? moi je dit oui.